Communauté Coworking Léman [fr]

[en] In the process of gathering a community of people interested in coworking, in the Lake Geneva area. I have a concrete possibility of setting up a coworking space in Lausanne, but need comitted people to make it happen. Join the mailing-list and introduce yourself so we can talk about it. There is also a blog and a Facebook group you may join and tell your interested friends about.

Il existe depuis quelque temps [une mailing-liste](http://groups.google.com/group/coworking-leman/) et un [blog](http://coworking-leman.net) pour parler de coworking et partage de bureaux en région lémanique. Depuis cet après-midi, on a même [un groupe sur Facebook](http://www.facebook.com/group.php?gid=50136055054). Si la question vous intéresse, [rejoignez-nous](http://groups.google.com/group/coworking-leman/)!

D’où ça sort, tout ça? Petit retour en arrière.

En avril de l’an dernier (2007), je suis à Leeds et je m’apprête à faire la connaissance d'[Imran Ali](http://imran.ali.name/), découvert via [un ami commun](http://twitter.com/ikisai) sur [Twitter](http://twitter.com). Je feuillette ce que [Chris Messina](http://factoryjoe.com/blog/) et [Tara Hunt](http://www.horsepigcow.com/) ont publié au sujet du coworking (je me prépare à aller passer un bon mois à San Francisco chez eux, donc je fais mes devoirs), et je réalise qu’Imran s’est inscrit sur la page [Coworking Leeds](http://coworking.pbwiki.com/CoworkingLeeds) du wiki. Amusante coïncidence.

*Imran ouvrira, avec l’aide de Linda Broughton et le soutien de la Leeds Metropolitan University, l’espace de coworking [met:space](http://www.oldbroadcastinghouse.com/coworking/); c’est entre autres grâce à cette communauté que [Going Solo](http://going-solo.net) prendra place le 12 septembre prochain à Leeds, dans le même bâtiment!*

En mai de la même année, comme mon départ pour les USA se rapproche, je retourne me renseigner un peu sur mes hôtes (Chris et Tara), qui ont passablement contribué à populariser le principe du [coworking](http://en.wikipedia.org/wiki/Coworking), en particulier à travers leur espace de coworking [Citizen Space](http://citizenspace.us/). Je visite le site, je lis un petit peu, je découvre, j’aime, et je me dis: “ce serait cool d’avoir quelque chose comme ça à Lausanne.” J’envoie un petit mail très court à deux personnes, je m’inscris sur la [liste de discussion coworking](http://groups.google.com/group/coworking), mais ça s’arrête là.

En juillet, je suis à San Francisco (et peut-être même installée dans le canapé de Citizen Space!) quand Olivier écrit [Et si on co-travaillait?](http://b-spirit.com/blogollie/?p=2140) — on est au moins deux à avoir le même genre de bonne idée à peu près au même moment… les temps sont mûrs en Suisse Romande, ou le seront bientôt. Quelques e-mails sont échangés, une poignée de vaudois sont intéressés, mais rien d’assez solide pour véritablement aller de l’avant.

Décembre de la même année, le sujet coworking revient brièvement sur le devant de la scène lors [du premier Website Pro Day](http://climbtothestars.org/archives/2007/12/17/wwpad-wpd/). On se retrouve à quatre chez l’un d’entre nous pour travailler chacun de son côté sur sa présence en ligne professionnelle ([Website Pro](http://climbtothestars.org/archives/2007/10/31/une-journee-pour-bosser-sur-nos-sites-pro-website-pro-day/) Day!), et c’est vachement sympa. Donc on reparle de coworking. Dans la foulée, je crée un compte Basecamp et un [wiki](http://coworking-leman.pbwiki.com/), qui péclotent un peu et finissent par se mourir, comme nos discussions sur le sujet (en tous cas en ce qui me concerne: je commence à être très prise par [Going Solo](http://going-solo.net)).

Plus tôt cette année, dans les mois précédant Going Solo, il a semblé à deux reprises qu’un local pour y créer une communauté de coworking m’était tombé dans les bras. Réflexion faite, ce n’était pas réaliste, mais ces fausses alertes m’ont (sérieusement) relancée sur le sujet. D’autant plus que je me retrouvais sensibilisée à la problématique du travail en indépendant par la préparation de Going Solo.

Après la deuxième fausse alerte, j’ai décidé qu’il fallait commencer par se concentrer sur la communauté. Trouver un local, ce n’est pas le plus difficile. C’est trouver les gens, le problème. J’ai donc créé [la liste de discussion par e-mail Coworking Léman](http://groups.google.com/group/coworking-leman/) ainsi que [le blog associé](http://coworking-leman.net/), que j’anime seule pour l’instant mais que je voudrais également pouvoir remettre en d’autres mains.

Et là… il y a quelques semaines, bonne surprise: les 3 artistes/artisans (dont la céramiste [Sylvie Godel](http://syldavie.ch/)) occupant les bureaux du rez inférieur de mon immeuble cherchent à remettre leur local. Il y a donc une [possibilité concrète de coworking à Lausanne](http://groups.google.com/group/coworking-leman/browse_thread/thread/72d5699f1c3eb8e5) pour la fin de l’été ou cet automne.

Bon, fini l’histoire. En pratique?

Vous avez besoin d’un bureau de façon irrégulière — ou fixe — en compagnie d’autres personnes sympathiques, ouvertes à la collaboration et au partage, mais avec qui vous ne travaillez pas forcément?

Ça vous intéresse peut-être mais vous n’êtes pas vraiment sûr?

Vous travaillez principalement sur ordinateur ou chez vos clients?

Le [coworking](http://coworking-leman.net/coworking/) est peut-être pour vous.

Pour en savoir plus, [inscrivez-vous](http://groups.google.com/group/coworking-leman/subscribe) à notre [liste de discussion](http://coworking-leman.net/liste-de-discussion/) et envoyez si le coeur vous en dit un bref e-mail pour vous présenter et poser vos questions!

Similar Posts:

1 thought on “Communauté Coworking Léman [fr]

  1. Ton sujet est intéressant. Il y a quelques années, j’avais besoin d’un coin de bureau pour pas cher. Le co-working aurait été la solution idéale. L’espace de travail n’est pas tout; il me manquait aussi et surtout un secrétariat. J’imagine que le co-working permet une entraide suffisante pour avoir toujours quelqu’un pour répondre au téléphone.
    Il me manquait en fait trois choses: un local, une secrétaire et un logiciel de facturation/gestion clients pas cher pour Mac. A part la secrétaire, j’ai heureusement trouvé mon bonheur pour le reste. Je te souhaite donc de réussir à la mise sur pied de ce projet.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *