Bloguer anonymement

[en] Two reasons, in my opinion, explain why people might want to blog anonymously: (a) to prevent people they know from reading what they write on their blog; (b) to prevent unknown people who read the blog from tracking them down. In both cases, there is a desire to create some kind of barrier between online and offline. In the first case, the aim is to prevent offline from penetrating online. In the second one, it is to prevent online from penetrating offline.

I think people who "go anonymous" for the first reason are those who are at risk of losing their jobs, falling out with family and friends, or at best, spend a few embarrassing moments if they are "outed". I personally think it's a pretty risky thing to do. On the other hand, I think the second reason can make sense, and even be a sensible choice in some cases -- for example, in the case of a lawyer who would not want to be contacted for professional reasons by people who know him through his weblog.

Lors de la première séance du “projet weblogs” avec les élèves (plus de détails prochainement, et un weblog séparé pour traiter de tout ça), nous avons discuté du fait que nous ne les laissons pas publier de manière “anonyme”. Bien sûr, leur nom de famille n’est pas révélé, mais leur véritable prénom l’est.

J’ai mis en avant ce que je considère depuis longtemps être les dangers du pseudonymat sur le web (je ne vais pas m’étaler, je l’ai fait bien assez déjà ): on risque de se permettre d’écrire des choses que l’on serait bien embarrasé d’assumer devant son employeur, ses grands-parents, ses copains ou la voisine du dessus.

En lisant Eolas, j’ai eu une soudaine illumination. En effet, je vois maintenant deux grandes familles de raisons pour lesquelles on pourrait vouloir ne pas révéler son identité sur son weblog:

  1. on ne désire pas que les gens qui nous connaissent puissent avoir accès à  ce que l’on écrit en ligne (on cache ce qu’on écrit)
  2. on ne désire pas que des inconnus puissent accéder à  son identité (on se cache).

La première est bien entendu celle qui peut nous valoir un jour ou l’autre de nous brouiller avec famille et amis, de perdre notre emploi, ou de subir encore d’autres conséquences désagreables.

La seconde raison est celle qu’invoque Eolas. Il est avocat, et ne désire certainement pas être contacté par le biais de son weblog pour des raisons professionnelles ou paraprofessionnelles. Je n’ai pas l’impression en le lisant, cependant, (qu’il me corrige si je me trompe, mais dans tous les cas, c’est un cas de figure que l’on pourrait imaginer) qu’il se retrouverait embarrassé d’une façon ou d’une autre si son entourage apprenait l’existence de ce weblog. Il serait même tout à  fait possible que les personnes qu’il connaît soient parfaitement au courant de ses écrits en ligne, sans que cela pose problème.

Si l’on choisit l’anonymat (ou le pseudonymat) pour son weblog, c’est qu’on est à  la recherche d’une certaine étanchéité entre sa vie d’auteur de weblog, et sa vie “tout court”. Dans le premier cas de figure, on cherche à  empêcher les gens faisant partie de notre vie hors-ligne de pénétrer dans la sphère du weblog; dans le deuxième cas, on cherche à  empêcher la sphère du weblog de déborder dans notre vie “tout court”.

Si je décourage fortement tout weblogueur de choisir l’anonymat pour la première raison évoquée ci-dessus (je pense, par exemple, que le “journal intime sur internet” que personne ne connaît est un leurre à  long terme), je suis nettement moins catégorique si les motivations sont de l’ordre de la seconde raison, et je pense que dans certains cas (celui d’Eolas par exemple), elle est même un choix raisonnable. Néanmoins, il faut garder à  l’esprit que l’anonymat ne dure que tant qu’il dure: que quelqu’un découvre l’identité d’Eolas et la mentionne ailleurs sur le web, et sa “couverture” s’en retrouvera affaiblie.

Similar Posts:

This entry was posted in Stuff that doesn't fit and tagged amis, anonymat, anonyme, avocat, Blogosphere Interest, cache, danger, écrire, écrit, employeur, eolas, famille, identité, internet, journal intime, lire, nom, offline, online, personnel, privé, pseudonymat, pseudonyme, révéler, risque, security, vie, weblog. Bookmark the permalink.

21 Responses to Bloguer anonymement

  1. Anonymous says:

    “Néanmoins, il faut garder à  l’esprit que l’anonymat ne dure que tant qu’il dure: que quelqu’un découvre l’identité d’Eolas et la mentionne ailleurs sur le web,

    …… et sa “couverture” s’en retrouvera affaiblie. …”

    D’où le besoin d’avoir une solide seconde identité. Curieux comme raisonnement consistant à  tenter de prouver une thèse et à  arriver en guise de conclusion à  proner l’anti-thèse.

  2. Pingback: Centrale de weblogs

  3. Steph says:

    Anonyme… si tu veux bien développer pour que je comprenne ce que tu essaies de dire, j’essaierai de te répondre!

  4. Anonymous says:

    “Néanmoins, il faut garder à  l'esprit que l'anonymat ne dure que tant qu'il dure: que quelqu'un découvre l'identité d'Eolas et la mentionne ailleurs sur le web,

    …… et sa “couverture” s'en retrouvera affaiblie. …”

    D'où le besoin d'avoir une solide seconde identité.
    Curieux comme raisonnement consistant à  tenter de prouver une thèse et à  arriver en guise de conclusion à  proner l'anti-thèse.

  5. obni says:

    L’anonymat c’est pour moi, un jeu littéraire.

  6. Isabelle says:

    Bonjour Stéphanie, Oui, je suis d’accord avec toi, à  quelques nuances près. J’ai déjà  trop squatté les commentaires de Laurent, alors j’ai poursuivi ici

  7. obni says:

    L'anonymat c'est pour moi, un jeu littéraire.

  8. Eolas says:

    Je découvre avec surprise votre billet, et me serais fait un devoir d’y réagir plus tôt si j’en avais eu connaissance.

    Mon anonymat n’est pas absolu, loin de là .

    J’ai ainsi donné ma véritable identité à  U-Blog en ouvrant mon blog, j’en ai indiqué l’existence à  plusieurs de mes amis, de mes proches et quelques confrères. Mais je ne voudrais pas que mes adversaires connaissent ce blog, par exemple. Cela me gênerait, sans que je puisse vraiment m’expliquer pourquoi. Je n’y ai pas encore réfléchi à  vrai dire.

    Je vise en fait deux objectifs en restant anonyme ainsi : un de convenance personnelle et un professionnel.

    A titre personnel d’abord. je suis dans l’annuaire. Cela me permet d’éviter d’être contacté par des lecteurs qui trouvent mon blog super, sont sûrs que je suis super gentil (en vérité, je suis une teigne mais personne ne me croit) et s’excusent de me déranger “une minute” pour me gratter une consutation gratuite qui va me prendre longtemps à  répondre, et ce blog est assez chronophage comme ça. Et refuser me fera passer pour un sans coeur, voire m’exposera à  des réactions de trolls ou à  me faire casser du sucre sur le dos sous mon vrai nom. Il y a des gens comme ça au palais qui abordent les avocats dans les couloirs. Internet n’est pas plus protégé, je reçois des e mails à  cette fin ou des commentaires-questions parfois hors sujet et personnelles. Il suffirait qu’1% de mes lecteurs soient comem ça et je serais dérangé plusieurs fois par jour.

    A titre professionnel ensuite. Tout site tenu par un avocat doit faire l’objet d’une déclaration préalable auprès de l’ordre et ne peut contenir qu’un nombre de mentions limitées par le règlement intérieur (celles figurant sur le papier à  en tete, mes titres universitaires et distinctions professionnelles, présentation des activités du cabinet et quelques actualités juridiques). Mes billets sortent de ce cadre et seraient prohibés. En taisant mon identité, ce site n’est PAS considéré comme un site de cabinet d’avocat et l’Ordre n’y trouvera rien à  dire, sauf manquement à  la déontologie dans mes propos. j’échappe ainsi à  toute accusation de vouloir me faire de la pub, et de pécher des clients par une opération de marketing.

    Et cela me va très bien comme ça.

    Mais je pense que mon blog sort du schéma type des blogs. Il est délicat d’en tirer une illustration générale sur les raisons et causes de l’anonymat des blogueurs. Mais c’est un thème de réflexion intéressant.

  9. Pingback: Climb to the Stars (Stephanie Booth)

  10. Maturité d'un journal intime

    Une citation de Jennifer, dont l'anonymat s'est petit à  petit effrité, et qui vit un mélange grandissant entre “le monde de son journal” et “le monde qu'elle raconte dans son journal”….

  11. Pingback: Intimiste, le blogue de Saturnin

  12. entrée en blogosphère…


    Il existe des hommes qui ne veulent pas qu'on les voie autrement qu'à  moitié voilés par d'autres. Il y a là  beaucoup de sagesse.(Friedrich Nietzsche, Aurore, IV, ’§ 421.)


    Tu vois, mon lecteur, je savais qu'un jour je créerai un blogue. Mais quand…

  13. Pingback: Climb to the Stars (Stephanie Booth) » Anonymat et blog intime

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>