Médias sociaux: ça prend un de ces temps! [fr]

[en] I write a weekly column for Les Quotidiennes, which I republish here on CTTS for safekeeping.

Chroniques du monde connecté: cet article a été initialement publié dans Les Quotidiennes (voir l’original).

C’est le grand reproche qu’on fait aux médias sociaux: c’est bien joli tous ces blogs, Facebook, Twitter… mais ça prend un de ces temps!

C’est entièrement vrai.

Je l’ai constaté encore une fois cette semaine. Même si ça fait des années que je fais ça, que je le fais avec facilité et aisance, je suis encore et toujours surprise quand j’arrive à la fin d’une journée en réalisant que je l’ai passée tout entière à bloguer, tweeter, et facebooker (bon, ça existe pas encore, ce mot, mais vous voyez ce que ça veut dire).

Ça prend du temps. En 2008, j’ai assuré seule et uniquement via les médias sociaux la promotion de Going Solo, ma conférence pour indépendants connectés. Une des leçons que j’en avais tirée était “ça prend du temps… beaucoup de temps.” Rien n’a changé.

Mais pour être honnête, tout prend du temps. Reste à savoir à qui appartient le temps en question. Une demi-page dans les journaux ou un spot TV, ça prend énormément de temps, si on tient compte de toutes les personnes intervenant dans le processus.

C’est vrai pour toute communication, toute promotion, toute publication qui prétend à un tant soit peu d’efficacité: ça prend du temps. Parfois sous forme d’argent, parfois sous forme du temps de quelqu’un d’autre, parfois encore sous forme de son propre temps.

Ne l’oublions pas, lorsque nous comparons les médias sociaux aux méthodes plus traditionnelles.

Des fois je reste tellement plongée dans les médias sociaux que j’en oublie d’écrire ma chronique le lundi.

Similar Posts:

4 thoughts on “Médias sociaux: ça prend un de ces temps! [fr]

  1. C’est clair que ça prend vite beaucoup de temps mais qu’est-ce que cela peut être intéressant et enrichissant… enfin, tout dépend ce que l’on y fait.
    Et mettre 1000 lettres sous pli ou répondre à 100 téléphones ça prend également beaucoup de temps, alors autant réseauter 😉
    Amitiés
    David

  2. C’est clair! Par contre, je crois que le temps requis par la “communication de masse” est plus caché. On ne va pas personnellement mettre les 1000 lettres sous pli, on paie quelqu’un pour (ça coûte donc en argent). Avec les médias sociaux… quand on outsource, ça perd de son sens (enfin d’après moi, hein).

  3. Merci pour cet article – vous dites “Beaucoup de temps” mais pouvez vous donner une approximation en heures par jour pour les jours ou vous estimez simplement entretenir votre présence sur les médias sociaux et ceux où vous êtes dans une phase de promotion intensive comme pour l’exemple de “Going Solo” ? Je suis curieux.

    Merci !

    Cédric

  4. Difficile à évaluer, car je suis quelqu’un qui ne compte pas mes heures (un choix personnel). Mais promouvoir Going Solo, clairement, c’était un job à plein temps.

    Aussi difficile à évaluer car “promouvoir ma présence sur les médias sociaux” n’est pas une “tâche” dans ma liste d’activités. Etre présente en ligne, c’est aussi simplement être. Si on se borne à être présent en ligne purement pour des motifs promotionnels, on peut tout de suite oublier.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>