Liens épineux [en]

Je me demande comment gérer toutes les sortes de liens qui se trouvent sur mon site/weblog.

Que faire de tous ces liens, je me demande bien? Où les placer, comment les gérer?

  • ceux du blogroll, qui changent trop souvent, parce que mes lectures sont instables
  • ceux de la page d’accueil, catégorie liens utiles-sympathiques-incontournables-et-compagnie
  • ceux des Bookmarks, parfois classés et parfois non, la faute à  une liste de catégories un peu déficiente
  • ceux du “Linkball” que je compte instaurer sous peu (les “Daily Links” d’autrui)
  • ceux qui accompagnent certains articles, comme celui qui vous incite à  débarrasser vos tables
  • ceux de la navigation principale, secondaire?

Et puis encore:

  • faudra-t-il catégoriser les liens de la future “Pelote”, au risque d’élever la barrière de publication?
  • y aurait-il ainsi un moyen d’en tirer des favoris classés dans une jolie hiérarchie?
  • j’aime l’idée du “layout historique”, en particulier pour les archives du weblog; mais je ne peux pas vraiment garder le même layout tout en les passant sous MT; et si je change de layout dans six mois (Dieu m’en garde!)…?

Si vous voulez nous faire part ci-dessous de vos expériences de vie concernant ces questions épineuses, nous vous écouterons d’une oreille attentive.

Similar Posts:

U-blog passe pro [en]

Si vous êtes hébergés par U-blog, jetez un coup d’oeil maintenant aux tarifs. Si vous passez “payants” d’ici au 31 décembre, c’est moins cher, et je pense que ça en vaut franchement la peine.

Similar Posts:

Rencontre de blogueurs [en]

Comme aujourd’hui semble être un jour placé sous le signe de l’écriture, je sors mon Dragon pour vous parler de la Lemanic Bloggers Night qui a eu lieu vendredi, des gens et des weblogs en général.

Je le répète assez souvent, ce qui fait pour moi l’intérêt principal d’Internet, ce sont les gens. De plus en plus, je me retrouve à  lire des weblogs principalement parce que je connais ou interagis avec leur auteur. Je ne lirais pas la plupart des weblogs que je lis si ce n’était pas pour la personne qui se trouve derrière. N’en déplaise donc à  certains, si je vous lis, il y a de fortes chances que ce soit parce que c’est vous 😉

Pourquoi est-ce que je vous raconte ça ? D’une part parce que j’aime bien les cogitations blogosphériques. Il me paraît important de souligner l’importance de l’auteur du weblog. Chaque billet écrit n’a pas en lui-même la qualité littéraire ou la pertinence (par exemple) nécessaires pour interpeller un large public, ou simplement un public indifférent de prime abord à  l’être humain qui l’a produit. Cela arrive de temps en temps, bien sûr. C’est souvent comme ça que l’on découvre de nouveaux weblogs. On lit quelque chose qui nous parle, en ayant peut-être suivi un lien, cela arrive une deuxième ou une troisième fois, et on commence à  s’intéresser à  qui écrit. S’ensuit un renversement : le billet devient intéressant justement parce que tel ou tel l’a écrit, en tant qu’expression de la pensée ou de la sensibilité de cette personne particulière. C’est un phénomène normal, et qui rend justement à  mes yeux le weblog intéressant comme moyen d’expression. Quand on lit régulièrement un weblog, on vient surtout y chercher un point de vue sur le monde (au sens large).

D’autre part, l’aspect le plus sympathique d’Internet (et on en arrive à  l’objet principal de ce billet!), c’est clairement pour moi les rencontres. Principalement les rencontres en chair et en os comme celle de vendredi, mais déjà  les rencontres dans le cyberespace : chat, IRC, ICQ, e-mails et compagnie. Ça devient intéressant quand on interagit. Et donc (bouclons la boucle), quand je fais connaissance des gens, que ce soit en ligne ou non, quand je leur parle, j’ai tendance à  les lire.

Alors, cette rencontre ? Fort sympathique, comme les précédentes. J’ai revu FlipFlap, l’helvète et Mark, trois personnes que j’ai le plaisir de croiser de temps en temps dans le monde de la chair. J’ai fait connaissance de la ravissante Ally, du duo informaticien-designer Paul et Julien (ou est-ce le contraire ?). Sans oublier bien entendu Virginie, bien en forme pour les photos, et surtout, première personne “offline” de mes connaissances à  avoir ouvert un weblog (ont suivi, Stéphanie et Jonathan).

On remet ça en janvier !

Similar Posts:

RSS, FeedDemon [en]

J’ai donc véritablement commencé à  utiliser FeedDemon hier, et j’adore. Quelques explications pour les néophytes, parce que je réalise en parlant de RSS autour de moi que beaucoup de personnes ne savent pas encore réellement ce que c’est. (Y’a pas de mal, hein, ça me permet de faire un peu d’éducatif et j’adore ça.)

Etes-vous de ceux qui font leur tournée de blogs chaque jour ou presque, voire plusieurs fois par jour? Etes-vous de ceux qui vérifient régulièrement dans la journée si leurs weblogs préférés ont été mis à  jour? Vous arrive-t-il de visiter un weblog, de voir qu’il a été mis à  jour, mais finalement de repartir sans avoir vraiment lu le nouveau billet, parce qu’il ne vous intéresse pas vraiment? Les aggrégateurs sont là  pour vous aider. Ces petits (ou pas) programmes vous permettent de vous “abonner” aux sites que vous lisez en attrapant ce qu’on appelle leur fil RSS. Un fil RSS (voir par exemple le mien est un fichier qui liste les dernières publications du weblog (souvent de façon succinte) de façon à  ce que les aggrégateurs qui y sont abonnés puissent les interpréter.

Répertoires de tri d'e-mails avec e-mails non lus. L’aggrégateur va donc concentrer en un endroit tous les fils RSS auxquels vous vous serez abonnés. Il va régulièrement recharger ces fils et vous informer desquels ont été mis à  jour. Libre à  vous ensuite de lire les nouveaux billets ou articles directement dans l’aggrégateur ou d’aller visiter le site. Si vous êtes abonnés à  des listes de distribution e-mail et que vous utilisez des filtres pour trier les e-mails provenant de différentes listes dans des répertoires différents, vous saurez ce que je veux dire: vous êtes immédiatement informés en regardant votre client e-mail des listes contenant des e-mails à  lire. L’aggrégateur fait la même chose: il vous montre une liste des fils auxquels vous êtes abonnés, et vous indique clairement lesquels ont été mis à  jour.

Liste de fils avec un billet non lu.A quoi ça sert? Gain de temps, gain de temps. Vous pouvez ainsi “surveiller” un plus grand nombre de sources d’information. Vous pouvez survoler les en-têtes des nouveaux billets publiés et ne visiter que ceux que vous allez lire. Et (ce que certains verront peut-être comme un désavantage) vous pouvez lire ce que vos auteurs préférés ont écrit sans quitter votre aggrégateur centralisé, sans fioritures présentationnelles, en texte tout cru. Oui, j’aime ça. J’avoue. (Maintenant, lapidez-moi.)

Intéressés? Installez donc FeedDemon (ou tout autre aggrégateur) et commencez à  faire la tournée de vos blogs pour ramasser les fils RSS existants.

Comment on trouve un fil RSS? La plupart du temps, si l’auteur du weblog (ou du site, le RSS n’étant de loin pas limité aux weblogs!) a bien fait son travail, votre aggrégateur devrait pouvoir trouver tout seul le fil quand on lui donne l’adresse de la page principale. En fait, l’aggrégateur cherche une balise meta qui lui indique l’adresse exacte du fil. (Regardez la source de ma page principale pour voir à  quoi ça ressemble, si vous êtes curieux.) Sinon, cherchez sur la page un lien s’appelant “RSS” ou bien un petit logo orange “XML”. Avec un peu de chance, vous trouverez ainsi l’adresse du fil.

En faisant ma tournée de weblogs pour remplir mon aggrégateur, oh frustration! Nombre des weblogs que je visite régulièrement n’ont pas de fil RSS. Pour ne citer qu’eux (mais il y en a quantité d’autres): dek, Fleur, Kitof, SaKi… et je pourrais continuer longtemps comme ça. Donc, bonnes gens d’#echoes, il pourrait être temps de vous y mettre 😉

Comment on fait? En gros, un fil RSS est un fichier XML. On peut donc l’écrire à  la main dans notepad, ou écrire un petit script (PHP ou autre) qui le génère automatiquement. Il existe plusieurs versions de RSS, mais franchement, tant que votre fil est valide, je ne pense pas que ce soit vraiment important quelle version vous choisissez. (Là , d’ailleurs, les amis, vous allez commencer à  comprendre toute l’importance de la validation… hein Kitof!) Dans quelque temps, on devrait pouvoir faire nos fils en atom, un format spécialement pensé pour les weblogs, et auquel adhèrent déjà  tous les important concepteurs de CMS pour weblogs. Le format est en développement, donc si vous voulez y participer, mouillez-vous.

Si suite à  cet article vous avez envie de fournir à  vos lecteurs un fil RSS mais que vous ne savez pas comment vous y prendre, je vous aide volontiers. N’hésitez pas!

Pour ma part, maintenant que je vois “l’autre côté du miroir”, je vais fignoler un peu mon fil pour qu’il soit plus “aggregator-friendly”, en rajoutant par exemple la date de publication de chaque billet, ainsi qu’en fournissant l’intégralité du texte de chaque billet dans le fil (je crois, du moins… bref, on va faire des essais).

Similar Posts:

Requirements for a perfect weblog tool [en]

Cahier des charges en français. The French list is much more complete than this one.

  • Creation, modification, and deletion of posts.
  • More than one author per weblog.
  • Allow posts from certain authors to be approved by others before publication.
  • More than one language per weblog, and per post.
  • Comments, trackback, pingback.
  • RSS and Atom feeds for weblog and comments.
  • Possibility to make it work without a database back-end (XML back-end would be nice!).
  • Multiple categories.
  • Choice of main permalink (a unique page per post) either by date, or by category, or simply by name, or combination (flexibility on the choice). Examples:
    • http://example.com/2003/04/post_id/
    • http://example.com/category/post_id/
    • http://example.com/post_id/
    • http://example.com/category/2003/04/post_id/ (unique page per post)
  • Allow a different permalinking scheme per category (for example, would allow the “articles” category to be permalinked as http://example.com/articles/post_id/ whereas other weblog posts would be permalinked as http://example.com/2003/04/#post_id).
  • “Clean” URI scheme without any nasty “?”
  • Possibility to list all posts belonging to: month, author, category, combination.
  • Static front-end (I mean, pages are not to be dynamically generated each time a page is requested from the server).
  • Author information: name, e-mail, uri.
  • Atom-compliant, and default standards-compliant xhtml strict and css layout output.

[Editing list as my thoughts evolve… so don’t be surprised if you read stuff that says other things are written here than what is!]

Similar Posts:

Common Weblog Format [en]

I haven’t had a chance to say it before, even though this has been around for quite some time: I’d love to see a common weblog format.

Now I’m thinking about the features I would like to see in a weblog-publishing tool, as a user.

Similar Posts:

Têtes de blogueurs [en]

Photo à  l’appui, Mr F. nous demandait il y a quelques jours: “les blogueurs sont-ils des gens normaux?”.

Dans la même lignée “tronches”, mais peut-être moins “musée des horreurs”, l’helvète underground nous propose “têtes de blogueurs”. Allez y ajouter la vôtre!

Similar Posts:

Blogueurs romands [en]

M’est d’avis qu’on peut commencer à  penser à  la prochaine Lemanic Bloggers Night, non?

Update: réservez votre vendredi 24 octobre dès 20h, et venez nombreux!

Similar Posts: