Radio sans moi et deux blogs à  visiter [fr]

[en] A radio show on blogs without me (I was busy teaching) and two Swiss politically oriented blogs worth visiting.

Très rapidement (mais alors très, parce que là , j’ai assez de boulot pour me garder occupée ces deux prochaines semaines même si je n’enseignais pas), notons [une émission sur la RSR1 ce matin](http://www.rsr.ch/view.asp?Domid=11&clickedDate=01/30/2006), qui portait sur les blogs.

On saluera deux faits:

– le sujet tournait plutôt autour du blog politique/blog d’entreprise, plutôt que l’éternel blog d’ado
– comme j’enseigne entre 9h00 et 9h30 le lundi matin, l’émission s’est faite sans moi 😉

On saluera aussi la personne responsable du site internet de la RSR1, à  qui l’on rappellera en passant que l’attribut id doit être unique sur une page. <DIV id=smallbold align=left> (sic) à  perte de vue sur la page, ça ne le fait vraiment pas. Ah oui, et j’ai remarqué (deux-trois autres personnes aussi) que le serveur ramait passablement. Une petite cure d’amaigrissement à  coups de [standards web](http://pompage.net/pompe/paitre/ “A balisage obsolète, article obsolète. Voyez le reste de Pompage.net pour plus d’actualité.”) serait peut-être à  conseiller.

Une mention cependant pour la possibilité de télécharger la chronique en MP3.

J’en profite pour vous envoyer vous balader sur deux sites romands “politisés” (prenez-en de la graine, vous autres, on en veut plus comme ça):

– [Une voix pour la Boillat](http://laboillat.blogspot.com/)
– [L’Asile dans le canton de Vaud au jour le jour](http://cscps-10.blogspot.com/).

Mise à  jour 04.02.2006: merci à  [Flippy](http://annedominique.wordpress.com/), qui me dit les avoir eu via [Fredoche](http://barzi.net/fredoche/), pour ces liens. Faites circuler!

Similar Posts:

Archives en ligne de trois quotidiens romands: quel désastre [fr]

Etude du désastre que sont les archives en ligne sur les sites de 24 Heures, Le Temps, et Le Matin. Moteurs de recherche cassés, archives payantes, mauvaise indexation par Google en l’absence de liens externes… Il est temps que nos quotidiens se réveillent et découvrent comment utiliser le web de façon plus profitable, et compatible avec leur mission d’information!

[en] An overview of the sorry state of online archives for three local Swiss newspapers: Le Temps, 24 Heures, and Le Matin. Time to wake up and use the web correctly!

Une des caractéristiques merveilleuses du blog, c’est la façon dont sont organisées les archives. Un vieil article peut être assez facilement retrouvé si l’on se souvient à  peu près quand il a été écrit, dans quelle catégorie il avait été classé, ou encore de quoi il parlait (en utilisant le moteur de recherche du blog).

On s’attendrait à  ce que les sites de quotidiens comme [24 Heures](http://24heures.ch/), [Le Matin](http://lematin.ch/) ou encore [Le Temps](http://letemps.ch/) en prennent de la graine. Que nenni ! Alors que les vieux journaux servent principalement à  protéger la moquette lors du rempotage annuel de notre plante verte préférée (quand on ne les trouve pas autour de la caisse du chat ou roulés en boule au fond de vieilles baskets détrempées), les archives en ligne de nos quotidiens sont mises à  disposition du grand public chez [Swissdox](http://www.archipresse.ch/index.fr.html) pour la modeste somme de [SFr 3.80 par article pour une consultation occasionnelle](http://www.archipresse.ch/dok/agb.fr.html).

Un petit exemple : dans la base de données [Swissdox](http://www.archipresse.ch/index.fr.html), cherchez « Stephanie Booth » sans restriction de date. Voici donc une ribambelle d’articles offerts à  votre consultation, pour autant que vous soyez munis d’une carte de crédit. Et s’il y avait une autre solution ? Certains de ces articles sont encore en ligne, accessibles gratuitement à  qui sait les trouver. Partez de [ma page presse](/about/presse/) et explorez un petit peu. Les articles du Matin, par exemple, sont encore en ligne. Sympathique ! Celui du Temps également. Pour 24 Heures, par contre, il faudra repasser : à  peine quelques jours après la sortie d’un article, celui-ci est retiré du site Web.

La situation ne serait-elle donc pas si dramatique que ça ? Un petit coup de moteur de recherche, et hop ! l’article tant désiré pourrait se retrouver sur nos écrans ? Essayons. Recherchons [mon nom sur le site du Matin](http://google.com/search?q=site:lematin.ch+stephanie+booth) et [sur celui du Temps](http://google.com/search?q=site:letemps.ch+stephanie+booth). C’est pas trop mal ! On pourrait donc en conclure que notre ami Google est capable de nous extraire des deux sites mentionnés ci-dessus n’importe quel article qui aurait échappé à  notre marque-pages.

Minute, papillon ! Ne nous excitons pas ! Il ne faudrait pas oublier que les articles mentionnant ma modeste personne sont offerts en pâture aux moteurs de recherche dès la minute ou un blogueur (souvent moi, je dois l’avouer) fait un lien vers l’article. Les articles sur les blogs intéressent les blogueurs, c’est naturel, et ils bénéficient donc d’une visibilité artificielle dans les moteurs de recherche, pour des articles de quotidiens. Qu’en serait-il donc d’un article n’intéressant pas particulièrement les blogueurs, et qui n’aurait donc pas la chance d’avoir été indexé par Google ?

Regardons tout d’abord si les moteurs de recherche propres aux sites de ces quotidiens peuvent nous aider. Pour tester un moteur de recherche, rien de plus facile : on essaye tout d’abord avec des mots clés dont on sait qu’ils sont censés fournir un résultat (« Stephanie Booth », au hasard). Histoire d’être certaine de ne pas introduire des paramètres superflus avec mon navigateur [Firefox](http://www.mozilla-europe.org/fr/ “A télécharger et utiliser si ce n’est pas déjà  le cas.”) pour Mac, j’ai même été jusqu’à  utiliser Internet Explorer sous Windows XP pour cette expérience. Résultat des courses :

24 heures : moteur de recherche visiblement cassé ; en plus de nous gratifier d’un pop-up à  chaque requête, il s’avère incapable de nous retourner même un article pour le mot-clé « Lausanne ».
Le Matin : moteur de recherche également cassé (je pourrais également commenter longuement l’aspect visuel du site, mais ce n’est pas le sujet du jour) ; la recherche dans la base de données Swissdox, par contre, fonctionne.
Le Temps : le moteur de recherche fonctionne, mais lorsque l’on clique sur l’article, on nous annonce que l’accès à  celui-ci est payant ; oui, il s’agit bien [du même article](http://www.letemps.ch/dossiers/dossiersarticle.asp?ID=153596) que celui auquel nous venons d’accéder gratuitement, en passant par Google ou par ma page presse.

Moralité : si Google ne peut rien pour vous, et il ne vous reste qu’à  faire un saut à  la [BCU](http://www.unil.ch/bcu/page18404.html), chercher l’article sur microfilms, et commander des photocopies au tarif relativement modeste que vous pourrez ensuite scanner pour les envoyer par e-mail à  votre grand-mère ou votre petit ami vivant aux États-Unis.

Une chose me chicane concernant le site du Matin. Visiblement, tous les articles ayant été un jour en ligne le sont pas encore. S’ils ont été indexés par un moteur de recherche, on y accède facilement. Pourquoi diable rendre impossible leur accès via le site ? Qu’est-ce que l’éditeur y gagne ? On peut ne pas être d’accord avec la politique de 24 Heures, qui consiste purement et simplement à  ne pas garder en ligne des anciens articles, ou avec celle du Temps, qui part du principe que si l’on est trop bête pour utiliser Google, on n’a qu’à  payer pour voir les articles, mais il y a une logique derrière cette façon de faire. Les concepteurs du site comptaient-ils sur le moteur de recherche interne ? (Soit dit en passant, la présence de moteurs de recherche cassés sur des sites d’une importance régionale pareille en dit long quant au budget consacré à  ces sites, ou à  la compétence des personnes qui s’en occupent.)

Donc, Mesdames et Messieurs qui prenez des décisions concernant les sites Internet de nos quotidiens, je vous demande, en tant que blogueuse et sujet occasionnel de vos articles, de vous donner la peine de faire bien ce que vous faites déjà  à  moitié.

Laissez en ligne et libre d’accès les anciens articles. Souvenez-vous que s’il s’agissait de papier, ils n’auraient même pas la valeur de l’encre avec laquelle ils ont été imprimés. Demander SFr 3.80, plus encore que le prix du journal, pour pouvoir accéder à  un ancien article en ligne, c’est pour le moins excessif.

En 1998, [Jakob Nielsen s’inquiétait de la quantité de liens cassés](http://www.useit.com/alertbox/980614.html) sur le Web, et rappelait à  ses lecteurs cet article de Tim Berners-Lee, l’inventeur du Web : [Les URLs sympas ne changent pas](http://www.la-grange.net/w3c/Style/URI). Ôter du Web un article qu’on y a mis ou le rendre inaccessible, c’est faire un magistral bras d’honneur à  tous ceux qui se sont donné la peine d’en parler en ligne, que ce soit pour le faire lire, le commenter, voire le critiquer. Est-ce ainsi qu’un quotidien veut traiter ses lecteurs, et ceux qui cherchent à  attirer l’attention sur les articles qu’il publie ?

Ensuite, permettez aux visiteurs de votre site (qui sont souvent des lecteurs ayant payé la version papier de l’article) de s’y retrouver facilement dans vos archives. Une organisation chronologique, des catégories, un moteur de recherche qui fonctionne… Est-ce trop demander ? Des milliers de blogs, mis en place et gérés par des amateurs ne déboursant pas un centime, le font très bien, et depuis plusieurs années. Les journaux ne sont-ils pas censés être les professionnels de l’information ?

Presse traditionnelle, il est temps de te réveiller et d’utiliser le Web correctement.

Similar Posts:

Télévision et lancement [fr]

N’oubliez pas de regarder Mise au Point ce soir sur la TSR. Je lance Stephanie-Booth.com, mon site “business”.

Il y a des moments dans la vie où les événements semblent s’être donné le mot pour vous pousser gentiment dans la bonne direction. Ces temps, je crois que c’est le cas pour moi.

Aujourd’hui, je me retrouve pour la première fois de ma vie à  la télévision (et en direct, s’il-vous-plaît!) dans l’émission Mise au Point (TSR1, 20h00). Et aujourd’hui, j’ai l’honneur et l’avantage de vous présenter Stephanie-Booth.com. Je m’explique.

Le journalisme et le consulting indépendant sont deux voies professionnelles qui m’attirent depuis longtemps. Outre le fait que je suis ces jours au bénéfice d’un petit peu de “célébrité médiatique”, je me retrouve de plus en plus régulièrement à  présenter internet et les weblogs à  des gens qui désirent faire leur site web. Tout le feedback positif et les encouragements que j’ai reçus ces derniers temps sur mes activités m’incitent à  prendre la balle au bond, si on peut dire, et à  me lancer.

Stephanie-Booth.com est donc mon site “orienté business”. Il donne accès à  mes diverses activités en ligne, à  mon profil “professionnel”, et présente les services que j’ai l’intention d’offrir. N’hésitez pas à  me demander des détails où à  me donner du feedback sur ce nouveau site (sauf si c’est pour critiquer le rose).

(Ah oui, j’allais oublier: je ne quitte pas l’enseignement! A terme, j’espère combiner un poste à  temps partiel dans l’enseignement avec une activité indépendante.)

Edit 13h20: L’émission sera en ligne une demi-heure après la fin de la diffusion. Merci de mettre l’URL en commentaire pour les autres si vous trouvez où c’est!

Similar Posts:

IT Conversations: Dan Gillmor [en]

Some notes on IT Conversations show with Halley Suitt and Dan Gillmor (audio available online).

[fr] Interview audio de Dan Gillmor par Halley Suitt. Quelques notes.

I’m currently listening to Halley’s interview of Dan Gillmor on IT Conversations. I’m not used to listening to stuff through the internet (the whole podcasting hype hasn’t really caught my interest… yet) — so here are a few notes and comments, mainly for myself.

First of all, I’m always slightly shocked to hear people I know from the Internet actually speaking. When chatting, or reading blogs, I forget that people have accents. So, my first reaction upon hearing Halley speaking was “Gosh! She really has an American accent!”.

After a first part on American politics that went completely over my head, the topic turned to “Journalism and blogging” (already more interesting) and finally, more webby stuff. A few random notes:

  • Strive for objectivity in journalism still a valid aim.
  • 9-11, elections, tsunami: made blogs visible as a media, rather than “made more people blog” (I’ve finally managed to name the confusion that irritates me so much.)
  • Camera phones (and digicams in general) have a highly disruptive potential. Towards more transparency. Harder to hide nasty things.
  • Podcasting: most people not trained to produce the kind of audio we enjoy listening to.
  • Blogs with small readership (target audience=family and close friends): very important sociologically.
  • Internet allows to bring readers closer to source material.
  • Probably lots of source material for historians gathering now on the web. Web stuff as potential replacement for the letter, which used to give lots of information on people’s lives and current events. (Biographies, History.)
  • Not holding people accountable (in future) about silly things they wrote on their teenage blogs…
  • About writing the book online: retaining authorship, while having thousands of “eyes” to give feedback and comments. (And the eyes in question will be those interested by the topic.)

Next one I’m listening to is Joi’s.

Similar Posts:

Pompage tout frais! [fr]

Pompage.net change de design et de structure.

[en] Pompage.net redesigns for the new year. Samuel Latchman is now the new Head Editor.

Pompage.net fait peau neuve. L’expression est usée, mais c’est vraiment ça.

En plus des changements cosmétiques, on voit apparaître une page consacrée aux articles traduits ailleurs, une liste de ressources, et un index général de tous les articles qui permet maintenant de trier les articles parus par thème, par niveau, ou même par auteur!

Cette nouvelle année est également l’occasion de rendre officiel ce qui est déjà  la réalité pratique depuis une nombre de mois qui doit friser — voire dépasser — l’année: j’abandonne mon poste de rédactrice en chef pour ne garder qu’un pied honoraire dans la rédaction de Pompage.net. Le nouveau rédacteur en chef est donc Samuel Latchman — cela ne doit guère être une surprise, puisqu’il remplit cette fonction avec une compétence admirable depuis déjà  fort longtemps.

Mes félicitations au nouveau rédacteur en chef et à  toute l’équipe, avec une mention particulière pour Stéphane, responsable de l’introduction de SPIP dans la vie de ceux qui font Pompage.net.

Similar Posts:

Panne d'encre [en]

Tout va bien, nouvelles photos et vidéos, pas envie de trop écrire.

Tout va bien ici en Inde. Je mets en ligne de nouvelles videos (dans le répertoire “films”) et des photos (dans le répertoire “dumps”). Je passe relativement peu de temps dans les cafés internet, et j’ai presque envie de renoncer à  vérifier mes e-mails, tant les rares messages dignes de ce nom sont noyés dans le spam. Donc, si vraiment vous voulez me contacter par mail, faites en sorte que le sujet de votre mail le différencie bien de la masse de pourriel!

J’ai très peu envie d’écrire. Je lis beaucoup, par contre. Le café internet ne m’incite pas à  passer de longues heures devant l’écran — problèmes de clavier (aussi bien niveau dureté des touches que géographie des lettres) et moustiques sous le bureau, ainsi que la distance conséquente entre le lieu où je loge et le café le plus proche… c’est pas top, comme on dirait.

Mais il y a autre chose. C’est comme si depuis mon arrivée ici, vivre simplement les jours qui vont et viennent me suffisait. Je ne ressens pas le besoin de chroniquer, ni sur papier ni sur écran. Je prends des photos et des vidéos, et ça vous raconte un peu mon séjour. Ce n’est pas accessible, j’en conviens. Mais là , on dirait que je me retrouve dans une petite phase où j’en ai marre des mots. Plus tard, peut-être, une fois rentrée, je verserai par-ci par-là  quelques gouttes de mon séjour.

Similar Posts:

Clarence le poney [en]

Avec comme d’habitude mes félicitations à  la rédaction, j’ai le plaisir de vous annoncer la sortie du Pompage de décembre: Clarence le poney.

Cessez de tourner en rond, et filez lire cet excellent article!

Similar Posts:

Minorités sur le web? [en]

Pour ceux qui pensent qu’il suffit de coder pour IE, et qu’avoir des égards encore de nos jours pour les rares pelés qui surfent encore avec un modem 56K… les chiffres parlent chez Sam:

fin 2002 il y avait 1,3 millions d’abonnés français au haut-débit (câble et ADSL). En pourcentage ça fait, ah ben tiens, juste comme le nombre de français n’utilisant pas IE : 6,2%

Intéressant, non?

Similar Posts:

Unobtrusive DHTML [en]