Abou Dhabi, ça me fait toujours envie [fr]

[en] As the editor for ebookers.ch's travel blog, I contribute there regularly. I have cross-posted some of my more personal articles here for safe-keeping.

Cet article a été initialement publié sur le blog de voyage ebookers.ch (voir l’original).

Hier soir, je suis allée voir Sex and the City 2. Je ne peux pas dire que je connais vraiment la série (regardé une ou deux fois, jamais croché) mais j’ai beaucoup aimé le premier film et je me suis dit que le deuxième serait l’occasion d’une soirée sympa entre filles.

Effectivement, on a bien ri — des fois un peu en grinçant des dents pour ma part, j’avoue, les héroïnes étant quand même passablement nunuches et les clichés à l’emporte-pièce (surtout culturels) abondaient. Mais passons, je ne vais pas vous faire une critique du film, et c’est tout de même le genre qui veut ça (enfin j’espère que ce n’était pas du premier degré!)

Le film nous emmène à Abou Dhabi. Bien sûr, un Abou Dhabi complètement “over the top”, comme le New York du film. Et bien sûr, on regardait l’écran avec la mâchoire pendouillant jusque sur les genoux, parce que bon sang, ce qu’on nous montrait faisait rêver. C’est du film, c’est exagéré, mais tout de même, ça m’a donné envie de voir un peu pour moi-même. Comme vous le savez, Abou Dhabi existe déjà dans mon paysage de destinations exotiques.

Alors, un peu curieuse, je suis allée regarder les prix, histoire de me faire une idée. Pour partir en septembre une semaine, par exemple, on s’en sort pour moins de 800.- pour le vol à Abou Dhabi et retour, et j’ai trouvé sans trop de difficulté des hôtels quatre étoiles autour de 100.- la nuit (pas tout à fait le même genre que la chambre du film, mais on s’en remettra). En faisant une recherche combinée, ça tourne grosso modo autour de 1300-1500 par personne pour cette période (si vous voulez partir tout de suite c’est quand même un peu plus cher).

Bon, je vais mettre ça sur ma liste. Qui veut y aller avec moi? (C’est plus sympa à plusieurs les voyages, quand même!)

Coincés par le volcan? Twitter à la rescousse! [fr]

[en] As the editor for ebookers.ch's travel blog, I contribute there regularly. I have cross-posted some of my more personal articles here for safe-keeping.

Cet article a été initialement publié sur le blog de voyage ebookers.ch (voir l’original).

A moins de vivre sous une calotte glacière, vous n’êtes pas sans savoir que le volcan Eyjafjöll continue à semer la pagaille dans l’espace aérien européen. Si vous faites partie des malheureux coincés par le nuage de cendres, sachez que les médias sociaux peuvent vous aider à vos informer et à contacter d’autres voyageurs avec qui vous avez peut-être des intérêts communs.

En particulier, c’est le moment où jamais de vous mettre à Twitter, où vous pourrez suivre notre compte @ebookersCHfr (une mine de liens et d’infos), des compagnies aériennes comme KLM, Swiss ou Air France, les compte @AshAlerts qui tente de centraliser toutes les informations sur la situation, et même EUROCONTROL, l’organisation européenne pour la sécurité de la navigation aérienne (c’est moi qui ai traduit ça, je ne sais pas s’il y a un nom consacré en français).

Côté efforts de communauté, les hashtags suivants vous seront utiles:

L’espace aérien européen a été partiellement rouvert aujourd’hui, donc on a espoir que les choses se détendent un peu, mais gardons à l’esprit que la dernière éruption de ce volcan a duré… 14 mois. On risque de voir passer des histoires de nuages pendant un moment.