Encore un matin… [en]

[fr] Little Victories: the title of the book Aleika told me she would write someday. Little victories are important in life. My kitchen table is clean (and has been so for a few weeks), and I'm getting in the groove of taking the time to wake up, shower, breakfast, clean the dishes before getting to work. Mornings have become easier.

Lorsque j’habitais en Inde avec Aleika, elle me disait que le livre qu’elle écrirait un jour (nous avions — et avons — toutes deux des ambitions d’écrivain) s’appellerait “Small Victories”: “Petites victoires”.

C’est important, les petites victoires. Depuis des années, je suis persuadée que ce qui fait la vie, ce sont les petites choses.

Donc, encore un matin où je me réveille de moi-même vers 9h30. Je peux, je bosse chez moi, je fais mes horaires — c’est un petit luxe que je peux me permettre. Et comme je disais à un ami hier soir, je me tape les côtés moins plaisants de la vie d’indépendant, donc autant que je profite également des avantages!

Encore un matin aussi où je me lève, me douche, m’habille, déjeune et fais la vaisselle avant d’ouvrir l’ordinateur. Ça paraît futile, comme ça, mais c’est important. J’en avais déjà pris conscience il y a un moment, mais je peinais à mettre en pratique. Là, avec le ralentissement bienvenu de mon retour de vacances, c’est chose faite. Je prends le pli.

Je n’ai plus envie de courir. Je l’ai déjà dit, j’étais tombée dans une spirale de travail un peu frénétique. Mais si je regarde en arrière et pense à toutes les heures que j’ai passées à promouvoir Going Solo Lausanne, eh bien, il n’y a pas un lien direct évident entre l’effort fourni et le résultat. Je dis ça dans le sens où une grande partie de ce que je fais est sans effet. De temps en temps, ::pouf::, quelque chose prend. Mais ce n’est pas travailler à toute vitesse, rajouter une demi-heure à mes journées, ou maximiser l’envoie d’e-mails qui va vraiment changer la face du monde. Qui sait, cet article que je prends le temps d’écrire va peut-être indirectement amener un sponsor ou un participant à Going Solo Leeds… On peut rêver, mais bon (je lis “Fooled by Randomness” en ce moment), ce n’est absolument pas impossible.

Donc je ne cours plus. Je fais les choses tranquillement. Je prends le temps de déjeuner sans regarder quelle heure il est.

Du coup, donner un coup de patte à la table et faire la vaisselle, ce n’est plus un problème.

Et nous revoilà dans les petites victoires: ma table de cuisine est propre, et l’a été de façon constante depuis des semaines. C’est con, mais c’est important. Ma table de cuisine avait la fâcheuse tendance à être envahie par toute une pile de chenit. Beaucoup n’en reviennent pas, mais je suis en fait une bordélique de première. C’est relativement sous contrôle (je peux encore faire le ménage) mais les étagères et autres surfaces souffrent un peu du syndrome de la pile hétéroclite. (J’ai fait les à-fonds de ma salle de bains l’autre semaine, et j’ai débarrassé un bon sac poubelle et demie de choses. Ma salle de bains n’est pas immense, et ça fait moins de cinq ans depuis les derniers à-fonds ;-))

Donc, ma table de cuisine est propre, la cuisinière aussi, et la vaisselle est faite.

Reste plus qu’à faire mes impôts et ma compta ce week-end.

Similar Posts:

1 thought on “Encore un matin… [en]

  1. Les beinfaits d'un appart rangé sont tjrs sous-estimés, pourtant c'est très important. Moi aussi je songe de plus en plus sérieusement à accorder une palce importante à l'écriture.

    Les choses se mettent beaucoup mieux en place quand on ralentit, mais ralentir est souvent synonyme de ne rien faire. On n'arrive jamais à croire qu'une partie des choses se fait tout seul, quand on lâche prise.

    C'est drôle, j'ai souvent l'impression que toi et moi avons les mêmes réflexions aux mêmes moments.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *