L'orthographe du numérique [fr]

[en] I write a weekly column for Les Quotidiennes, which I republish here on CTTS for safekeeping.

Chroniques du monde connecté: cet article a été initialement publié dans Les Quotidiennes (voir l’original).

La métaphore vaut ce qu’elle vaut (il est encore tôt le matin pour moi alors que j’écris cette chronique), mais voici: si l’on vit dans un monde où l’écriture a son importance, l’orthographe (et un soupçon de grammaire et de syntaxe) est une compétence de base pour pouvoir être à l’aise dans l’utilisation de l’outil “écriture”. (Je vous remercie en passant, chers lecteurs, de bien avoir l’indulgence de me pardonner l’horrible phrase boiteuse que je viens de vous asséner.)

En clair: si un tant soit peu de maîtrise technique de la langue est utile à celui qui a besoin de s’exprimer par écrit, un tant soit peu de maîtrise technique de l’ordinateur est bien utile à celui qui désire l’employer avec aisance, à plus forte raison pour plonger dans le monde des médias sociaux.

Difficile en effet de vanter les mérites du blog ou du chat à celui ou celle qui doit chercher chaque lettre sur son clavier. Difficile aussi de jongler entre Twitter, Facebook, Tumblr, son blog, une fenêtre de chat, et peut-être l’article qu’on lit, si on est enchaîné à sa souris et à l’interface graphique pour chacun de ses mouvements (comprendre: si on n’utilise pas de raccourcis clavier). Difficile d’explorer, d’essayer de nouveaux programmes et services, si on ne comprend pas vraiment ce que c’est qu’un programme et quelle relation il entretient avec le système d’exploitation.

Et j’irais même plus loin, avec Douglas Rushkoff, qui s’inquiète de l’absence d’initiation à la programmation dans le cursus scolaire américain: pour ne pas être complètement dominés par ces outils qui habitent nos vies et prennent inexorablement de plus en plus de place dans notre culture, il est indispensable de comprendre un tant soit peu comment ils marchent.

Alors, à l’heure où le buzz se concentre sur tel ou tel nouveau service qui va révolutionner le monde, il est vital de ne pas perdre de vue la base de cette culture numérique:

  • apprendre à taper sur un clavier de ses dix doigts, si possible sans regarder
  • être efficace avec son ordinateur, en abandonnant autant que possible la souris (raccourcis clavier PC et Mac)
  • comprendre suffisamment le fonctionnement de sa machine et d’internet pour ne pas être complètement déstabilisé quand quelque chose ne va pas comme prévu.

Vous préférez une métaphore mathématique? On ne peut pas résoudre agilement des équations si on ne maîtrise pas les fractions..

(Allez, je sens que je m’enfonce avec mes métaphores — je vous souhaite une bonne semaine!)

Similar Posts: