CASH Cards and Cellphone Train Tickets [en]

[fr] En Suisse, on a la carte CASH (avec laquelle je paie parcomètres, billets de bus, et parkings souterrains), le numéro court 222/999 pour recevoir les horaires de train par SMS, et maintenant les billets de train par MMS (pour certains trajets, commandables en ligne ou par téléphone).

Near the end of the [latest Cranky Geeks episode](http://www.crankygeeks.com/2007/02/cranky_geeks_episode_53_bittor.html) there is some talk about paying things through cellphones, general lack of quarters (change) in the world, and concert ticket barcodes sent by MMS.

Here are some of the things we already have in sometimes-backward Switzerland.

First, the [CASH Card](http://www.cashcard.ch/en/ca_home.htm). It’s basically a chip which is added to nearly all the current debit cards banks provide their customers (people here use debit — [Maestro](http://www.maestrocard.com/) — much more than credit). It’s specifically designed for the payment of small amounts. You “put cash” on your card at the ATM through your debit account (30-300CHF). Then, off you go, your pockets full of virtual change.

I use CASH to pay my bus fares, feed the parking meter, underground parking, payphones, and even small purchases in kiosks or the baker’s. It’s cheaper for the vendor than either debit or credit, and doesn’t require an authentification code. It’s fast.

Second, [train tickets on your mobile](http://mct.sbb.ch/mct/en/mobile-ticket). For certain trips, you can order the ticket online or by phone (I called them to make sure I’d understood things right, as the web page is a bit confusing), and receive the barcode for this ticket by MMS. This does require going through a [somewhat cumbersome sign-up process](https://www.sbb.ch/mct/wi/shop/b2c/register.do), but hey, you only need to do it once (and I did *manage* to follow through to the end).

One very useful thing the SBB/CFF have been doing for sometime now is they allow you to [query the train timetables by SMS](http://mct.sbb.ch/mct/en/sms.html). Send “Lausanne Geneva” (without quotes) to 222 or 999 (depends on carrier) and they’ll give you the timetable of the three next trains for that trip. It gets smarter, too: “Lausanne Geneva 1500” gives you the first three trains after 3pm, and “Lausanne Geneva 1800.ar” the three last trains to arrive before 6pm. If you want platform information, try “Lausanne Geneva 1700 g”. You can also ask for trains departing in 2 hours, for example: “Lausanne Morges 2”.

I’m waiting to see a merge between these two last services: ask for timetables via SMS, and then order the MMS ticket directly for that trip (when those will be available for all trips). But actually, it’s not too bad as it is: you can order your MMS ticket by calling the free number 0800222211. They answer fast and are friendly (I called them three times with nasty questions as I was writing this post).

[When I was in Lisbon](http://climbtothestars.org/archives/2006/09/26/scattered-lisbon-travel-notes/), I was totally impressed by the little black box that my host had under his windscreen, and which let him in and out of paid parkings, sending him a bill at the end of the month. That would be fun and practical to have.

What useful mobile/card services does your country have?

Similar Posts:

Not All Switzerland Speaks German, Dammit! [en]

Here we go, yet another misguided attempt at localisation: [my MySpace page](http://myspace.com/stephtara) is [now in German](http://flickr.com/photos/bunny/409678094/).

[MySpace](http://myspace.com) now joins [PayPal](http://paypal.ch), [eBay](http://ebay.ch), [Amazon](http://amazon.ch), [Google](http://google.ch) in defaulting to German for Swiss people.

[Switzerland](http://en.wikipedia.org/wiki/Switzerland) is a multilingual country. The linguistic majority speaks Swiss-German (reasonably close to German but quite un-understandable for native German-speakers who have not been exposed to it). Second language in the country is French. Third is Italian, and fourth is… (no, not English) …[Romansh](http://en.wikipedia.org/wiki/Romansh).

You know how linguistic minorities are. [Touchy.](http://climbtothestars.org/archives/2006/04/30/about-the-swiss-blog-awards-sbaw/) Oh yeah.

As a French speaker with rather less-than-functional German, I do find it quite irritating that these big “multinational” web services assume that I speak German because I’m Swiss. I’d rather have English, and so would many of my non-bilingual fellow-cititzens (particularly amongst web-going people, we tend to be better at English than German).

Yes, I’ve said that [English-only is a barrier to adoption](http://climbtothestars.org/archives/2007/02/24/english-only-barrier-to-adoption/). But getting the language wrong is just as bad, if not worse (most people have come to accept the fact that English is the “default” language on the internet, even if they don’t understand it). If I want my Amazon books to be shipped here free of charge, I have to use [Amazon.de](http://amazon.de), which is in German, and doesn’t have a very wide choice of French books. [My wishlist](http://www.amazon.de/exec/obidos/wishlist/3ZN17IJ7B1XW/) is therefore on Amazon.de too, which maybe explains why I never get anything from it.

Paypal is almost worse. I can’t really suggest it to clients as a solution for “selling stuff over the internet”, because all it offers in its Swiss version is a choice between German (default) and English. You can’t sell [a book in French](http://lavoieetsesdegres.com/) with a payment interface in German or English.

So please, remember that country != language, and that there is a little place called Switzerland scrunched up in the middle of Europe, caught between France, Italy, Germany and Austria ([Liechtenstein](http://en.wikipedia.org/wiki/Liechtenstein) is even worse off than us I suppose), and that not everyone in that little country speaks German.

Thank you.

Similar Posts:

Double imposition! [fr]

[en] So, it seems that my income from the consulting gig with the-company-which-will-not-yet-be-named will be taxed twice: in the US (30%) and in Switzerland. Does this sound normal to you? Any (legal) ideas for not losing half my income in taxes are welcome.

Je viens de raccrocher avec les impôts. J’appelais pour un renseignement, au sujet d’un mandat qu’on me propose aux Etats-Unis (pour un client dont certain d’entre vous ont entendu parler, mais qui ne sera pas nommé ici). En effet: où allais-je payer mes impôts? 30% aux Etats-Unis, ou bien les impôts “normaux” ici?

Réponse: puisque je vais travailler sur place, **je serai imposée deux fois** — ainsi va la convention de taxation entre les Etats-Unis et la Suisse. Bon, ils sont gentils quand même, hein, en Suisse ils ne m’imposeront que sur ce qu’il restera une fois que les Etats-Unis auront pris leur part de gâteau.

Si quelqu’un connaît un moyen (légal bien sûr!) de ne pas voir la moitié de mon revenu pour ce mandat partir en impôts, je suis preneuse.

**Mise à jour 12h40:** Après téléphone avec mon comptable, il semble que la situation soit la suivante: je paie les impôts aux Etats-Unis, puis la Suisse calculera un impôt global sur tout mon revenu à la fin de l’année, et déduira de ce que j’ai à payer ce que j’ai déjà payé (les fameux 30%) aux Etats-Unis. Donc, pas si dramatique. Au pire, la Suisse n’acceptera de déduire que ce que j’aurais payé d’impôts ici sur le même montant (donc peut-être 17%, 20%, que sais-je), et j’aurai donc payé 30% sur cette tranche (mais je ne vais pas devoir payer encore). Par contre, je devrai payer l’AVS. Ça, c’est si j’ai bien tout compris… Ah oui! Et il n’y a pas de convention de double imposition avec les Etats-Unis globalement, c’est état par état!

Similar Posts:

Lettre signature: pas d'accusé de réception [fr]

[en] I just learned that the signature lettre I sent to France (a client who isn't paying me) will not allow me to know if it's been received or not: tracking stops at the border. I should have sent a letter with a delivery receipt. Guess all I have to do now is send the letter again.

Vilaine surprise tout à l’heure à la poste: une lettre signature, envoyée vers la France, ne me donne pas la possibilité de savoir si le destinataire a signé pour la recevoir. (J’ai un client français qui ne paie pas et reste muet face à mes mails, donc avant de sortir l’artillerie lourde je désire quand même avoir l’assurance qu’il a bien eu de mes nouvelles.)

Une lettre signature, en Suisse, permet maintenant de savoir si elle a été reçue par le destinataire. Si le destinataire est en France, par contre, le suivi s’arrête à la frontière. J’étais un peu surprise: le principe de la lettre signature n’est-il pas de pouvoir savoir si le destinataire l’a effectivement reçue? Eh non. La lettre signature permet simplement de faire des recherches si elle n’arrive pas à destination.

Pour être certain que votre mauvais payeur hors de Suisse a bien reçu votre ultime sommation, il vous faut donc demander un accusé de réception, qui coûte trois francs de plus.

Super. Je vais pouvoir aller renvoyer ma lettre.

Similar Posts:

Blogs et politique: ça bouge… [fr]

[en] Local politicians are slowly getting into blogging. I have gripes with the "blogging platform" which was set-up, and I wonder if any training or coaching was provided to those who wanted it to help them get started.

Brève visite sur [monElection.ch](http://monelection.ch). L’idée est bonne. Bravo à ceux qui se lancent. Par contre, arghl, à nouveau, une “plate-forme de blogging” qui semble un peu “faite maison”. Du coup, on se retrouve avec [une page “blog” qui ne ressemble pas trop à un blog](http://monelection.ch/blog/blog.php?id=172), puisqu’elle contient une liste d’articles (organisés antéchronologiquement, certes), pour lesquels on peut lire de précieuses informations comme l’heure de publication et le nombre de commentaires, mais auxquels il manque le plus important: **le contenu**. Eh oui, si la plupart des blogs montrent le texte intégral de leurs articles en première page, ce n’est pas pour rien. (Je fais court pour [la même raison que d’habitude](/tms/), donc le détail de l’explication attendra.)

Pour la dernière fois, s’il vous plaît, utilisez [WordPress](http://wordpress.org), qui est à mon avis le meilleur outil de blog sur le marché, ou au moins quelque chose du même acabit. WordPress existe aussi en [version hébergée](http://fr.wordpress.com) (idéal pour ouvrir votre blog en moins de deux minutes, histoire d’essayer) et en [version multi-utilisateurs](http://mu.wordpress.org). Ah oui, et [en français](http://xavier.borderie.net/wp-fr/). Bon, assez de pub, mais vraiment, je vous en prie, cessez de prétendre vouloir développer votre propre plate-forme de blogging, à moins que vous ne soyez dans ce business depuis plusieurs années (celui des outils de blog). *(Disclaimer: je ne dis pas que la RSR a fait développer un outil “100% maison”, mais par contre ce n’est pas un outil de blog que je reconnais. Et oui, je sais que monElection.ch est plus que juste une plate-forme de blogging. Mais à première vue, rien qu’on ne puisse développer en construisant sur [wp-mu](http://mu.wordpress.org) par exemple.)*

Donc, je râle, comme à mon habitude (j’ai eu un week-end fatiguant, mes excuses), mais dans l’ensemble, bonne initiative que cette plate-forme.

Une interrogation cependant: j’ai entendu dire (par deux sources différentes qui l’avaient entendu à la radio) que [Martine Brunschwig Graf](http://monelection.ch/profile/user.php?id=27) avait exprimé un peu de malaise face à ce média nouveau pas forcément évident à appréhender — pas un malaise connotation négative, mais plutôt qu’elle avait besoin de bien réfléchir à ce qu’elle allait écrire sur ce blog (mes excuses si je déforme ses paroles, c’est un peu du téléphone arabe). Toujours est-il que ça me paraît un souci bien légitime. Le blog résout un problème technique, mais ne vous aide pas à déterminer quoi y écrire.

Outre offrir une plate-forme d’expression aux candidats, leur a-t-on aussi offert de quoi apprendre à l’utiliser? Quelques tuyaux, ficelles, un [kit de survie](http://climbtothestars.org/archives/2006/02/25/blog-pour-les-nuls/) ou peut-être même une formation? Car oui, [bloguer c’est super facile](http://climbtothestars.org/archives/2006/07/20/bloguer-avec-wordpress-cest-facile/), mais quand il y a des enjeux (professionnels, politiques, d’image) ce n’est plus aussi simple. Tout le monde n’a pas la science infuse.

Pour cette raison, [Anne Dominique](http://annedominique.wordpress.com) et moi donnons un cours sur [l’utilisation de cet outil (le blog) en entreprise](http://formationblogs.wordpress.com/) (j’en profite pour faire de la pub, hein, il reste des places pour le prochain cours qui a lieu les 28 novembre et 5 décembre prochains; la première volée de participants a été ravie du cours). **Faut-il mettre sur pied un cours similaire pour ceux et celles qui désirent utiliser le blog comme outil de communication politique?**

Similar Posts:

Thermalp Ovronnaz: bravo! [fr]

[en] In january, I had a customer service problem with Thermalp in Ovronnaz. Since then, the director of the centre found my blog post, called me up personally to apologize, and sent us free entry tickets. How's that for listening to your customers? Congratulations!

J’ai un billet sur la conscience. Un billet qui pèse lourdement. Parce que, voyez-vous, je fais ce que je reproche à d’autres médias: je parle de ce qui ne va pas, et pas des choses qui s’arrangent. Vous vous souvenez de ma [mésaventure avec le Centre Thermal d’Ovronnaz](http://climbtothestars.org/archives/2006/01/23/un-cactus-pour-le-centre-thermal-dovronnaz/)?

Eh bien, **tout est bien qui s’est bien fini**. Quelques mois plus tard, j’ai reçu un appel du directeur du centre en personne. [Il avait trouvé mon billet](http://climbtothestars.org/archives/2006/01/23/un-cactus-pour-le-centre-thermal-dovronnaz/#comment-58767) et tenait à s’excuser pour ce qui nous était arrivé. Il m’a demandé des détails, m’a confirmé qu’en effet ce qui était arrivé n’était pas acceptable, et nous a fait envoyer des entrées gratuites.

C’est un excellent exemple de “l’autre” utilisation des blogs (en tant que média) pour les entreprises: ça peut certes être un outil de communcation-publication (et pas des moindres), mais c’est aussi une source d’informations spontanées de la part du monde extérieur. Cet hiver, j’étais assez en pétard pour me plaindre à mon entourage et faire de la mauvaise pub pour le centre, y compris en écrivant un billet d’humeur sur mon blog, mais je n’étais pas motivée à écrire une lettre de réclamation en bonne et due forme. Et ça, je crois que ça arrive souvent. C’est pénible, écrire une lettre officielle. Par contre, râler auprès de ses connaissances (y compris sur son blog), ça se fait naturellement.

Donc, **chapeau à Thermalp et à son directeur** d’avoir eu à coeur d’écouter leur cliente mécontente et de remédier à sa mésaventure (même si on ne peut défaire le passé, un petit geste fait souvent grand effet).

Du coup, je vais faire aussi ce que je prêche auprès des apprentis-blogueurs: je vais ajouter une note en tête de mon billet de janvier afin de m’assurer que tous ceux qui tombent dessus aient le plus de chances possible de voir aussi le dénouement. Le trackback c’est joli, mais c’est tout en bas de la page, et les non-blogueurs n’ont certainement pas le réflexe d’aller y voir.

Similar Posts:

Vive les jours de lessive! [fr]

[en] Venting a bit because of the really lousy way laundry stuff is organised in my block. I was told yesterday evening that I had to share my laundry day (today!) with a neighbour. That leaves us enough time to get organised, doesn't it?

J’ai vécu dans deux immeubles, et à chaque fois le chapitre “lessive” a été une véritable galère. Dans mon immeuble actuel, les jours de lessive tombent de façon irrégulière environ toutes les deux semaines et demie (c’était toutes les trois semaines ou plus pendant très longtemps, mais je crois que mon ancienneté me vaut à présent un peu moins d’attente).

Donc, des fois la lessive c’est le lundi, des fois c’est le vendredi, des fois c’est le mercredi, des fois c’est le samedi… etc. Ça change tout le temps. Facile, donc, quand on est un peu tête-en-l’air comme moi, d’oublier que c’est son jour de lessive.

D’autant plus que le système fonctionne ainsi: si j’ai la lessive le mardi, on me donne la clé au plus tard le lundi à 19h (mais si j’ai de la chance, je la reçois peut-être à 16h!) et je peux déjà commencer la lessive le soir même. Mais pas de lessive après 20h, quand même, c’est le réglement! Le lendemain matin, possibilité de faire la lessive dès 7h, mais attention, à 19h au plus tard la clé doit être dans la boîte au lettres de la concierge pour le client suivant!

Vous l’aurez compris, si vous bossez et que vous rentrez chez vous vers 18h, vous l’avez dans l’os. Heureusement, ça n’a pas été mon cas longtemps (juste quand je bossais chez Orange à Bienne). Ensuite, bien sûr, il y a toutes les fois où la lessive tombe justement sur *le* jour chargé, celui où on ne peut pas rentrer, le jour du départ en vacances (ou justement pendant les 3 jours où on est loin)… Bref, c’est pas marrant.

Aujourd’hui, c’est mon jour de lessive. Dans le cadre de mes efforts d’organisation, j’ai noté à l’avance les jours afin de ne plus les oublier bêtement. Donc, je savais que ce vendredi était mon jour de lessive, et ça tombait rien, pas d’obligations horaire avant le judo à 18h (pour autant que [mes mains](http://climbtothestars.org/tms/) ne me fassent pas trop mal pour y aller).

Hier soir, alors que je partais pour la soirée, je tombe par hasard sur ma concierge, qui me rappelle gentiment que demain est mon jour de lessive (comme j’avais oublié la dernière fois). Je la rassure que cette fois, oui, j’avais noté. Et elle ajoute: “Alors vous vous arrangerez avec Mme F., parce que vous partagez avec elle, l’autre machine n’est toujours pas réparée!”

Pardon?!

Nous avons maintenant droit à un demi-jour de lessive, et on me dit le soir d’avant (qui n’est pas vraiment le soir d’avant, si vous regardez plus haut comment ça fonctionne, c’est en fait le début de mon “tour”) qu’il faut que je m’organise avec l’autre locataire pour le partage de la machine? Et si au lieu d’avoir la journée de libre, je n’avais que 3h en rentrant du travail pour faire toutes mes lessives, et elle aussi?

Machine à laver en panne Mais non, j’étais censée savoir, parce qu’il y a encore un mot sur la deuxième buanderie disant que la machine est en panne. C’est vrai que je passe chaque semaine voir où ça en est ces réparations. Et j’aurais dû en déduire que je devrais partager le jour de lessive de quelqu’un, c’est logique. Pas comme ma dernière lessive “partagée” où la concierge est venue me dire si j’arrivais à me débrouiller avec seulement le matin pour cause de machine en panne. Non, ça change de système et on ne me prévient pas!

Inutile de vous préciser (vous l’aurez compris) que j’aurais volontiers arraché la tête à ma pauvre concierge. Je me suis énervée, j’ai râlé (pas très utile, je sais, mais après presque une vie entière à réprimer l’expression de sa colère, on fait comme on peut), et (plus constructif) je lui ai demandé de me donner ce genre d’informations un peu plus à l’avance, tentant d’expliquer que c’était un peu à la der’. Impossible de faire passer le message. Ça tourne en rond. J’étais prévenue, parce qu’il y avait le mot sur la porte de la buanderie.

Bref, en partant de chez moi, j’ai profité du relatif isolement que m’offrait ma voiture sur la Rte de Cery pour insulter copieusement le monde entier (y compris la responsable du “système de lessive” que je subis depuis six ans). Ah! Ça fait du bien!

Ce matin, à 9h, on sonne à la porte. J’émerge du demi-sommeil aux rêves bien vifs dans lesquels je préparais le code HTML pour l’intégration de vidéos dans mes billets (sans rire). C’est vrai, je ne suis pas très matinale. Je vous le donne en mille: qui est à ma porte?

Non, pas le voisin aux croissants, pour ceux qui connaissent l’histoire. Ma concierge.

“Alors, euh, il faut que vous fassiez la lessive ce matin, parce que Mme F. a congé cet après-midi.”

Je grommelle quelque chose, lui dis au revoir, et vais voir ma tête à la salle de bains. Bleurk, vraiment pas réveillée. Mais quand y faut, y faut.

Je viens de passer ma matinée à faire lessive sur lessive, et je dois encore sortir la dernière. J’adore. Grmph.

Similar Posts:

Comment faire connaître un cours sur les blogs en Suisse Romande? [en]

Voilà une question qui nous taraude depuis quelque temps, [Anne Dominique Mayor](http://annedominique.wordpress.com) et moi-même, ainsi que le responsable de [Romandie Formation](http://www.romandieformation.ch/index.lasso?ID=1).

Nous avons un joli [cours sur les blogs](http://www.romandieformation.ch/index.lasso?ID=14&Course=2318), destiné aux patrons (ou responsables communication) de PME, qui aura lieu dès septembre (le 6 et le 13, pour être précise). Mais comment le remplir? Comment le faire connaître? Nous avons organisé [une séance d’information en juin](http://mjjones.net/mjj_blog/index.php/site/les_blogs_effet_de_mode_ou_revolution/), mais même là, difficile de remplir la salle.

Pour le moment, quand on dit “blog” aux gens, leur réaction est souvent de l’ordre “beurk, non, j’ai pas besoin d’un journal intime en ligne, ça va pas la tête!” Quand on a une chance d’expliquer, là, tout d’un coup, ils sont beaucoup plus intéressés.

Laissez-moi le répéter encore haut et fort: le blog est une technologie, une (des!) culture(s), une machine à ouvrir le dialogue. Ce n’est pas un journal intime. Il *peut* être utilisé pour faire un journal intime en ligne, mais ce n’est qu’une des nombreuses utilisations possibles de cet outil.

Il peut être utilisé pour faire une “page de news” dopée afin de faire passer des infos aux clients. Il peut être utilisé à l’interne, pour mieux communiquer, collaborer, et stocker l’information utile pour l’équipe. Il peut être utilisé “dans l’autre sens”, c’est-à-dire qu’on peut écouter ce qui est dit de notre produit ou service, [comme Robert encourage Nestlé à le faire](http://scobleizer.wordpress.com/2006/07/10/the-next-web-is-the-human-web/), et comme [je le fais](http://climbtothestars.org/archives/2006/04/13/im-working-for-cocomment/) pour le service [coComment](http://cocomment.com).

Le blog est peu cher, prend certes du temps, mais nous offre une prise directe sur ce que l’on montre sur la toile, et un vrai canal de communication avec “l’extérieur”. Les personnes que j’assiste dans la mise en place de leur blog sont en général bluffées par la simplicité de la publication. C’est *vraiment* facile, pas juste “facile-pour-informaticiens”. On veut changer une virgule, rajouter une phrase? Pas de problème. Inutile de déranger le webmaster pour cela.

Je sais qu’un tel cours (et d’autres, on est déjà en train de comploter) a sa place, mais je me demande si on n’est pas un peu tôt… Et vous, qu’en pensez-vous? Un cours comme celui-ci vous paraît-il adapté? Et éternelle question, comment aider ceux qu’il pourrait intéresser à nous trouver?

Je suis bien consciente que ce billet (que j’ai envie d’écrire depuis plusieurs semaines), publié alors que [24heures parle de blogs et de “yours truly”](http://www.24heures.ch/vqhome/edition/ls/blogs_200706.html), et que [les employeurs de la Petite Anglaise viennent de se ridiculiser en la virant à cause de son blog… bien inoffensif](http://maitre.eolas.free.fr/journal/index.php?2006/07/18/404-petite-anglaise-viree-pour-son-blog “Maître Eolas est en pétard.”), c’est déjà un premier bout de réponse à la deuxième question…

PS: si jamais, messieurs-dames journalistes et autres, c’est Stephanie sans accent. J’ai des origines britanniques et comme c’est à peu près le seul endroit où ça se voit, j’y tiens 😉

Similar Posts:

Lisez Ollie! [fr]

[en] You should read Ollie's blog if you're interested in corporate blogging. Some pointers to recent articles of his that I particularly liked.

Une petite page de pub pour un camarade blogueur dont je trouve les billets de plus en plus pertinents: lisez [le blog à Ollie](http://b-spirit.com/blogollie/)! En particulier, si les rapports entre blogs et business vous interpellent, il est à mon avis incontournable. Quelques billets récents qui m’ont favorablement impressionnée:

– [une remise à l’heure de pendules concernant la place des blogs d’employés](http://b-spirit.com/blogollie/?p=1671) et le rôle positif qu’ils ont à jouer pour l’entreprise, suite à [l’interview assez alarmiste de Marianne Favre Moreillon dans Le Temps](http://www.letemps.ch/emploi/affichearticle.asp?artid=185502) (c’est pas le genre d’article qui va faire remplir [notre cours sur les blogs en septembre](http://www.romandieformation.ch/index.lasso?ID=14&Course=2318), ça non)
– [une analyse lucide de “l’affaire Nestlé”](http://b-spirit.com/blogollie/index.php?p=1653): “La révolution promet d’être passionnante.”
– [gérer ses tâches avec GMail, mode d’emploi](http://b-spirit.com/blogollie/?p=1670)
– et enfin (je ne résiste pas), [une critique bien complète de coComment](http://b-spirit.com/blogollie/?p=1641) (et de ce côté-là, surveillez bien ce qui va se passer prochainement — je n’en dirai pas plus, non, même pas sous la torture…)

Bonne lecture, et merci encore à Ollie pour son blog!

Similar Posts:

Franchement, PostFinance! [fr]

[en] I tried to open a Post Office account online. Filled in a bunch of forms. Now, a few days later, I finally receive a letter telling me I need to go to the office itself and fill in the forms. Great. The website could have told me that. Had I known, my account would have been open by now.

Inspirée par l’exemple d'[Anne Dominique](http://annedominique.wordpress.com/), j’ai décidé d’ouvrir un [Compte Jaune](http://www.postfinance.ch/pf/content/fr/seg/priv/pay/account/chf.na_priv.html “Conservez précieusement ce lien, mettre la main dessus a été un parcours du combattant.”).

C’était samedi. D’abord, j’ai pensé que j’allais faire simple, et faire un saut à  la poste du quartier. Mais, doute. Quelles étaient les heures d’ouverture? Après avoir perdu près de quinze minutes sur le site à  chercher l’information (je sais qu’elle y est, je me souviens l’avoir trouvée il y a quelques mois), j’ai renoncé et appelé le numéro de service. Ouverture de 9h-11h, j’étais un peu tard.

“Tant pis!” me dis-je, je vais faire ça en ligne. J’ai donc [rempli des tas de formulaires](https://www.postfinance.ch/pf/content/fr/seg/priv/pay/account/chf/openaccount.na_priv.html) pour demander l’ouverture d’un compte.

Aujourd’hui, mercredi, je reçois un courrier de la poste. Génial, c’est sans doute le contrat à  signer et renvoyer! Que non. Un tas de documentation, et une très gentille lettre qui me remercie de mon intérêt et qui m’annonce qu’il n’y a rien de plus simple que d’ouvrir un Compte Jaune. Il suffit de compléter les documents d’ouverture (lesquels? je refais trois fois le tour du contenu du courrier, rien en vue) et de les remettre à  un guichet de poste en présentant une carte d’identité.

Ben franchement, pour qu’on me dise ça, il n’y avait pas besoin de me faire remplir trois formulaires. J’aurais préféré que le site me dise tout de go qu’il fallait que j’aille au guichet. Ce serait fait, maintenant, si j’avais su. Grmph.

Similar Posts: