Coloriage, Catane, Rubik’s Cube [fr]

[en] Offline toys.

L’autre jour, j’ai eu une bonne surprise d’absence de file d’attente à la PMU — j’y allais pour faire le point sur mes vaccins pour mon (très) prochain voyage en Inde. Ouille, je dois encore demander mon visa. Aujourd’hui, promis.

Bref, j’étais en ville et c’était allé plus vite que prévu, j’ai du coup profité pour faire des achats non-prioritaires qui étaient sur ma liste depuis longtemps.

Offline toys

Quelle excitation de ramener ça à la maison! C’était presque Noël. J’ai tellement l’habitude de mes jouets high-tech, ça faisait un bon moment que je n’en avais plus acquis de low-tech.

J’attends donc impatiemment dimanche, première séance agendée pour jouer aux Colons de Catane. C’est un jeu auquel j’ai joué quelques fois il y a une dizaine d’années, mais qui m’a laissé une vraiment forte impression. J’ai adoré l’idée qu’on construit le plateau de jeu à chaque partie. C’était une idée complètement nouvelle pour moi, et ça m’a fait un peu le même effet que la découverte d’Ingress, et l’idée d’un jeu qui superpose à l’espace réel des objets fictifs appartenant au jeu.

J’attends aussi d’agender une rencontre avec la copine qui m’a initiée au Rubik’s Cube. Petite, j’en avais eu un entre les mains, et comme beaucoup de monde, j’ai abandonné très vite après avoir tenté de tournicoter un peu la bête. Ce que j’ignorais à ce moment-là, et que j’ai appris il y a quelques mois, c’est qu’il y a une méthode. On fait d’abord la croix, puis on rajoute les coins, puis les bords de la couche du milieu, etc. Je sais faire les deux premiers étages, mais pas le dernier. Impatiente! (Oui, je sais qu’on peut trouver les instructions en ligne, mais c’est tellement plus cool quand c’est quelqu’un qui nous montre.)

Ma première œuvreLe coloriage, c’est une image coloriée de chat qui m’en a donné envie. J’ai passé l’autre jour un moment sur Amazon et je me suis retrouvé avec 9 livres de coloriage dans mon panier. Un peu excessif. Après m’être un peu renseignée, j’ai décidé d’aller acheter feutres et crayons quelque part, et de voir par la même occasion d’il y avait moyen d’acheter des livres direct. Impatience, quand tu nous tiens! J’ai manqué syncoper devant les prix des crayons et feutres, puis me suis souvenue que j’avais une boîte de 30 Caran d’Ache dans un tiroir. J’ai acheté des feutres, trouvé un cahier et des cartes postales, et l’autre soir, je m’y suis mise.

Alors c’est cool. J’aime bien. Seul bémol: ça me fait un peu mal, mine de rien. Je ne voulais pas l’admettre, mais colorier, c’est pas terrible pour mon poignet. C’est pas pour rien que je n’arrive presque plus à écrire à la main. Aux feutres, ça va bien mieux qu’aux crayons, par contre. Alors bon, je ferai des petites séances. Peut-être avec l’entraînement je me décrisperai et j’aurai moins vite mal? J’espère…

Similar Posts:

“It’s Just a Game” [en]

[fr] "C'est qu'un jeu!" J'ai beaucoup entendu ça ces dernières semaines. D'une part pour dire "tu as vu le temps que t'y passes?" et d'autre part pour dire "machin t'insulte mais c'est pas grave, c'est juste un jeu". Et toi, tu passes combien de temps à regarder la télé? Quant au reste... le jeu est un jeu mais les relations entre les joueurs, elles, sont bien réelles. Etre harcelé ou insulté dans le cadre d'un jeu n'amoindrit pas le harcèlement ou l'insulte.

“It’s just a game!”

I’ve heard that a lot these last weeks. About Ingress. Of course it’s “just a game”. But.

Before I get to the “but” bit, here are the two contexts in which I’ve heard “it’s just a game”:

  1. you spend so much time on it, how crazy, it’s just a game!
  2. don’t get so wound up that people are behaving like jerks, it’s just a game!

Context 1: how much time do you spend watching TV? at the gym? and if I was walking or jogging around instead of “playing a game”, would you still comment on how much time I play? or if I was reading a book? It’s interesting how because it’s a “game”, and therefore “fun”, spending time on it is a “bad thing”… And in the case of Ingress you can’t even argue that it’s “time sitting behind a computer”, because it’s actually “time spent walking and walking and walking”. Exercise is supposed to be good for you, isn’t it?

Context 2: the game is a game, of course, but the human relationships between players are real. If a player is bullying another player, or insulting them, or treating them badly, the fact that what brought them together is a game is pretty irrelevant. It makes sense to say “it’s just a game” when it comes to gauging how seriously to take the actions of the game (is it really a question of life and death, worth getting mad at others for, if Portal WhatNot is still standing in 20 minutes?) But it doesn’t make sense to use “just a game” as a reason to discount the impact dysfunctional relationships or group dynamics can have on the people involved.

Similar Posts:

Bon alors, Ingress? [fr]

[en] A brief introduction to Ingress. Join the Enlightened!

Cela fait un peu plus de deux mois que je bassine mon entourage avec Ingress. C’est quoi, ce jeu?

Ingress, c’est un jeu multi-joueurs sur smartphone (Android/iOS) en espace réel.

C’est la partie “espace réel” qui m’a fait tilter, et crocher.

Ingress scannerCe que vous voyez ici c’est le “scanner” d’Ingress. En gros, imaginez Google Maps (c’est vraiment Google Maps, les routes que vous voyez). Ça c’est l’espace réel. Et au-dessus, comme en superposition, il y a une “couche” du jeu, ce que vous voyez en vert, bleu, et même gris: des “portails”. Le jeu consiste à interagir avec ces portails (j’explique tout de suite comment) mais le truc c’est que pour faire quelque chose à un portail on doit se déplacer physiquement avec son téléphone pour arriver au lieu où il est implanté. Le portail doit être dans le petit cercle jaune que vous voyez (une quarantaine de mètres) sur l’image.

Donc oui, faut s’habiller (en hiver) et aller marcher dehors. Et ça fait marcher des kilomètres, je rigole pas. On se prend vite au jeu.

Ce qu’on fait avec ces portails c’est en prendre possession et les relier entre eux. Ils nous fournissent aussi du matériel utile à les “déployer” (= en prendre possession et les préparer), à les connecter, et à les détruire quand ils appartiennent à la faction adverse (les deux portails bleus que vous voyez au fond).

Quand on relie trois portails entre eux, ça fait un “champ” (le coloriage vert que vous voyez), et la zone enfermée dans ce champ est sous le contrôle de votre équipe: verte ou bleue.

Vert ou bleu? La faction que vous rejoignez ne change pas grand-chose au jeu pour vous, une fois sur le terrain. Ce à quoi il faut prendre garde avant de choisir, cependant:

  • dans quelle faction jouent vos amis? (c’est mieux d’être dans la même, vraiment, sinon on ne peut pas jouer ensemble)
  • quelle est la faction dominante dans votre région? (suivant que vous aimez être en position de force ou non pour commencer)

Le choix de la faction est définitif, attention! Si vous jouez en Suisse Romande, vous devez impérativement choisir la faction verte. On a besoin de vous!

J’ai commencé à jouer mi-novembre. Depuis, j’ai rencontré plein de gens sympa (assez vite on comprend qu’il faut jouer à plusieurs), gravi 10 niveaux (presque 11), marché plus de 500km à pieds et trainé ma vieille voiture jusqu’au Locle pour une grande opération impliquant une trentaine de personnes.

Chronophage? Disons que mon temps à marcher dehors en jouant à Ingress, seule ou accompagnée, est du temps que je ne passe pas vissée devant ma télé, par exemple. Tout est relatif!

Similar Posts: