Trois heures pour se mettre à bloguer [fr]

Ça fait un moment que j’ai envie de mettre sur pied ce genre d’atelier/cours/séminaire à Lausanne. Je l’ai dit et répété: ouvrir un blog et apprendre à y publier des articles, c’est facile. (Par contre, je le dis et répète aussi, le [blog dans un contexte d’entreprise](http://climbtothestars.org/archives/2007/12/07/blogs-en-entreprise-un-peu-en-vrac/), ou politique, [c’est loin d’être simple stratégiquement](http://www.dailymotion.com/video/xpc5q_ctts-necessite-dune-formation-blogs_blog).)

Je pense que le fait d’être en train [d’organiser une journée de conférences pour 100 personnes](http://climbtothestars.org/tags/going-solo/) me donne du coup le courage de me lancer dans des plus petits projets qui me paraissaient pourtant insurmontables auparavant.

L’idée est la suivante:

– une demi-journée / soirée de cours (3h)
– on y ouvre un blog sous wordpress
– on apprend à publier un billet (basique)
– on prend note du [kit de survie du blogueur](http://climbtothestars.org/archives/2006/02/25/blog-pour-les-nuls/)
– ça s’adresse a priori aux particuliers
– max. 10 personnes

En gros, les gens arrivent avec rien d’autre que le désir d’avoir un blog, et repartent avec un blog en état de marche sous le bras.

J’ai un lieu où faire ça (salle informatique équipée — on pourrait aussi imaginer une version où les gens viennent avec leur ordinateur portable, dans un lieu avec wifi).

Reste à:

– fixer une (des?) date(s) — le soir? le samedi?
– fixer un prix (faut que ça reste abordable, mais que je m’y retrouve)
– publiciser tout ça.

Voici un peu ce que je pense, pour le moment (et votre avis sur ces idées m’intéresse grandement, donc):

**Date**

Histoire de laisser un peu le temps de “faire la pub”, je dirais que je peux prévoir 2 dates (un soir et un samedi après-midi) dans quelques semaines, par exemple le samedi 5 janvier et le mardi 8 janvier — ça vous paraît trop tôt?

**Prix**

Là, c’est dur. Quand il m’arrive de donner des cours particuliers de blog (oui, oui — je fais prof de blog à mes heures perdues) ou même (ouaille!) d’informatique, je facture entre 100-150CHF de l’heure (en général, selon qu’il y a ou non là-dedans une touche de “consulting” à des fins professionnelles, et aussi selon que la personne en question m’est proche ou pas — j’ai des tarifs “amis/famille”, quand même).

Selon ce raisonnement, 3h de cours reviendrait à 300CHF, mais des cours particuliers ou en groupe, ce n’est pas la même chose et ça ne peut pas se facturer autant. 200CHF? Est-ce encore trop? Pour une personne qui a envie de faire un blog, ça me paraît encore “beaucoup”. 150CHF? Qu’en pensez-vous? Avez-vous connaissance de cours de formation spécialisés qui fonctionnent à la demi-journée? A combien? Est-ce que je suis à côté de la plaque?

**Pub**

Je commence déjà en parlant de ce projet sur mon blog, mais je cherche à toucher des personnes peut-être moins “connectées” et surtout, Lausannoises (ou environ). Je vais faire des flyers, demander aux gens que je connais d’en parler autour d’eux, je peux faire passer une dia/pub au cinéma Bellevaux, en informer la ville et la presse… Vous avez sûrement encore d’autres idées bien meilleures.

**Ça marcherait, ce truc?**

Franchement, j’oscille entre “oui bien sûr, regarde la quantité de personnes qui veulent que tu leur montres comment bloguer” à “jamais les gens paieront pour ça, c’est trop simple”. Je me dis que le meilleur moyen de savoir, c’est d’essayer.

Allez, hop!

*Après, on pourrait faire des cours avancés… je pense aussi à organiser moi-même des conférences pour parents d’ados (ados et internet) ou sur les [blogs en entreprise](http://climbtothestars.org/archives/2007/12/07/blogs-en-entreprise-un-peu-en-vrac/) (elles ont eu grand succès à Zurich), et aussi une formation plus technique à la maintenance WordPress (upgrades, bidouillage de thèmes, plugins, comment ça fonctionne, base de données)…*

Similar Posts:

Headache: Picking a Date for an Event [en]

[fr] Une journée de conférences nécessite un lieu et une date. Le lieu étant fixé, la date a été source de quelques maux de tête -- en particulier pour choisir le jour de la semaine.

Je me suis arrêtée sur vendredi, qui est un jour léger côté business, en général, et qui permet aux personnes faisant le déplacement de rester à Lausanne pour le week-end, rentabilisant ainsi le voyage. Je trouverais également bien que l'on organise un barcamp à cette occasion.

Concrètement, je pense au 9 mai. Voyez-vous des conflits? Y a-t-il des choses prévues à Lausanne à cette date, déjà? 1000 paires d'yeux valent mieux qu'une. Je compte sur vous pour me dire si j'ai raté quelque chose.

When you [organise an event](http://climbtothestars.org/archives/2007/12/14/announcing-going-solo/), not only do you need a [location](http://climbtothestars.org/archives/2007/12/16/picking-a-city-for-an-event-lausanne/), you also need a date. You know, things happen at the intersection of time and space.

A rough glance at the calendar made me choose early May, as it’s far away enough to give us time to put things together (some people have gasped at how short it was, but I’m sure we can pull it off), and it’s also kind of empty on the conference front. I’ve asked around and gone through upcoming, and that time of the year seems pretty conflict-free.

Then, the trouble starts. We decided to go for a one-day event to start with. This means that we expect people to fly in for **a day**, which… well, might seem “not worth it” to some.

My initial idea (which, after much detours, I’ve come back to) was to hold the event on a Friday, so that people could stay an extra day or two during the week-end to make the trip worth it. I even thought about motivating the local [barcamp community](http://barcamp.org/) of the city we’d be holding the event in to place a barcamp on that week-end.

Then, the headache started. Maybe Friday wasn’t such a good day after all, because with a week of work behind them and stuff creeping up to be dealt with before the week-end, we would suffer lots of defections. So, how about Monday? Well, Monday is usually a heavy business day, and people are all sluggish from the week-end, so they might drop out too. So I sent out a quick poll on Twitter, asking people what seemed the best day to organise an event for freelancers.

Needless to say roughly each day of the week and week-end was suggested, along with very good reasons for or against each one.

In the end, I listened to the voice of reason, impersonated by [Suw](http://chocolateandvodka.com/), telling me there was no perfect day and that the most important thing was to put on a great event, with valuable content that would make it worth the trip for people to come, and that this would be the deciding factor for people rather than the place and day of the week.

In addition to that, I got feedback from a couple of tech event organisers who said that Friday could be quite good for one-day events. So, Friday it will be.

Let’s get practical: I’m looking at Friday May 9th, but before I set it in stone and we book a venue for that date, I’d like to know if you see any conflicts (1000 pairs of eyes are better than one). Is there anything with that date I haven’t thought of?

Similar Posts:

Picking a City for an Event: Lausanne [en]

[fr] La journée de conférences Going Solo que je mets sur pied pour mai avec deux autres Lausannoises aura lieu à... Lausanne. Si Lausanne était mon premier choix (j'aime ma ville) je craignais que cela soit un choix plus émotionnel que raisonné. S'adressant à un public européen, nous avons donc pensé à Paris, Berlin, Londres... Mais finalement, ce sera Lausanne. L'argumentaire, en bref:

  • Facile d'accès: on sort de l'avion à Genève, on saute dans le train (200m de la douane) et 30-40 minutes plus tard, on est à Lausanne.
  • Organisation plus aisée: nous sommes les trois de Lausanne, donc on évite tous les problèmes liés à l'organisation d'un événement à distance. En plus, on connaît les entreprises locales, ce qui peut ouvrir des opportunités de sponsoring. Je compte aussi approcher la ville pour leur proposer de soutenir ce projet.
  • Lausanne est un cadre magnifique, la région autour aussi. Si on se déplace pour une journée de conférences et qu'on veut en profiter pour se relaxer durant le week-end, c'est le lieu idéal.
  • Plus abordable que Paris, Londres, ou même Genève.
  • Ville à taille humaine, bons transports publics. On ne passe pas 1h à se rendre à un autre endroit de la ville.
  • Changement bienvenu des "villes de conférences 2.0" habituelles!

A bientôt à Lausanne, donc!

When you decide to organise an event, other than having a good idea for the content/audience (ie, “what’s it about? what kind of event?”), two things you need to figure out quite quickly are *when* and *where* it’ll happen. This post is about the “where?” question.

My initial reaction when I took the decision to go ahead with [this wacky “organising events” idea](http://climbtothestars.org/archives/2007/12/16/why-events/) was somewhere along the line of “great! I’ll do it in [Lausanne](http://flickr.com/photos/bunny/collections/72157600210597000/)!”. A bit of a selfish reaction, as it makes things easier for me, and I really love Lausanne.

Next, I started thinking. Who is this event going to be for? Where is the highest number of people likely to come for my event? Maybe Lausanne is my favourite personal choice, but it doesn’t necessarily make business sense. From the start, I’ve thought of my event as **European**, with the idea to attract people from all over the continent. So of course, I expect attendees to travel — but there is always a high local population at events, as the absence of travel lowers the barrier to entry (cost, travel time, stress).

Well, quite possibly, the answer to that question (where is the highest concentration of freelancers in the tech industry in Europe?) would be “London”. On the other hand, London is horrendously expensive (isn’t it?), so, why not something nearby, like… Brighton? Cheaper, but still rather easy to get to.

At that point, I decided we needed a choice of cities, and we should check them out for venue options and hotel pricing, to see if anything stood out. Obviously, we’d need to pick cities which are easy to get to from other places in Europe. So, for starters… let’s look at London/Brighton, Paris, and Berlin. Paris is very close to London with the Eurostar, and Berlin (Germany) is cheaper than both London and Paris, but it’s still an Easyjet city. Because, if you’re in Europe, chances are you’re going to be flying Easyjet or some other low-cost airline. (I should think about asking them to sponsor the event, actually…)

So, armed with those three options (London, Paris, Berlin), I set off to [Le Web 3](http://climbtothestars.org/archives/2007/12/12/news-from-leweb3/) to start talking with possible sponsors, and also to bounce ideas off my friends and peers. To my surprise, quite a few people said “but why don’t you do it in Lausanne?” when I mentioned the location wasn’t set yet. So, I started thinking. Because even if Lausanne is a personal, almost emotional choice for me, it doesn’t mean it cannot also be a good business decision.

Let’s look at Lausanne as a possible city to host my event, with a cool business mind:

– First and foremost, it’s actually **really easy to access**: get off your plane in Geneva airport, walk 200m from customs, hop on the train (yes, the train station is *inside* the airport), and 30-40 minutes later you’re in central Lausanne. (You’re in for at least the same kind of ride to get to central London from LGW or LHR, or central Paris from CDG.) Geneva airport is an international airport which is easily reached from all over Europe, [with Easyjet for example](http://www.easyjet.com/EN/routemap/). However, it’s way less busy than CDG, LHR, LGW, which makes the arrival/departure experience much more pleasant.
– **I live in Lausanne**, and so do my two main partners-in-crime: holding the event in Lausanne will make organisation much smoother for us, and allow us to ensure we don’t bump into any issues with the venue due to managing things remotely. Not to mention opportunities for sponsorships by local businesses — being locals, we know who they are and have existing connections we can use. There are also many important companies settled in the Lausanne area, like Nestle, Philip Morris, or Orange Switzerland. *And* it’s the Olympic Capital. (OK, drifting off-topic here…)
– [Lausanne](http://www.lausanne.ch/) is **a beautiful city**, in the midst of a beautiful region: it’s on Lake Geneva (Lac Léman), but as opposed to Geneva which is at the end of the lake, Lausanne is in the middle. The view over the lake and mountains is just breath-taking. If you’re coming for a one-day conference and plan to spend a nice week-end somewhere while you’re at it, Lausanne is ideal. The city is lovely and walkable, France is 20 minutes away by boat (just across the lake), and the surrounding countryside and lakeshore is also worth a visit (for example, [Le Lavaux](http://wikitravel.org/en/Lavaux), Unesco world heritage site, is just to the east of Lausanne). I’ll be digging out photos to convince you to come if you’re not sold yet ;-).
– Even though Switzerland is a rather expensive country (by European standards), holding an event in Lausanne is going to be **more affordable** than London, Paris, or Geneva.
– Lausanne is a **human-sized city**: it’s the [fifth most important city in Switzerland](http://fr.wikipedia.org/wiki/Villes_de_Suisse) with 120’000 inhabitants in the city itself. It has everything one needs, but it’s not so large that you can get very lost in it or spend insane amounts of time commuting from one part of the city to the other. Public transport is very efficient.
– Finally, Lausanne will be **a welcome change** for all of us on the “2.0 conference circuit”, as it’s not one of the usual “conference cities”, and probably a city you haven’t visited before much (which is a pity! you should!).

Check out:

– [Official Lausanne website](http://www.lausanne.ch/)
– [Official Lausanne tourism website](http://www.lausanne-tourisme.ch/)
– [Lausanne on WikiTravel](http://wikitravel.org/en/Lausanne)
– [Lausanne on Wikipedia](http://en.wikipedia.org/wiki/Lausanne)
– [Lausanne Flickr Pool (photographs)](http://www.flickr.com/groups/lausanne/)

So, here we go. [Going Solo](http://climbtothestars.org/archives/2007/12/14/announcing-going-solo/) will take place in Lausanne, Switzerland — I’m looking forward to welcoming you all here in a few months.

Now tell me — did I do a good job of selling you Lausanne as a conference-city? 🙂

Similar Posts:

Website Pro Day, deuxième! [fr]

[en] Website Pro Day, first edition, was such a success that we've set the second one for December 28th. If you're not in Lausanne, no problem: grab a friend or two and lock yourselves up to work on your professional online presence for the day. Let us know, so we can send you some good encouragement vibes!

I'm also planning the World Wide Paperwork and Administrivia Day (WWPAD for short), which will be held in participants' homes (obviously): sort those receipts and send them to the accountant, pay those bills, file those contracts, purge the piles of paper lying on your desk or in your drawers... Let me know if you're interested so that we can choose a date together.

Ils y étaient, ils ont vaincu! De gauche à droite: [Anne Dominique Mayor](http://annedominique.wordpress.com), [Olivier Tripet](http://b-spirit.com/blogollie/), Stephanie Booth (bibi) et [Julien Henzelin](http://julienhenzelin.typepad.com/) sont ravis d’avoir pris le temps de travailler ensemble, loin du bureau et dans une atmosphère détendue, sur leurs sites “pro”.

Website Pro Day 1, Lausanne

La première édition du [Website Pro Day](http://climbtothestars.org/archives/2007/10/31/une-journee-pour-bosser-sur-nos-sites-pro-website-pro-day/) a en effet rencontré un tel succès que nous avons décidé de remettre ça le 28 décembre. Vous pouvez [vous inscrire sur Facebook](http://www.facebook.com/event.php?eid=6369349379) si vous voulez vous joindre à nous à Lausanne pour venir lustrer votre plumage numérique.

An Afternoon in San Francisco 85 Il s’agit donc de consacrer une journée à l’avancement de sa présence professionnelle en ligne. Oui, je sais, on a toujours plus urgent à faire :-).

On fait aussi des choses sympa comme manger de la soupe, ou discuter d’idées nommées par exemple “Coworking Léman” (plus à ce sujet dans un prochain billet).

Si vous n’êtes pas sur Lausanne, mais que l’idée vous tente, prenez le taureau par les cornes! Attrapez un/e collègue qui a les mêmes besoins que vous, et mettez sur pied votre propre Website Pro Day dans votre ville. Le même jour si possible, comme ça on peut tous s’encourager mutuellement!

Pour ceux que ça intéresse, je suis également en train de mettre sur pied le World Wide Paperwork and Administrivia Day, qui sera consacré (chacun de son côté, là) à avancer dans le triage de paperasse, le remplissage de formulaires administratifs, les coups de fils qui attendent depuis des plombes, le triage des quittances à envoyer au comptable… bref, vous voyez l’idée. Si ça vous intéresse, faites signe, et on posera une date ensemble.

Similar Posts:

Announcing Going Solo [en]

[fr] J'ai annoncé il y a quelques semaines que j'avais des projets de création d'entreprise: c'est en route, et nous préparons pour début mai une conférence-événement (une journée de conférences) à l'attention des indépendants du web. En dehors de savoir faire des trucs cools, être indépendant (ou une TPE) pose un tas de problèmes "accessoires": comment fixer les tarifs? approcher les clients, ou mieux, les aider à nous trouver? s'en sortir avec l'administratif? trouver un équilibre de vie entre travail et loisirs, surtout si l'on a fait de sa passion son métier?

Après avoir pensé à Berlin, Paris, et Londres -- nous visons un public européen -- nous avons finalement opté pour Lausanne. A deux pas de l'aéroport de Genève, très joli cadre, et aussi, pratique pour les organisatrices principales, toutes lausannoises.

Je vous parlerai de tout ceci plus longuement dans les jours à venir!

So, here we go. [As I mentioned in my last post](http://climbtothestars.org/archives/2007/12/12/news-from-leweb3/), things are shaping up enough for me to start talking about them, even though a lot is still “floating”.

I’m taking the plunge into the event business. The first one I’m organising is *Going Solo*, a one-day conference in the beautiful and easily accessible city of Lausanne in Switzerland, which also happens to be my home town. It will take place early May.

**Going Solo will fill a gap in the current conference offerings: it’s an event for freelancers of the web industry** (soloists, hence the name) and very small businesses — from all over Europe.

Being a freelancer myself, I’ve come to realise quite a while ago that there is more to freelancing than “knowing cool stuff” and having people around willing to pay for it. How do you fix your prices? Close deals? Find clients, or better, help them find you? Collaborate with others, whether soloists themselves, or employees in a huge company? Deal with taxes, contracts, accounting, and all the rest of the boring administrative stuff? Achieve that delicate “work/life balance”, when you’re one of the lucky ones who turned a passion into a job?

Going Solo will address all these issues (and others), providing those attending with valuable insights and tools which will help them become better at what they are doing in the business world. (Sounds almost like a press release, doesn’t it? I’m practising for the sponsor offerings… shhh.)

In simple words: this is the kind of event I would have wanted to attend two years ago when I was struggling with the idea of becoming freelance. It’s the kind of event I would have liked to attend a year ago when things took off and I started realising how complicated all this “business” stuff was. And it’s also the kind of event I want to attend today, having faced the ups and downs of freelancing in the fast-moving world of new media, in the early stages of starting a company, and wondering what “holidays” means now that my everyday life is split between “hang out online”, “travel to foreign cities”, and “talk about exciting stuff with people”.

Where-when-what-how-why?

I’ll follow up later with a little insight into what’s going on. Be warned, though: you’re going to be following some thought processes here, and might be faced with decisions-in-the-making and not-sure-what-I’ll-do-yets. I welcome all feedback.

Similar Posts:

Une journée pour bosser sur nos sites "pro": Website Pro Day [fr]

Si vous êtes un peu comme moi (consultant/indépendant dans le domaine du web) vous avez probablement quelque part un [site professionnel](http://stephanie-booth.com) qui erre, l’âme en peine, attendant depuis une année qu’on veuille bien s’occuper de lui.

Eh oui, comme on dit, c’est les cordonniers les plus mal chaussés, et les professionnels de la communication web qui ont les sites-vitrine les moins à jour. Pas pour rien qu’on recommande le blog, c’est beaucoup plus facile à entretenir, comme format.

Donc, mon pauvre site professionnel a bien de la peine, depuis un moment déjà. Il n’est vraiment plus à jour. Je fais des tas de choses qui ne sont pas annoncées sur le site, et franchement, ce qui y est aurait besoin d’un bon coup de peinture pour le remettre au goût du jour. Me “vendre” n’a jamais été mon point fort, et ça commence à se voir.

Sans compter également que, côté “vitrine professionnelle”, les nombreuses années d’écriture sur Climb to the Stars ont tout de même généré quelques bons articles qui méritent d’être mis un peu en évidence, alors qu’ils sont enterrés dans [les archives et une arborescence de catégories](http://climbtothestars.org/archives) à faire pâlir un bibliothécaire.

Vu également que mes activités professionnelles se développent à l’étranger, une version en anglais de ce site ne serait pas du luxe.

En résumé, y’a du boulot.

La bonne nouvelle, c’est que je ne suis pas la seule. Une remarque d'[Ollie](http://www.b-spirit.com/blogollie/) sur le piètre état de [son propre site pro](http://www.b-spirit.com/) m’a donné une idée. M’inspirant de [la journée “finissons et publions nos brouillons d’articles!” mise sur pied par Chris Messina](http://upcoming.yahoo.com/event/295393/), si nous organisions une journée pour bosser sur nos sites pros? Quand on travaille seul ou presque, structurer son temps est une des grandes difficultés. Se retrouver à plusieurs dans un but spécifique nous paraît une bonne idée pour faire avancer les choses.

Donc, le mercredi 28 novembre à Lausanne, Ollie et moi nous serrerons les coudes pour offrir un sérieux lifting à nos sites respectifs. Si vous êtes dans une situation similaire à la nôtre, c’est avec plaisir que nous vous invitons à vous joindre à nous! L’invitation est [sur Facebook](http://www.facebook.com/event.php?eid=6980246501) (si vous êtes un indépendant du web, vous y êtes certainement déjà!):

Facebook | Website Pro Day à Lausanne

> Cette journée de travail (d’étude, enfin) sera consacrée à la remise en forme de sites professionnels trop négligés d’indépendants du web.

> On passe tellement de temps à se soucier des sites de nos clients que les nôtres en pâtissent! Il est temps de prendre le taureau par les cornes et de consacrer une journée à polir notre propre présence online.

> Concrètement: on se retrouve dans un lieu adéquat (wifi, calme, vivres) et on bosse chacun sur son site, avec son laptop et son matériel. A plusieurs, c’est plus motivant!

> Attention: ceci n’est pas un atelier où on débarque pour se faire “coacher” ou pour apprendre quelque chose. C’est chacun pour soi, chacun son truc (même si entre collegues, un peu de feedback ou de dépannage peut aider). On est entre pairs, quoi.

> Si vous voulez être des nôtres, envoyez-moi un petit mot!

> Si vous avez un lieu à proposer sur Lausanne, faites signe aussi.

J’ai choisi le perroquet plein de couleurs pour illustrer l’invitation, parce que c’est l’occasion de nous mettre en avant sous notre meilleur jour!

Si l’idée vous interpelle mais que vous n’êtes pas sur Lausanne… pas de souci! Organisez un événement similaire dans votre ville 🙂

Similar Posts:

Vilain cafard ou jolie blatte forestière ambrée ? [fr]

[en] I thought we had cockroaches in the house, but it turns out to be a harmless, outdoor variety which sometimes gets lost inside (ectobius vittiventris). Here is the explanation leaflet we got from the company we contacted -- in hope that it might be useful to others.

Depuis que j’habite ici, je vois régulièrement voleter autour de la porte d’entrée de l’immeuble, surtout la nuit, des insectes qui ressemblent furieusement à des cafards. Après mon retour des États-Unis, j’en ai tué plusieurs dans mon appartement, et j’ai décidé qu’il était temps de prendre le taureau par les cornes et d’alerter concierge et gérance.

Après capture et analyse d’une des bestioles, il s’avère que nous n’avons pas affaire à des vilains cafards, mais à des jolies blattes forestières ambrées inoffensives. Elles vivent à l’extérieur et ne se retrouvent à l’intérieur que par mégarde, n’y survivant pas. Je reproduis ci-dessous l’information qui nous a été communiquée (par l’entreprise contactée j’imagine) au sujet de ce petit insecte, puisqu’il ne semble pas se trouver déjà en français sur Internet. J’espère qu’elle pourra être utile à autrui!

> **Blatte forestière ambrée / *Ectobius vittiventris***

> Une blatte sauvage, qui n’est pas un parasite de l’habitat, est de plus en plus signalée en Suisse romande. On la trouve égarée à l’intérieur des bâtiments, mais elle ne peut survivre sans l’humidité et les conditions qu’elle trouve dans son environnement naturel, jardins ou parcs, sous la végétation. Originellement située dans le bassin méditerranéen de l’Italie à la Turquie, elle était très présente au Tessin ces vingt dernières années.

> Au nord des Alpes, elle est en forte augmentation ces dix dernières années, particulièrement en milieu urbain et jusqu’à une altitude de 700 mètres environ. Elle recherche la chaleur des façades ; capable de voler, par temps chaud elle pénètre dans les immeubles par les fenêtres ouvertes. Ces dernières années en Suisse, sa présence sur ou dans des bâtiments a été signalée durant tous les mois de l’année, mais c’est surtout entre juin et novembre que son activité a été observée, avec un maximum en août.

> Aucun piège connu ne peut valablement la capturer et l’usage d’insecticide est inutile étant donné que cette blatte est sans danger et meurt rapidement à l’intérieur (un à trois jours maximum). Le seul moyen connu de limiter les incursions de cet insecte dans l’habitat est la pose de moustiquaires.

> Le problème réside dans sa ressemblance avec la blatte germanique, redoutable parasite très prolifique bien connu dans la restauration, l’hôtellerie, l’industrie alimentaire et l’immobilier en général. Elle lui ressemble par sa taille. Sa coloration est légèrement plus claire et nous pensons qu’il est important, lors de découverte, de confier sa détermination à un spécialiste éclairé.

Source: I. Landau – H. Baur – G. Müller – M. Schmidt, UGZ ZürichMax Hagner SA

Similar Posts:

BarCamp à Lausanne le 29 septembre [en]

[fr] BarCamp in Lausanne, September 29th. Come and join us!

Réservez la date du 29 septembre : [BarCamp débarque à Lausanne](http://barcamp.ch/BarCampLausanne) !

BarCamp Lausanne Banner

[Barcamp ?](http://fr.wikipedia.org/wiki/BarCamp) C’est un rassemblement informel, généralement d’un week-end, de personnes qui vont échanger leurs expériences, réflexions, et savoirs. Disons que le thème qui rassemble ces gens est Internet, au sens très large : il sera donc question de technologie, mais aussi de toutes les problématiques stratégiques, économiques, sociales, et même philosophiques touchant aux bouleversements numériques que vit notre époque. Et si un autre sujet pointait le bout de son nez… Il serait bien entendu le bienvenu.

Ce n’est donc pas une conférence : c’est une **non-conférence**. Un BarCamp est initié par une personne ou un groupe de personnes, et souvent sponsorisé, car l’événement est généralement gratuit pour ceux qui y participent. Chacun est encouragé à mettre la main à la pâte en aidant à l’organisation ou à l’animation de la journée, en faisant une démonstration, une présentation, en modérant une discussion, ou au minimum en étant un auditeur actif lors des séances. Si vous êtes curieux, allez donc lire [comment le concept est né](http://www.tantek.com/log/2006/07.html#d10t0805).

Vous l’aurez compris, le succès d’un BarCamp repose sur la participation de la communauté, et non sur les épaules d’une ou deux personnes qui organiseraient le tout pour les autres. Le BarCamp sera ce que l’on en fera. Ce n’est pas un événement totalement anarchique, cependant : il y a quelques règles.

> * 1ère règle: Tu parleras de BarCamp.
* 2ème règle: Tu blogueras à propos de BarCamp.
* 3ème règle: Si tu veux faire une présentation, tu dois [inscrire ton sujet et ton nom dans un slot de présentation](http://flickr.com/photos/scottmark/1332044405/).
* 4ème règle: Des intros de trois mots seulement.
* 5ème règle: Autant de présentations à la fois que l’infrastructure le permet.
* 6ème règle: Pas de présentations réservées à l’avance, pas de touristes.
* 7ème règle: Les présentations iront tant et aussi longtemps qu’elles le doivent, où jusqu’à ce qu’elles se heurtent à l’heure de début de la présentation suivante.
* 8ème règle: Si c’est votre première fois à BarCamp, vous DEVEZ présenter. (Bon, on ne va pas vous forcer, mais essayez de trouver quelqu’un avec qui présenter, ou posez des questions et soyez un participant actif.)

source

Concrètement ?

* bloquez le samedi 29 dans votre agenda pour [venir nous rejoindre à l’EPFL le temps d’une journée](http://barcamp.ch/BarCampLausanne) (oui, c’est un mini-BarCamp).
* [ajoutez notre nom à la liste des participants](http://barcamp.ch/index.php?title=BarCampLausanne&action=edit&section=9)
* [proposez d’animer une session](http://barcamp.ch/index.php?title=BarCampLausanne&action=edit&section=7)
* dites-nous si [vous désirez souper](http://barcamp.ch/index.php?title=BarCampLausanne&action=edit&section=13), [dormir à Lausanne](http://barcamp.ch/index.php?title=BarCampLausanne&action=edit&section=14), [donner un coup de main](http://barcamp.ch/index.php?title=BarCampLausanne&action=edit&section=17) ou encore sponsoriser l’apéro
* annoncez BarCamp Lausanne sur votre blog et faites venir vos amis !

***« Ah oui, sympa, je vais venir voir mais je présenterai quelque chose la prochaine fois… »***

Justement pas ! Un BarCamp, c’est justement l’occasion rêvée pour expérimenter, se jeter à l’eau, et prendre quelques risques. On est entre nous. Pensez « animer une discussion sympa avec une poignée de gens intéressés », et non « donner une conférence ex cathedra avec présentation PowerPoint léchée devant un parterre de 150 inconnus qui vont vous juger ».

Program for Blogcamp.ch

Chacun a quelque chose à raconter, à partager, à montrer, à discuter. On est tous des passionnés. Pas besoin de choisir un « grand sujet », digne d’un livre ou d’un dossier dans un magazine. Si vous êtes en panne d’inspiration, demandez à vous lecteurs, ils sauront, eux. Si vous êtes prêts à vous lancer, voici un article (en anglais) [qui vous donnera de bons conseils](http://www.scottberkun.com/blog/2006/how-to-run-a-great-unconference-session/).

***« Mais c’est tout en anglais ! On est en Suisse romande, non ? »***

La [page d’organisation de BarCamp Lausanne](http://barcamp.ch/BarCampLausanne) est effectivement en anglais, mais l’événement lui-même est multilingue. Les présentations et discussions peuvent avoir lieu en n’importe quelle langue (mais merci de préciser !)

Vu le côté inévitablement un peu « local » de ce genre d’événement, on peut s’attendre à ce qu’il y ait une majorité de francophones, mais il y aura aussi certainement des gens venant de plus loin, ou quelques-uns de nos amis suisses-allemands.

Donc, voilà. La langue, j’avoue que c’est un sujet un peu flou, et malgré mes grandes réflexions sur la pluralité linguistique, je ne suis pas certain qu’elle serait la meilleure formule. On verra donc ce qui se passe ! Ce qui est certain, en tout cas, c’est que ce ne sera pas monolingue, et qu’il y aura donc la place pour tout le monde !

Similar Posts:

Bloggy Friday de septembre vendredi! [fr]

[en] Friday, meeting of local bloggers in Lausanne, Café de l'Evêché.

Pour une fois, je suis en Suisse, et libre, le premier vendredi du mois — date du traditionnel Bloggy Friday quelque peu négligé ces derniers mois.

Et en plus, [Sylvie a pris les devants](http://sfreymond.name/2007/09/03/bloggy-friday/) pour organiser. Allez vite vous inscrire dans les commentaires de son billet!

Rappel: le Bloggy Friday est une rencontre toute à fait informelle de blogueurs du coin (c’est volontairement vague). On se retrouve au Café de l’Evêché, au centre de Lausanne, pour manger une bonne fondue (ou autre chose si le coeur vous en dit). On parle des fois de blogs, souvent d’autre chose. Pas besoin de faire partie d’un “club” ou de montrer patte blanche pour venir (juste une adresse de blog, tout de même).

Je me réjouis de vous voir vendredi!

Similar Posts:

Chat perdu? Pas si sûr… [en]

[fr] Poor little lost cat? Not necessarily. Cats can travel upto 2-3km to hunt, and way more for a tom running after females. This cat, who wouldn't quit following me around, is probably just on a (very) long walk, and runs the risk of being kept away from his home if made too comfortable.

A call to the local shelter gave me this information (about three people were ready to adopt him on the spot, so something needed to be done):

  • ignore him completely (no food, no water, no attention) so that he doesn't get comfy and heads back home because he's thirsty, hungry, or wants a cuddle
  • if he's still there after a few days, put notices up in the neighbourhood
  • if he's still there after a week or so, get the shelter to come and pick him up

The bottom line is that cats don't "get lost". They'll go back home, unless they're given a good reason (food, shelter, friendly humans) not to.

Chat perdu? Pas si sûr... (Vallombreuse, Prilly/Lausanne) 7

Me promenant à la Vallombreuse (près de la frontière entre les communes de Lausanne et Prilly), j’entends [un chat](http://flickr.com/photos/bunny/sets/72157601093412576/) qui miaule devant le numéro 77. Je regarde, il ressemble à Bagha, il veut sûrement rentrer.

A mon arrivée, il court vers moi comme un petit chien. Trois caresses, un câlin, je lui ouvre la porte mais cela ne l’intéresse pas. Je lui souhaite une bonne journée et m’en vais, mais je viens visiblement d’être "adoptée" et il me suit partout.

Que faire? J’essaie de le semer, sans succès. Après enquête dans le voisinage, il s’avère que ce chat était là la nuit d’avant et que quelqu’un l’a nourri. Pas étonnant qu’il traîne encore dans le coin! C’est un joli jeune mâle très (trop?) affectueux, pas castré.

Coup de fil à la SPA pour demander quoi faire (on soupçonne qu’il est perdu, et devant la mobilisation générale de l’immeuble pour l’adopter…). Conseils avisés du monsieur de la SPA:

– il est sans doute en vadrouille plutôt que perdu — un chat ne se "perd" pas, mais fait facilement 2-3km pour chasser, voire plus si c’est un mâle qui court après des femelles (le chat en question est un jeune mâle pas castré, et — coïncidence — la dame qui l’avait nourri la veille a une femelle non stérilisée dans son appart du rez…)
– ne pas le nourrir, ni lui donner à boire, ni d’attention; en bref, l’ignorer — le but est de ne pas rendre l’endroit "sympathique" pour qu’il retourne chez lui; en lui fournissant un semblant de foyer, même sous forme d’un peu de nourriture et de câlins, il risque de s’attacher et de ne plus rentrer chez lui
– s’il est encore là dans quelques jours, mettre des affiches dans le quartier; au bout d’une semaine environ, appeler la SPA pour qu’ils viennent le chercher…

Certains chats sont plus affectueux que d’autres, s’attachent plus vite que d’autres. Celui-ci… c’est un rapide (il n’a pas fallu grand-chose pour qu’il me suive à travers le quartier).

Sur internet, il y a bien le site [animal-trouve.ch](http://www.tierschutz.ch/index_f.html), mais mis à part une [gestion catastrophique des langues](http://climbtothestars.org/archives/2007/07/10/talk-languages-on-the-internet-at-google-tomorrow/ “C’est un peu mon rayon…”) le site semble vraiment peu pratique. Difficile de faire des recherches fine, présentation des informations trop synthétique (une page listant les détails de toutes les fiches résultant d’une requête, ce serait pas du luxe), confusion entre animaux perdus et animaux trouvés… Bref, pas terrible.

Dans le Canton de Vaud, les animaux perdus/trouvés sont à annoncer au [registre des animaux trouvés (SVPA, Refuge Sainte-Catherine](http://www.svpa.ch/evenements.html?ID_POINT_FORT=19). Un animal perdu peut être annoncé sans frais au 021/784 8000; pour un animal trouvé, il faut remplir le formulaire d’annonce se trouvant [sur le site](http://www.svpa.ch/evenements.html?ID_POINT_FORT=19).

Chat perdu, donc? [Pas si sûr.](http://climbtothestars.org/archives/2001/10/03/double-life/)

Chat perdu? Pas si sûr... (Vallombreuse, Prilly/Lausanne) 2

Surtout, surtout — si vous avez un chat, [faites-le munir d’une puce électronique](http://www.svpa.ch/visualisation_article.html?ID_ARTICLE=84) afin qu’il puisse être identifié.

Similar Posts: