Stop aux virus des idées! [en]

Ne copiez-collez pas des messages sur Facebook, de grâce.

Vu qu’il est maintenant possible de payer un abonnement pour ne plus avoir de pubs sur Facebook, la désinformation à copier-coller fleurit de plus belle sur le réseau. Ça n’aide pas que Facebook a présenté tout récemment un petit écran au démarrage pour nous demander de choisir si on voulait payer ou pas, et donc d’affirmer explicitement (pour être supposément raccord avec la législation européenne), qu’on est d’accord “d’être le produit” et de laisser Facebook exploiter joyeusement nos données pour son plus grand profit. Chose que Facebook ne s’est pas privé de faire toutes ces dernières années, alors qu’on gardait la tête dans le sable, qu’on regardait ailleurs, ou qu’on serrait les dents.

En somme, rien ne change par rapport à la semaine dernière si on continue à utiliser la version gratuite. Mais bon, voilà, on est envahis par ce genre de mauvaise herbe. Je vais vous expliquer pourquoi c’est un problème.

Ces messages véhiculent des idées très naïves et fausses sur comment fonctionne la protection des données et de la vie privée. Vous croyez vraiment que copier-coller un message sur un mur peut avoir une valeur légale? Surtout quand celui-ci comporte des référence factuellement fausses, comme c’est souvent le cas? Et… sérieux, les fautes d’orthographe, ça vous parait sérieux?

D’aucuns répondront: “on sait jamais, ça peut pas faire de mal”. Je ne suis pas d’accord. On se plaint des ravages du complotisme, du fait que les gens ont des croyances qui sont complètement déconnectées du réel, et bien nous y voici. En propageant ce genre de message, on infecte notre entourage avec un “virus des idées” qui essaie de faire croire aux gens des choses qui ne sont pas vraies. Tout le monde n’a pas un système immunitaire cognitif efficace.

Ça me navre vraiment de voir autant de personnes de mon entourage, certaines, j’avoue, dont j’attendrais qu’elles sachent mieux, jouer les petits soldats de la désinformation et de l’intox.

One thought on “Stop aux virus des idées! [en]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *