Monthly/Weekly Calendar Improved [en]

[fr] Une amélioration du planning que je me suis fabriqué. Les semaines sont verticales (plus logique vu que le temps file verticalement durant un jour). Il y a une version française en PDF.

Screenshot of calendar days. I barely started using [the calendar I created for myself](http://climbtothestars.org/archives/2006/08/16/weeklymonthly-planner/) that I’ve already made some major interface changes: most significant being that I’ve shifted the weeks from horizontal to vertical view. You still get four months on a single sheet of paper, but you have to hold it the other way.

The reason for this is that time inside a day flows vertically (morning things at the top of the day box, evening things at the bottom). It makes more sense for me to have the next morning straight below the current day’s evening. This means I lose an “at a glance” view of “all my mornings this week” or “all my evenings this week” — but I’m glad to sacrifice that for some temporal continuity, and an easier view of “my next Tuesday afternoons”.

I’ve also revised the six little lines used to fill up the days: two large ones for a.m. and p.m. (marked as such), one fine one for lunch and supper, and another not-so-thick one for evening. On my version of the calendar, I’ve also pre-filled regular weekly commitments (judo, singing, etc). The screenshot shows you what it looks like.

Here is [the new version of this calendar](/files/monthly-weekly-vertical-en.pdf) ([version française](/files/monthly-weekly-vertical-fr.pdf)). If you want to edit stuff, get the [Open Office 2 version](/files/monthly-weekly-planner-vertical.ods).

Similar Posts:

Bridging the gap between me and orthodox GTD [en]

[fr] Je note ici quelques divergences entre le système d'organisation que j'ai mis en place et ce que recommande directement le livre "Getting Things Done" (comme il ne semble pas qu'il existe en français, j'en parlerai -- peut-être de vive voix -- plus longuement à l'occasion).

(Whatever “orthodox” GTD is, to start with.)

I started to try to [hack together some implementation of GTD](http://climbtothestars.org/archives/2006/08/02/if-you-missed-hearing-my-voice/) based on what I had read at [43folders](http://43folders.com), and, I have to say, I didn’t do too badly. I’ve now received The Book and am starting to read it. Of course, there were some missing elements I’m now understanding, and I’m preparing to set aside enough time to start implementing a good system for myself. Roughly 2 days work to gather and process all the “open loops” in my life — most people I talk to tell me they would have expected more time was required, but I still think it’s a lot of time when I look at my overbooked calendar. Still, I’m really looking forward to doing it, and I already know it will be worth it.

For the moment, I’ve noted the my filing system isn’t really DA’s-GTD-compatible: I use 26 hanging folders, and stick translucid folders (labeled! I got that bit right! love using my labeler, in fact!) under the right letter. But I’m already noticing that letter C is bulging (don’t ask me, but clients as well as administrivia tend to collect under the letter C). I’m not going to get a hanging folder for each file (way too expensive), and even the cardboard (manila-type) folders we can get here don’t really come cheap. The transparent plastic ones are really nice, but I’m not sure they’d stand up on their own.

In addition to that, the box I’m storing them is a bit deep, and I had to line the bottom with the lid of another box to have the daily folders of my tickler file stand upright at the right place. I’m not quite sure which solution I’ll come up with. How much do manila folders (A4 size) cost, and can I order them online without the shipping fees killing me?

Another huge gap I’ve noted is that I store the tickler and A-Z reference in the same box. That’s not going to be enough space for very long, so I’ll have to go and buy other boxes to store on/under the desk.

Also, I’ve been noting “action items” on small index cards (A8), and DA suggests using a whole sheet of paper per item. I’m looking forward to reading through chapter 7 to understand where that comes in handy. I’m also looking forward to figuring out good lists to use, and of course, going through the initial collecting phase (though I’m a bit frightened I might end up putting my whole flat in the inbox).

Will keep you posted.

Similar Posts:

Weekly/Monthly Planner [en]

[fr] Un agenda mensuel fait sur mesure (4 mois sur une page recto-verso).

When [my iBook last broke](http://steph.wordpress.com/2006/04/09/broken-ibook/), I found myself yet again withough my Calendar (I was using iCal religiously). I did two things: I started using Google Calendar, and I bought myself a very small and thin paper planner (my handbag tends to be in a permanent burst-at-the-seams mode).

Yesterday, I decided I needed more writing space on my planner, so I made myself a [custom monthly planner](/files/monthly-weekly-planner.pdf) [14K PDF] (get it in [Open Office 2 format](/files/monthly-weekly-planner.ods) [8K]if you want to play with it). It’s still a 0.1 alpha version so it can certainly be muchly improved.

It holds two months on each page, so by printing back and front you get four months on one sheet of paper. Keep the first column for weekly stuff and notes. Write the days of the weeks in the top row (month in the first cell). Add date (just the day!) in the corner of each square. There are six lines in each day to make it easier to organise stuff (two for morning, two for afternoon, two for evening, or however you please).

If you download it and make improvements, be sure to share them with us!

Similar Posts:

S'abonner à une publication audio/video dans iTunes [fr]

[en] How to add a podcast to your iTunes podcast list: you need to copy the RSS feed address of the blog/podcast you want to subscribe to, and then in the "Advanced" menu in iTunes, select "Subscribe to podcast" and paste the URL in there.

Vous avez peut-être déjà entendu parler de [podcasts](http://fr.wikipedia.org/wiki/Podcast). En fait, un podcast, ce n’est rien d’autre qu’un blog sous forme audio ou vidéo. Mes deux derniers billets, si l’on veut, ce sont des podcasts. Tout comme [on peut s’abonner à un blog](http://climbtothestars.org/archives/2003/10/26/rss-feeddemon/ “Quelques explications là-dessus.”) pour être averti rapidement lors d’une nouvelle publication, sans avoir à consulter compulsivement la page web du blog pour voir s’il y a du nouveau, il est possible de s’abonner au contenu audio/video d’un blog avec iTunes.

Tout d’abord, installez [iTunes](http://www.apple.com/fr/itunes/download/) si vous ne l’avez pas. C’est très sympa pour écouter de la musique, transférer ses CDs sur son ordinateur, etc. Et ça n’est pas réservé aux amateurs Mac, il existe une version Windows que j’utilise d’ailleurs ces jours. Ensuite, rendez-vous sur le blog/podcast auquel vous voulez vous abonner, et copiez l’adresse du flux RSS de celui-ci. Arghl?! Pas si complique: chez moi, c’est dans la colonne de droite, en bas. Il y a un lien qui s’appelle “RSS 2.0”. On fait un ctrl-click dessus et on choisit “copier le lien” (ou quelque chose comme ça). Sur d’autres blogs, vous verrez peut-être une petite étiquette orange avec les lettres “RSS” ou “XML” dessus. Même opération.

Bref, voici l’adresse pour ce blog: http://climbtothestars.org/feed/.

Ensuite, dans iTunes, allez dans le menu “Avancé” et choisissez “s’abonner au podcast”. Dans la fenêtre qui apparaît, collez le lien que vous avez sauvegardé (faites ctrl+v si vous aimez les raccourcis clavier). Une fois que vous avez fait “OK”, le blog/podcast en question devrait apparaître dans votre liste de podcasts. Chaque nouvelle publication sera automatiquement téléchargée, et vous pourrez la consulter quand vous voulez.

Ensuite, on peut faire des trucs sympa comme s’arranger pour que les nouveaux podcasts soient automatiquement transférés sur son iPod, pour pouvoir les écouter en voiture ou dans le train, par exemple — mais je vous raconterai ça une fois que j’aurai reçu mon iPod!

Similar Posts:

Trackbacks: une erreur courante [en]

Lorsque l’on fait un lien vers un billet dans du texte, il ne faut pas utiliser l’adresse de trackback pour cela. On utilise le permalien — l’adresse permanente du billet sur le web.

L’adresse de trackback (sous WordPress, cette adresse ressemble à  mondomaine.com/2006/01/27/mon-billet/trackback) doit être entrée dans le champ “Trackbacks” du formulaire de rédaction du billet.

Attention!

D’un point de vue technique, ce n’est pas la même chose. Le permalien est une adresse web que l’on visite avec son navigateur, et l’adresse trackback est une adresse de “ping”, à  laquelle notre outil de blogging va envoyer une petite notification.

Similar Posts:

Blog pour les nuls [en]

Un dénommé Petzi, lecteur de ce blog, a laissé ici [un commentaire](http://climbtothestars.org/writing/#comment-55367 “Filez vite lire le commentaire avant ma réponse!”) me demandant quelques conseils pour blogueur débutant. Je tente de répondre à sa demande ici. (Soit dit en passant, merci à mes lecteurs d’éviter à l’avenir squatter les commentaires de n’importe quelle page pour des communications générales — à la différence de [Robert Scoble](http://scobleizer.wordpress.com/ “Le blogueur officiel de Microsoft.”), je reçois une quantité tout à fait gérable d’e-mail, même si je tarde parfois un peu à y répondre…)

Tout d’abord, Petzi me demande si j’ai un livre à recommander. Personnellement, je n’ai pas lu beaucoup de livres sur les blogs, mais ce que j’ai lu de [Blog Story](http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/2708131583 “Acheter sur Amazon, ou voir des infos.”) était tout à fait bien. C’est une bonne intro générale au “phénomène blogs”. Mais ce n’est pas exactement un livre de recettes.

Quel que soit le blog que l’on désire faire, je crois que mes conseils principaux vont se résumer à ceux-ci:

– parlez de quelque chose qui vous passionne
– si vous êtes dans les domaines politiques ou professionnels, évitez la langue de bois, la poudre aux yeux, le language marketing — bref, parlez comme un être humain et non pas comme une agence de comm’
– encouragez la discussion: lisez d’autres blogs, commentez, réagissez, interpellez vos lecteurs

Ensuite, un peu d’étiquette:

– soyez respectueux des autres blogueurs, que ce soit dans leurs écrits sur leurs blogs ou dans vos commentaires
– ne “cassez” pas la conversation en effaçant commentaires ou billets auxquels d’autres auraient pu réagir (trolls exceptés)
– évitez trop d’auto-promotion directe

Quelques infos techniques:

– commencez pas une plateforme de blogs hébergée, elles sont très bien maintenant: [Wordpress](http://wordpress.com/ “Ma préférence, même si c’est en anglais, rien n’empêche d’écrire en français.”), [Typepad](http://www.typepad.fr “Bien, mais payant.”), [Blogger](http://blogger.com/ “Traditionnel, fiable, mais pas de trackbacks!”), [HautEtFort](http://hautetfort.com/ “Pas mal, mais pas de trackbacks non plus.”)… Il y en a [des tas d’autres](http://dmoz.org/Computers/Internet/On_the_Web/Weblogs/Tools/Publishers/ “Outils hébergés ou à installer sur son serveur.”), mais franchement, faites un compte sur [Wordpress.com](http://wordpress.com “Mon choix.”) avant de perdre du temps en recherches, ça prend deux minutes et vous verrez si ça vous convient!
– [taguez](http://www.technorati.com/tags/ “Les tags chez technorati.”) vos billets et faites des liens (et des [trackbacks](http://climbtothestars.org/archives/2004/03/15/trackback-quest-ce-que-cest/ “Une explication en français.”) lorsque vous parlez d’un autre billet
– [ouvrez un compte coComment](http://www.cocomment.com/register “C’est par ici, ça prend une minute.”) pour pouvoir suivre à la trace les commentaires que vous laissez chez d’autres, [inscrivez-vous chez Technorati](http://technorati.com/signup/ “En anglais, mais bon…”) pour [clamer haut et fort que votre blog vous appartient](http://technorati.com/account/blogs/ “Si vous avez un compte Technorati, c’est par ici.”)

Et un mot de prudence:

– n’oubliez pas que **tout le monde** peut techniquement lire votre blog (sauf si vous lui mettez un mot de passe!) — n’y écrivez donc rien qui vous mettrait dans l’embarras si vos parents, amis, voisins ou employeurs tombaient un jour dessus!

Voilà , Petzi — j’espère avoir un peu répondu à ta question. Quant à te donner un exemple de blog suisse comme modèle… je suis un peu empruntée, parce que je ne comprends pas assez clairement ce que tu désires faire comme blog. Mais tu peux toujours aller fouiller sur [SwissBlogs](http://swissblogs.com “Plus trop frais, mais des projets en tête.”) ou [blog.ch](http://blog.ch/FR/ “Derniers blogs suisses francophones répertoriés mis à jour.”).

Happy blogging!

Mise à jour: Il y a de longues années, j’avais écrit [Conseils Premier Blog](http://spirolattic.net/ConseilsPremierBlog) sur [SpiroLattic](http://spirolattic.net). C’est un peu basique, mais c’est encore actuel…

Similar Posts:

How I Made my To-Do List Fun to Use [en]

This is just a simple way I made my to-do list a bit more fun, with a sheet of paper, a ruler, and coloured pencils. Give it a try, if you’re tired of to-do lists!

[fr] Au lieu de faire une bête liste de choses à  faire, j'ai fait un grand tableau sur une feuille. J'ai ensuite mis chaque chose à  faire dans une case (ou deux, si c'est une "grande tâche"). Quand j'ai fait quelque chose, je colorie la case. C'est plus amusant que de biffer des choses sur une liste, et le résultat final est bien plus joli!

If you’re anything like me, you’ve found yourself more than once in front of a very long and depressing to-do list. I’ve given up on to-do lists. I’ve given them another chance. I’ve given up again. I’ve done them on paper. On the computer. On my phone. I’ve tried sticking individual post-its for each task on my front door. Nothing really works for me.

I had an idea yesterday afternoon. I’m at a point in my life where I’m realizing that I need to find other drivers for my actions than my old friend fear. (Oh my God, I’ll never have time to finish on time, Oh my God, I’ll be late and they’ll be mad at me, Oh my God, I’ll get in trouble, Oh my God, they’ll stop liking me… you know the chorus.) Anyway, the point is I had a sudden idea for making my to-do list fun and getting some pleasure out of maintaining it, rather than just seeing it like a long list of “things-I-must-do”.

My first idea was to get rid of the “hierarchy” that a column-like list imposes. Compare this:

  • put clean laundry away
  • correct maths tests
  • call doctor
  • clean cat litter-tray
  • pay the bills
  • write blog post

with the following:

kitty litter pay bills
call doctor write blog post maths tests
laundry away  

First, notice that the table layout supresses the “first do this, then do that” implied by the column-type list. Trying to decide what to put first in a list is usually a very efficient way for me to avoid writing anything down. Here, I have a whole page I can fill up in any order I like.

Second, I use up one, two or three table squares for each task. This is just a gut-like evaluation of the “size” of the task. “Size” comprises the time it will take, but also how much energy it will take me to get it done. A longer task that I find easy might fit in one square, and a shorter one that I’ve really been putting off for a long time might use up two or more squares. I don’t try to calculate this, I just use up the number of squares I feel like using when I write my task down.

Where is the fun? Well, I thought that instead of just crossing things out when they were done, I would colour the square(s) they are in. This means accomplishing a task allows me to choose a pretty colour pencil and colour part of the page. When I’ll have done lots of things, I’ll end up with a multi-coloured mosaic of things accomplished. Not much, maybe, but enough to make me happy.

Get started! You’ll need:

  • a sheet of paper (preferably squared)
  • a ruler
  • coloured pencils, or markers, or whatever you enjoy colouring with.

Then do the following:

  • draw lines on the paper to separate it in “task-sized” blocs (I did something like 3cm by 1.5cm)
  • write down your tasks in the squares you have drawn, anywhere on the paper; use colour! I also go over the outline of each task square in colour (useful for multi-block tasks)
  • when you’ve done something, rejoice and enjoy the colouring!

Similar Posts:

Décortiquer sa crevette sans douleur [fr]

Une méthode infaillible pour décortiquer une crevette sans larmes ni grincements de dents, et surtout, sans en mettre partout sur ses doigts et dans l’assiette du voisin.

[en] How to get the shell off prawns easily with a knife and fork, without putting prawn everywhere (including on your fingers and in the neighbour's plate).

J’adore les crevettes. Surtout les grosses, celles qu’on trouve dans la fondue chinoise au poisson, dans les plats de fruits de mer, et dans les buffets indiens à  volonté.

Le problème avec les crevettes (je suis certaine que êtes au courant), c’est qu’il faut les décortiquer. Une rapide observation au restaurant ou lors des repas de famille pourra confirmer que cette opération est généralement douloureuse et frustrante: les morceaux de carapace jonchent l’assiette, la table, et même parfois le sol; les doigts des convives sont enduits d’une substance à  l’aspect peu ragoûtant, et surtout peu approprié parfois au standing du lieu de sustentation.

Pour ma part, j’ai développé au fil des années une technique qui me permet de décortiquer rapidement et sans les doigts notre aimable crustacé, m’offrant ainsi la possibilité de me gaver de ce délice culinaire alors que mes commensaux en sont réduits à  se bagarrer avec leurs crevettes durant tout le repas.

Vous aussi, apprenez cette merveilleuse méthode de décorticage, qui fera l’admiration de vos amis et rendra jaloux vos frères et soeurs! Pour la modique somme de CHF 89.95, vous pouvez commander le fantastique guide illustré qui résoudra à  jamais vos problèmes de décorticage de crevettes. Commandez dès maintenant! Stocks limités!

Trève de plaisanterie. Comme je l’ai déjà  dit mainte fois, je n’ai pas l’esprit commercial (ce sera ma perte). Je vais donc partager avec vous, gratuitement et en direct, ce secret inestimable qui augmentera de façon sensible votre plaisir à  déguster de la crevette.

Avant les instructions proprement dites, une petite remarque à  l’attention de nos lecteurs qui fréquentent la crevette-fondue-chinoise: une crevette très cuite semble (d’après notre étude) résister avec plus d’énergie au déshabillage qu’un crevette moins cuite. Si donc vous aimez les crevettes trop cuites, que vous laissez nager trois heures dans le caquelon avant de les repêcher, ne vous étonnez pas si la méthode détaillée ci-dessous ne fonctionne pas parfaitement.

Allons-y:

  1. Attirez dans votre assiette une crevette cuite bien dodue. Coupez-lui la tête et la queue.
  2. A l’aide de votre couteau et de votre fourchette, tenez-la sur le côté ou sur le dos (cherchez la position qui vous convient le mieux, on est tous différents!) et plantez-lui bien profondément votre fourchette dans le ventre, entre les pattes, dans le sens de la longueur. Le plus dur est fait.
  3. Maintenez la crevette bien fermement sur le dos à  l’aide de votre fourchette. (Si votre fourchette est bien plantée, cela ne devrait pas être un problème.) Ne la laissez pas s’échapper!
  4. Glissez votre couteau entre ses pattes et chatouillez-lui les côtes afin qu’elle se déroule un peu. (Les crevettes n’ont pas de côtes, bien sûr, mais allez là  où elles en auraient.)
  5. Quand vous sentez que la position est bonne, vous allez inciser la carapace ventrale sur toute sa longueur. Comme la fourchette se trouve au milieu, vous allez inciser la crevette un peu sur le côté, tout près des pattes. Ne faites pas une incision trop profonde! On ne désire pas couper la crevette, juste la carapace.
  6. Une fois l’incision faite, glissez délicatement votre couteau dans la fente, entre le côté de la crevette et la carapace (les côtes, vous vous souvenez?), jusqu’à  ce que le couteau soit presque entièrement entre la crevette et la carapace.
  7. Maintenez la carapace sur l’assiette avec le couteau et extrayez-en la délicieuse crevette grâce à  votre fourchette, qui doit être encore fermement plantée dans la bête.
  8. Si tout s’est bien passé, il vous reste une carapace de crevette presque entière sur l’assiette, et une crevette toute nue sur la fourchette. (Au pire, il lui restera quelques pattes, qui peuvent être aisément retirées avec le couteau.)
  9. Savourez la crevette et l’admiration de vos voisins de table, puis attaquez la suivante!

Similar Posts:

Requirements for a WordPress Installer Script [en]

To install 30+ WordPress blogs on a server, it would be nice to have an automatic installation script. Here is a list of what this script should do for me.

[fr] Pour installer plus de trente weblogs WordPress sur mon serveur, il serait utile d'avoir un script d'installation en PHP. Quelqu'un a offert d'en écrire un pour moi. Ce billet récapitule ce que devrait faire un tel script, de mon point de vue (installation et configuration de WordPress en fonction d'un nom d'utilisateur).

As you may know, I’m shortly going to install 30+ WordPress blogs on my server. Noderat on #wordpress kindly offered to have a go at writing a PHP script to automate WP installs. I sent him this list of what the ideal script should be able to do for me, but on second thoughts, I’m posting it here so that everybody may see it. Of course, if you know of an existing script which already does this, let me know!

  • take $username + $password as input
  • install wordpress in a subdir named “$username”, using table prefix “$username_” and with an extra user (on top of admin) named “$username” (password=”$password”), user level 3
  • mysql user should be “$username” too (password “$password” also), with grants only on the tables belonging to this weblog
  • set permalink scheme to
    /archives/%year%/%monthnum%/%day%/%postname%/ for monthlies and /categories for categories
  • generate .htaccess in directory, based on this template, with “blog” replaced by “$username” everywhere
  • in wp-config: define (‘WPLANG’, ‘fr’) and edit appropriate lines
  • wp-includes/languages and wp-content/plugins should be symlinked to directories I can specify in the script
  • blog admin password should be reset to something I can specify in the script

I should be able to edit the script config file to provide mysql root user + pass, wordpress database name.

It would also be interesting if the script was built in such a way that it could be further modified/developed to allow installation of blogs on separate subdomains rather than subfolders. From the point of view of the filesystem the blogs live in, this wouldn’t change much — but some extra WordPress options would need editing (e.g. blog address), as well as the Apache and Bind config files necessary to set up the subdomain. This is not mandatory, but could be useful at some point (if we’re thinking in the line of WordPress-farming).

Similar Posts:

Taming the Dirty Dishes [en]

Following popular request, one post in English (yes, things have been busy in the French-speaking world lately).

I have a satisfaction-guaranteed-or-get-your-money-back recipe for avoiding the accumulation of dirty dishes in the kitchen sink:

  1. each time you put something in the kitchen sink, wash it immediately
  2. if you walk past the kitchen sink and there is something in it, wash it immediately.

It is important that all members of the household follow these two simple rules.

It really works, promise. In a week from now, you’ll wonder how you ever ended up with piles of smelly dishes that took you a whole hour to scrub through!

(Extra bonus: when washing the dishes, imagine you are doing a favour to the person you love the most, and think about how happy you/he/she will be to walk past an empty sink!)

Similar Posts: