Concert Café-Café 6 juin à Pully [fr]

[en] Café-Café, the group I sing in, will be on stage in Pully (just next to Lausanne) on June 6th. Unfortunately without me, as I'm coming back from Denmark too late to make it to the last crucial rehearsal.

[Café-Café](http://cafecafe.ch), groupe vocal dans lequel je chante (de grâce, ne dites pas “chorale”, ça sent l’église ou l’alpage) sera en concert le mercredi 6 juin dès 20h30 20h00 à l’Octogone de Pully, à l’occasion du [Festival’entre2](http://www.festivalentre2.ch/) — un [festival de chanson francophone](http://www.festivalentre2.ch/presentation.htm) interprétée par des artistes suisses.

Au [programme](http://www.festivalentre2.ch/programme.htm) du 6 juin (le festival en entier couvre 4 jours, jusqu’au 9), un hommage à Léo Ferré dès 20h30 20h00 avec Michel Bühler, et nous. “Nous”, donc, Café-Café.

Groupe vocal Café-Café.

Je ne dis pas ça juste parce que j’y chante, mais Café-Café vaut vraiment le coup d’être vu en concert. Il paraît qu’on comprend même ce qu’on chante! 😉 On a appris tout un tas de nouvelles chansons de Ferré spécialement pour ce concert, et personnellement je les aime beaucoup.

Vous pouvez acheter vos billets via [la billetterie de l’Octogone](http://www.theatre-octogone.ch/musique/entre2.htm) ou téléphoner directement au 021 721 36 20 pour réserver.

Malheureusement et à ma grande frustration, je ne pourrai pas chanter ce soir-là (il faudra **re**venir une autre fois me voir sur scène!) car je rentre la veille au soir du Danemark où je vais pour [donner une conférence lors de reboot](http://www.reboot.dk/artefact-773-en.html) et faire un peu de tourisme. J’ai pris un billet d’avion “pas modifiable”, et je vous promets que je m’en mords les doigts.

Groupe vocal Café-Café.

Mais que mon absence sur scène ne vous décourage pas de venir — on se verra dans le public, et entre Léo Ferré, Michel Bühler et Café-Café, je vous prédis une excellente soirée!

Similar Posts:

Musique: bénéfices d'une bonne stratégie internet [fr]

[en] This is a description of the benefits a musician or singer can find in implementing a sound internet ("web2.0-ish") strategy (blogs, social software, online presence...). It's lifted from a project proposal I sent a client recently, but it's in my opinion general enough to be of interest to other people. Oh, and check out SellABand.

Pour une personne faisant carrière dans le monde de la musique, avoir une bonne stratégie internet apporte un certain nombre de bénéfices non-négligeables. J’entends ici par “bonne stratégie internet” le fait de s’ouvrir à la dimension sociale et participative de l’internet vivant (blog, outils de social networking, sites communautaires, etc.) et de se “mouiller” dans cette culture. Expliquer ce genre de chose fait partie de mon travail de [consultante en blogs ou spécialiste(!) de la culture en ligne](http://stephanie-booth.com) (je cherche encore et toujours un moyen concis et efficace de décrire ce que je fais…)

Ce qui suit est une description des bénéfices auxquels pourrait s’attendre un chanteur ou un musicien s’il décide d’investir dans ce média intelligemment. En fait, cet argumentaire est repris presque tel quel d’une [proposition de projet](http://climbtothestars.org/archives/2007/02/07/martin-roell-getting-started-in-consulting-lift07/) que j’ai envoyée récemment à un client. Je le reproduis ici car il est assez général et peut à mon avis intéresser autrui.

#### Un site web facile à mettre à jour et bien référencé

Aujourd’hui, il est indispensable d’avoir un site web qui soit bien référencé et facile à garder à jour. Les outils de blog comme WordPress sont des systèmes de gestion de contenu légers et techniquement relativement faciles à manipuler.

Ils permettent à une personne n’ayant pas de compétences techniques particulières de publier et d’organiser le contenu du site et de le faire croître au fur et à mesure. Le site ainsi construit contient donc aussi bien une partie “blog” (organisée chronologiquement, qui donne en tous temps et un coup d’oeil les informations les plus fraîches) et une partie “classique” organisée hiérarchiquement (pages “contact”, “bio”, “discographie” etc.). Quelques sites construits sur ce modèle: [le blog du CRAB](http://crablog.net), [Groupe Vocal Café-Café](http://cafecafe.ch) et [Vibrations Music](http://vibrationsmusic.com).

De plus, ces outils séparent complètement le design du contenu du site: il est donc très aisé de changer la ligne graphique du site sans avoir besoin de toucher au contenu lui-même. La structure des pages est également telle qu’elle encourage un bon référencement par les moteurs de recherche (accessibilité, balisage sémantique), sans avoir recours à des techniques de SEO (“Search Engine Optimisation”) parfois douteuses.

En deux mots, gérer un site internet avec un outil de blog permet de le mettre à jour soi-même très facilement et garantit un bon placement dans les moteurs de recherche, en fonction du contenu du site bien entendu.

#### Tirer profit de la dimension sociale d’internet pour la promotion

Internet n’est pas juste une plate-forme de publication, à la différence d’un média traditionnel. C’est un lieu de vie, d’échanges, de relations, de bouche-à-oreille et de conversations. Cette dimension d’internet est souvent encore mal comprise et son importance sous-estimée. Avoir un site permettant les commentaires du public en regard des publications (une des caractéristiques du blog) est un premier pas. Il existe des également des dizaines de services, centrés ou non autour de la musique, qui permettent d’avoir un pied-à-terre virtuel dans diverses communautés en ligne. En comprenant les dynamiques sociales en jeu, on peut augmenter encore sa visibilité sur internet et lui donner une dimension plus humaine et personnelle.

Rassembler une communauté sur internet autour de soi ou de son travail ajoute un double bénéfice: la communauté est visible, ce qui peut attirer l’attention de personnes extérieures (médias traditionnels ou organisateurs d’événements) et encourager autrui à la rejoindre; d’autre part, les membres de la communauté sont eux-mêmes au centre de leur “réseau personnel”, leur propre communauté, dans laquelle ils jouent un rôle d’influenceur. Cette dynamique existe hors internet bien évidemment, mais elle est décuplée sur internet par l’absence d’obstacles géographiques et la facilité avec laquelle on peut faire circuler des informations dans le monde numérique.

#### Mettre de la musique à disposition en ligne et favoriser ainsi sa diffusion

Mettre à disposition sa musique en ligne favorise de façon générale sa diffusion, et donne l’occasion à des personnes qui ne l’auraient pas eue autrement de l’écouter et de l’apprécier. C’est la popularité d’un artiste auprès de son public qui va influencer les ventes de CD, et non le contraire. Il est donc intéressant d’une part d’utiliser internet comme véhicule ouvert de diffusion de la musique (afin d’augmenter visibilité et popularité), et également de permettre l’achat de CDs ou d’autres produits via internet, ce qui libère le public des contraintes géographiques. L’utilisation de licences adaptées ([Creative Commons](http://creativecommons.com)) permet de protéger les droits commerciaux tout en encourageant le partage et la diffusion de la musique.

Des sites comme YouTube, consacrés à la publication et au partage de vidéos, ou MySpace, ont déjà eu un impact considérable dans le lancement d’artistes, parfois avec des moyens extrêmement limités. La promotion du matériel ne coûte rien, elle est faite par le public qui lui trouve une valeur suffisante pour le partager avec son réseau.

#### Se former aux nouveaux médias afin d’être autonome et adéquat

Internet est un média (ou une collection de médias) dont une des caractéristiques principales est de contenir une dimension conversationnelle ou participative. Ces médias sont nouveaux et encore relativement mal maîtrisés en général, et ceci d’autant plus que l’on a pas eu l’occasion d’y être exposés passivement en grandissant. Ces nouveaux médias ont également comme caractéristique de remettre l’individu (avec sa personnalité propre) au centre, de favoriser le contact direct en libérant des intermédiaires, et de mettre en avant les valeurs de transparence, d’authenticité et d’honnêteté. Une formation sérieuse à l’utilisation adéquate de ces médias permettra d’en faire un usage efficace et autonome, et également d’éviter des faux-pas dûs à une méconnaissance de la culture en ligne.

Similar Posts:

Concert de Broll! [fr]

[en] Review of a local artist and friend of mine, Broll. You can listen to some of his music here.

Il y a quelques semaines, je suis allée voir [Broll](http://www.web-de-broll.com/) en concert.

Broll

Broll? [Jan d’Anvers](http://jandanvers.com/) dans une vie musicale antérieure, [Jan Huygens](http://www.web-de-broll.com/fr/broll-musicien.php?page=biographie-broll “Biographie.”) à la ville, ancien de [Café-Café](http://cafecafe.ch) rencontré il y a un peu plus d’un an lors d’un concert de [Laurent Brunetti](http://www.laurentbrunetti.ch/) (lui aussi ancien de Café-Café — [chantez à Café-Café](http://cafecafe.ch/chantez), c’est bon pour votre futur musical!)

Broll est compositeur-auteur-interprète, d’inspiration brassensienne (si ce mot existe), même s’il n’hésite pas à nous faire de temps en temps une jolie reprise — comme cette [magnifique interprétation du *Plat Pays* de Brel… en Flamand](http://www.mx3.ch/playlist/player?xml=/single/listen/22227), la langue maternelle de Jan. Ses chansons à lui sont personnelles, touchantes ou mordantes, et j’aime personnellement beaucoup sa voix et son interprétation. Vous pouvez [écouter certaines chansons sur Mx3](http://www.mx3.ch/artist/broll) pour vous faire une idée.

Un concert avec sept musiciens, très bien mené, et que Broll a su garder intime. Je veux dire par là que j’avais l’impression d’être chez lui, spectatrice privilégiée d’un spectacle qui m’était destiné. Ce que j’ai particulièrement apprécié, c’est que Broll a su mettre en place un spectacle de qualité sans toutefois tomber dans quelque chose de trop léché ou asceptisé, qui peut enlever à un artiste son humanité.

Son [site web](http://web-de-broll.com/) contient un [blog](http://web-de-broll.com/blog/) (il faut quand même noter ça!) qu’il anime avec l’aide de sa compagne Catherine (à la ville comme à la scène, particulièrement avec le quatuor de cabaret assez coquin [Senteurs de Charme](http://www.senteursdecharme.com/)).

Si Broll passe dans votre région, n’hésitez pas à aller l’écouter, que ce soit [avec les Senteurs de Charme ou en solo](http://www.web-de-broll.com/fr/actus-broll.php)! ([Programme des Senteurs de Charme.](http://www.web-de-broll.com/fr/actus-senteurs-charme.php))

Similar Posts:

Agenda [fr]

[en] Will be in Paris for Le Web 3 and in London just before Christmas. If you're anywhere near Lausanne end of november, come and listen to us (Café-Café) sing.

Serai à [Paris pour Le Web 3 les 11-12 décembre](http://www.leweb3.com/leweb3/2006/10/leweb3_program_.html). Fin novembre, [venez m’écouter chanter](http://cafecafe.ch/blog/2006/10/09/novembre-pour-cafe-cafe/) (avec le reste de [Café-Café](http://cafecafe.ch) bien sûr), entre autres à [l’Auditorium Stravinsky de Montreux](http://cafecafe.ch/concerts/montreux).

Avant Noël, petite expédition en Angleterre (Leeds pour voir mes grands-parents, puis Londres avant de rentrer).

Similar Posts:

Pourquoi les hommes ne chantent pas [fr]

[en] If you like singing in French, we're looking for male singers (in particular) for the vocal group I'm part of, Café-Café. We rehearse on Wednesday nights in Lausanne.

Hier, première répétition de la saison à [Café-Café](http://cafecafe.ch), après le week-end de travail aux Paccots de ce week-end. [Deux nouvelles, toutes motivées, mais pas de nouveaux](http://cafecafe.ch/chantez/).

Pourquoi je dis ça? Parce qu’on manque d’hommes. On manque d’hommes au point que ça pourrait commencer à devenir un problème. On est un choeur mixte, mais avec 4 basses et 7 ténors (comptés mercredi) pour un groupe d’une septentaine de personnes, ça commence à devenir chaud.

J’ai commencé à recruter activement autour de moi. Au judo, hier soir aussi, avant d’aller à la répète.

– Tu chantes?
– Moi?! Euh… non, et puis je chante faux.

En discutant avec des copines de Café-Café, c’est un peu le même constat partout: les hommes ne chantent pas, ou en tous cas chantent toujours faux.

Refusant de croire que nos hommes sont génétiquement programmés à ne sortir que des fausses notes, j’ai mis en marche mon petit cerveau, et je suis arrivée à l’hypothèse suivante, que j’ai testée sur quelques personnes qui l’ont trouvée fort séduisante. Mais permetez-moi d’abord un petit détour par mon histoire.

J’ai toujours aimé chanter. Mais seule. Avec la musique à coin dans ma chambre ou le casque sur les oreilles, sur mon vélomoteur, dans ma voiture, quand il n’y a personne dans le coin. Ou bien alors en camp scout autour du feu, quand tout le monde s’égosille et qu’il ne s’agit pas de chanter bien, mais de chanter tout court.

En parallèle de cela, j’ai toujours pensé que je chantais faux. Voyez-vous, je me basais pour tirer cette conclusions sur les seules démonstrations de chant publiques que j’avais faites. Je vous le donne en mille: les interrogations de chant à l’école quand j’étais adolescente.

Je ne pense pas qu’on m’ait jamais dit que je chantais horriblement faux. Par contre, quand on est seule debout au piano devant toute la classe, qu’on essaie vaguement de chanter quelque chose qui est trop haut, le trac au ventre, pour être évaluée, bien sûr qu’on s’entend dérailler.

Pour ma part, il a fallu que je passe par une succession d’étapes (vraiment m’écouter chanter dans la voiture pour constater que ce n’était pas si mal que ça, karaoke avec les copines, d’abord avec puis sans Martini, puis finalement prise de courage à deux mains pour aller m’inscrire dans un choeur) pour arrêter de penser que je chante faux. Allez, j’ai pas la voix la plus juste du monde, je dis pas ça, mais je crois pouvoir dire que je chante suffisamment juste.

Et les hommes dans tout ça? Eh bien.

Je pense que chanter faux, c’est en grande partie dans la tête. On croit qu’on chante faux, alors on se gêne, et en effet on chante faux. On croit qu’on chante faux, donc on ne chante jamais, et en effet quand on essaie c’est pas terrible. J’ai entendu quelque part qu’à moins d’avoir des problèmes d’ouïe (suivez mon regard… j’en ai!) tout le monde peut apprendre à chanter juste. Je ne sais pas à quel point c’est vrai, mais je reste persuadée qu’une grande partie des personnes qui se définissent comme “chantant faux” ne chanteraient en fait pas si faux que ça si elles arrivaient à faire un pas dans leur tête et chanter dans des conditions favorables (pas tout seul sur un scène pour commencer, par exemple).

A mon avis, les hommes souffrent en grande partie de ce que j’appellerai “le traumatisme de la mue”. A l’heure des interrogations de chant à l’école, nos pauvres garçons sont en train de muer. Catastrophe! C’est sans doute bien pire pour eux que ce que j’ai vécu. A moins d’adorer vraiment chanter, ou d’avoir un peu de technique de chant, je suis persuadée que beaucoup de ces adolescents en viennent simplement à s’étiqueter “je chante faux” pour le reste de leur vie. Quel gâchis de belles voix d’homme!

Alors, messieurs. Posez-vous la question. Essayez de chanter seuls dans votre voiture (avec la radio ou un CD, parce qu’a capella c’est bien plus difficile).

Affiche recrutement.
Et dites-nous dans le commentaires: quand avez-vous commencé à penser que vous chantiez faux, si tel est votre cas? Je crois qu’en quatrième année, il n’y a pas plus de petits garçons que de petites filles qui chantent faux. Si vous avez d’autres théories sur la question, je serai ravie de vous entendre.

Et messieurs de Suisse Romande, sachez que tous les mercredis soir à 20h, à Pierrefleur (sur le Grey, près des Bergières, sortie Blécherette), [on se retrouve pour chanter](http://cafecafe.ch/chantez/). On fait de la chanson française [Nougaro, Fugain, Aznavour, etc](http://cafecafe.ch/groupe/repertoire/), on n’est pas ringards, la moyenne d’âge est de 45 ans et notre benjamine en a 26, on est sympas et (avis aux célibataires) il y a plein de femmes :-).

Pour la pub plus musicale, nous sommes dirigés par [Pierre Huwiler](http://cafecafe.ch/groupe/pierre-huwiler/) (ce qui n’est pas rien) et [notre prochain concert](http://cafecafe.ch/concerts/montreux/), après le succès de [Chéserex](http://cafecafe.ch/concerts/cheserex), aura lieu [à l’Auditorium Stravinski de Montreux](http://www.swiss-riviera.com/agenda/details_strav.php?key=9720 “La chose surexposée à gauche de la photo, c’est bien moi.”). En clair, pour un groupe vocal amateur, on a vraiment un bon niveau, même si pour [venir chanter avec nous](http://cafecafe.ch/chantez) il n’y a pas de pré-requis côté technique de chant, lecture de partitions, etc.

Vous aimez chanter? [Venez!](http://cafecafe.ch/chantez “Oui, c’est la cinquième fois que je mets ce lien dans le billet, c’est pour être sûre que vous ne le ratez pas!)

Au minimum, [venez nous voir](https://www.montreux.ch/saison/06-07/tickets.html) le 24 novembre [sur scène à Montreux](http://www.swiss-riviera.com/agenda/details_strav.php?key=9720)…

PS: on ne refuse pas les dames, hein, surtout si elles sont Soprano II (très haut!), mais on a vraiment vraiment besoin d’hommes…

Similar Posts:

J'monte à Jval! Et vous? [fr]

[en] A soon-to-be-ex-collegue of mine (because I'm leaving) is organising a small music festival near Begnins, between Geneva and Lausanne. He was podcast-interviewed by James the Podcaster, and I asked him a few questions by e-mail. Jval Festival will take place on 18-20th August.

Les 18-19-20 août, dans le domaine Serreaux-Dessus (hauts de Begnins, au-dessus de Gland, entre Morges et Nyon, entre Genève et Lausanne — vous situez?) aura lieu [Jval Festival](http://jvalfestival.ch), organisé par mon futur-ex-collègue (c’est moi qui pars!) et ami Pierre Nicolas et son frère Laurent.

Vue depuis le domaine de Serreaux-Dessus Comment? Encore un festival? Moi qui n’ai pas encore mis en ligne mes photos de [la Cité](http://festivaldelacite.ch) et de [Paléo](http://paleo.ch)! Il faut dire que la formule est un peu différente: cadre magnifique, bon vin au bar, groupes locaux, ambiance intime (200 personnes).

Lorsque Pierre m’a dit il y a quelques jours qu’il était occupé à faire la promo de Jval Festival, j’en ai tout de suite touché un mot à [Thierry](http://www.idprod.ch/james/), et voici le résultat: [interview (vidéo) de Pierre Nicolas pour Culture Pod](http://www.idprod.ch/james/?p=76). Pierre nous y raconte comment l’idée du festival est née, ce que ça représente et implique d’organiser une telle manifestation, et [quels groupes seront présents](http://www.jvalfestival.ch/groupes.php).

Quand Pierre m’a parlé de ce festival, il y a de longs mois de cela, je sais que ce qui m’intriguait était ce passage entre “fête avec des amis” à “festival public”. Thierry a fort bien invité Pierre à s’étendre un peu sur le sujet, et de mon côté, je lui ai posé quelques questions par e-mail, que je reproduis ci-dessous.

**Peux-tu me raconter un peu comment a pris forme, l’année dernière, la première édition de Jval Festival? Quels groupes sont venus jouer, et comment les avez-vous trouvés?**

*Avec mon frere aîné, on pensait simplement faire un bar quelques soirs pour profiter avec des potes (ou autres) du cadre assez sympa! Finalement, comme mon frère et plusieurs de nos amis sont musiciens, on a decidé de faire venir quelques groupes, et le projet a ainsi petit à petit pris la forme d’un petit festival. Donc dans les 4 groupes qui sont venus jouer, il y avait Superstrings (groupe de mon frère), [Just for Funk](http://www.justforfunk.com/) (groupe d’un de mes potes), [For the Passion](http://www.poinch.net/poinch/forthepassion/) et Fargo (2 groupes dont s’occupe l’ingenieur du son du groupe de mon frère).*

**Combien de spectateurs l’an dernier, et combien attendus cette année? Est-ce qu’on pourra acheter les billets sur place, ou bien ça risque d’être complet?**

*L’année passée on a eu relativement peu de monde parce qu’on a fait la pub quelque chose comme 10 jours avant! En plus, il a plu toute la journee du premier soir et il a plu le deuxième… Au final on a eu 170 personnes le premier soir et environ 80 le deuxieme. Il sera certainement possible d’acheter des billets sur place, mais vu la taille très limitée du festival, [autant les acheter avant](http://www.jvalfestival.ch/reservation.php)! Cette année on attend environ 250 personnes par soir.*

**Comment avez-vous choisi [les artistes](http://www.jvalfestival.ch/groupes.php) pour cette édition? Est-ce que la plupart sont des artistes avec des agents, ou bien tu t’es (vous?) retrouvé à tracter directement avec les artistes en question? Comment on s’y prend, par exemple, pour que [Lole](http://www.lolemusic.com/) vienne chanter dans son festival?**

*Pour tous les groupes c’est la même chose: on se rend sur le site du groupe, on charge la page contact et on ecrit un mail pour connaître les disponibilités et les tarifs du groupe. Pour certains groupes, ce mail parvient directement à l’agent et c’est lui qui s’occupe de nous repondre. Les groupes étrangers ont généralement un tourneur en Suisse (Opus One, boîte appartenant à Paléo, par exemple) qui s’occupe de prendre contact avec l’agent des differents groupes dont ils s’occupent. Cette annee, à part pour Lole, on a negocié directement avec les groupes. Pour Lole, on a simplement pris contact avec son agent, qui est l’organisateur de [Festi’neuch](http://www.festineuch.com/) (la demoiselle vient de la-bas).*

**Est-ce qu’il y a des choses à préciser concernant le [domaine de Serreaux-Dessus](http://www.jvalfestival.ch/accueil.php “Photo.”), mis à part la vue?**

*Alors oui, on mise bien évidemment sur le cadre (domaine viticole éloigné de la circulation, etc.), la vue (de Villeneuve jusqu’a Genève), et sur ce que certains pourraient prendre comme un désavantage: la taille. C’est un tout petit festival, donc on aura droit à des concerts presque privés! Il faut dire aussi que les festivaliers auront la possibilité, pour une fois, de boire du bon vin pendant le festival, ce qui change de Paléo, quand même!*

Merci, Pierre! En ce qui me concerne, mon début de week-end est malheureusement pris de longue date, mais je monterai à Jval le dimanche 20. Je ne veux pas rater ça!

Similar Posts:

La chanson, bande-son de nos vies [fr]

Une citation de Jean-Jacques Goldman.

[en] Jean-Jacques Goldman: songs are the soundtracks of our lives.

Récemment, je disais à  un journaliste que la chanson
n’était pas forcément ce qu’on appelle un art majeur, un art qui
termine dans des musées, qui est fait pour la pérennité, pour la
postérité, mais que par contre, c’était un outil de l’immédiat,
qu’aucun autre art ne pouvait remplacer. Je disais que moi j’étais un
peu, enfin, que nous étions un peu comme le papier peint des gens,
c’est-à -dire on était la bande-son de leur existence. On met pas du
papier-peint dans des musées, et nous, c’est pareil. Peut-être que
cette musique ne restera pas, peu importe, mais je sais que les gens
se rencontrent, se regardent, se touchent, font l’amour, font des
enfants, se marient, sur ces musiques-là . Moi, personnellement, ça me
suffit (rires).

Jean-Jacques Goldman, 24.04.1998(interview radiophonique)

Similar Posts:

Semaine Bollywood sur Arte [en]

Quatre films hindis sont diffusés cette semaine sur Arte. Présentation et horaires.

[] Quatre films hindis sont diffusés cette semaine sur Arte. Présentation et horaires.

Ne pas rater, cette semaine qui vient, les films hindis (indiens) diffusés sur Arte dans le cadre de la Semaine Bollywood.

J’ai vu la plupart des films qu’ils passeront, et je me réjouis de les revoir:

  • Monsoon Wedding, lundi à 20h45 ou mardi à 15h10, un film que j’avais vu avec émotion après mon deuxième voyage en Inde. Contrairement à d’autres films plus purement “bollywood”, celui-ci nous montre une Inde que j’ai vue et à laquelle je peux m’identifier. La réalisatrice, Mira Nair, est déjà connue en occident pour son film Salaam Bombay!
  • Dil Se, mercredi à 22h45, un excellent film de Mani Ratnam (même s’il n’est pas très gai). La bande-son est signée A. R. Rahman, le compositeur numéro un en Inde pour les musiques de film, et qui a été connu plus récemment en occident pour la comédie musicale Bombay Dreams que j’ai eu la chance de voir à Londres. Cette bande-son est généralement reconnue comme étant une de ses meilleures, et le clip de la chanson Chaiyya Chaiyya, dans lequel les héros dansent sur le toit du train menant à Darjeeling, est un vrai moment d’anthologie du cinéma indien.
  • Chori Chori Chupke Chupke, qui passe jeudi à 20h45, est un film que je crois avoir vu, mais qui ne m’a visiblement pas laissé un souvenir impérissable. J’avoue en plus ne pas particulièrement apprécier l’acteur principal Salman Khan (au sujet duquel circulent certaines histoires pas très glorieuses), même si j’aime bien les actrices Preity Zinta et Rani Mukherjee. A noter également que contrairement aux deux précédents, ce film est plus dans le genre “film bollywood standard à succès” (Monsoon Wedding étant clairement du cinéma d’auteur, et Dil Se n’ayant pas particulièrement été apprécié du grand public, d’après ce que j’ai pu entendre).
  • Last but not least, Kuch Kuch Hota Hai, succès interplanétaire dans le genre “pur bollywood de qualité”, et premier film hindi que j’ai eu l’occasion de voir. A ne pas rater, autant pour les acteurs (Shah Rukh Khan, pour qui j’avoue un petit faible, Rani Mukherjee, et Kajol, mon actrice indienne préférée) et l’histoire que pour la musique, qui même si elle n’est pas signée A. R. Rahman, m’a conquise dès la première écoute. Bref, en ce qui me concerne, Kuch Kuch Hota Hai est un excellent film hindi tout à fait typique. A voir, donc, vendredi à 23h45.

Les films sont bien entendu diffusés en version originale sous-titrée, et vous aurez donc amplement l’occasion d’écouter cette langue mystérieuse qu’est le hindi.

La semaine indienne d’Arte commence ce soir avec Bollywood, le cinéma qui chante. Je vous laisse deviner ce que je serai en train de faire dès 22h45…

Similar Posts:

1,2,3 Soleils et Kali Nagin Ke Jaisi [fr]

1,2,3 Soleils et Kali Nagin Ke Jaisi ont la même musique. Qui est coupable de pompage?

Chers lecteurs, je me permets de solliciter votre culture pour tenter de répondre à  une question qui me turlupine. J’ai demandé à  mon copain Google, mais il n’a pas été capable de m’aider.

Connaissez-vous la chanson 1,2,3 Soleils, chantée en 1998 par Khaled, Taha et Faudel?

Cet été, j’ai eu la surprise de l’entendre un soir dans un restaurant. Je l’ai reconnue tout de suite, bien sûr, car elle m’avait accompagnée durant tout mon séjour à  Calcutta. Passé l’étonnement d’entendre un tube Bollywood dans un restaurant tunisien, j’ai brutalement réalisé que ce n’était pas tout à  fait la même chanson…

La question est la suivante: qui a pompé qui? Les dates semblent jouer en défaveur des indiens (ce qui n’est pas une grande surprise): 1,2,3 Soleils a été enregistré en 1998, alors que le film Mann date de 1999.

Je semble donc avoir répondu à  ma question. Comme quoi, s’adresser à  son lectorat semble bien la meilleur manière de résoudre ses problèmes! Un doute subsiste, cependant: et si la musique 1,2,3 Soleils et Kali Nagin Ke Jaisi provenait d’une source traditionnelle? (On peut toujours rêver…)

Si vous savez quoi que ce soit concernant cette histoire, ou bien qui a écrit 1,2,3 Soleils… les commentaires sont à  vous!

Similar Posts: