Regards sur un match de hockey [en]

Lausanne, 21 février 2001

Hier soir, je suis allée voir mon premier (et probablement dernier) match de hockey: Lausanne contre Bienne. Prétexte à  une petite étude socio-anthropologique sans prétention, si vous le voulez bien.

Tout d’abord (et désolée si vous étiez à  Malley hier!), une des pires collections de sales têtes qu’il m’ait été donné de voir. Je ne ris pas. Ce n’était pas le “peuple standard” que l’on croise en ville le samedi après-midi.
Le taux de femmes frisait celui de l’EPFL.

A l’entrée, des femmes vendent des patisseries maison. On distribue des QuickSoup Maggi. On se fait fouiller (pas question d’introduire dans la patinoire canettes et autres objects lançables – mon sac à  main fait d’ailleurs l’objet d’une inspection) et on va s’installer, debout sur les gradins de pierre derrière le but lausannois.

Les supporters “durs” se placent droit derrière les buts. Nous, on est des modérés, donc on est sur le côté. A ce qu’on m’a expliqué, le groupe des supporters s’est scindé “dans le temps”, et il y a maintenant deux groupes: un à  gauche, l’autre à  droite.

Quelques morceaux de chansons gresillent à  travers la patinoire. Visiblement ce sont toujours les mêmes, le public chante à  tue-tête. Ça sent l’ambiance.

Les joueurs arrivent, s’alignent devant les arbitres, et je retrouve un peu du protocole des matches d’improvisation de mon adolescence.

On m’explique les règles du jeu, à  mesure. Les zones, les arrêts de jeu, les tiers-temps, les coups de canne, les changements, les lignes, la prison… Par moments, ça ressemble presque à  du football américain: les joueurs se jettent les uns sur les autres ou s’envoient des coups de canne. C’est de l’anti-jeu léger, me dit-on. Une ou deux fois, je vois les arbitres séparer des joueurs – mais on m’assure que ce n’est rien: il n’y a pas eu de mêlée générale ni de blessé.

Tout compte fait, j’ai retrouvé dans le hockey ce qui me déplaît dans le sport en général: le manque de fair-play. De la part des joueurs tant que de la part du public, qui n’hésitait pas à  siffler l’équipe adverse ou les décisions d’arbitrage.
Je déplore déjà  la manque de fair-play dans le judo de compétition, mais là , c’était encore autre chose. Et renseignements pris, il s’agissait d’un match tout à  fait “standard”.

Il y a toute une petite communauté qui vit autour du LHC. Un petit monde qui assiste à  tous les matches, se déplaçant à  l’autre bout de la suisse s’il le faut. Un microcosme avec ses légendes, son histoire, ses héros, ses anciens. Ses coutumes, aussi. La “hola” (qui, me dit-on, n’a pas été simple à  instaurer, les gens n’y pigeant rien!), We are the Champions que l’on joue si l’on gagne, cette façon aussi de dire “On a bien joué!” en s’identifiant à  son équipe…

Similar Posts:

1 thought on “Regards sur un match de hockey [en]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *