Participer à un Jelly: quel intérêt? [fr]

[en] What is a Jelly, and why should I come? In short: it's a casual coworking day. Benefits for participants include increased productivity, creativity boost, a timeframe to work on procrastinative projects, networking, discovery of coworking and the Lausanne coworking space, eclau. Sign up on Facebook if you'd like to participate (Nov. 19th, 2010 is the first Lausanne Jelly).

Cela fait quelques semaines que j’annonce à tous vents la création d’un Jelly lausannois, le troisième vendredi de chaque mois. Le premier a lieu le 19 novembre 2010 à l’eclau.

Deux questions vous taraudent certainement:

  • qu’est-ce qu’un Jelly?
  • quel est l’intérêt d’y prendre part?

Je vais tâcher de satisfaire votre curiosité.

C’est quoi, un Jelly?

Un Jelly, c’est simplement une journée où plusieurs personnes se retrouvent dans un même lieu pour travailler ensemble. Un peu comme on faisait quand on était étudiants, vous savez? Soit à la bibliothèque, soit chez quelqu’un…

Logo eclau.Là, en l’occurence, c’est l’eclau qui fournit le lieu et le wifi. On invite plein de personnes intéressantes et sympathiques à venir travailler à l’eclau le même jour, ordinateur portable sous le bras et pique-nique de midi dans le sac.

Les participants visent d’arriver vers 9h, ou plus tôt si ça les chante, ou plus tard s’ils ne peuvent pas plus tôt. On travaille jusqu’à 18h, ou 17h, ou 19h, chacun comme il veut, il n’y a pas de règle.

PohaComme c’est à l’eclau et qu’à l’eclau on aime le poha (un petit-déjeûner indien que j’affectionne), j’en ferai une bonne platée que j’amènerai vers 9h pour ceux qui veulent commencer leur journée de travail par quelques bouchées d’exotisme gastronomique.

Pourquoi je viendrais à un Jelly?

Il y a plein de raisons qui pourraient vous motiver à venir à un Jelly. En voici quelques-unes qui me viennent à l’esprit.

Tout d’abord, pour la productivité. Changer de lieu de travail, être entouré de gens qui se concentrent, ça peut faire des miracles quand on a tendance à s’enliser dans le quotidien.

Pour avancer sur ce gros vilain dossier qui patine. Dans l’état d’esprit du Website Pro Day d’antan (Jelly avant l’heure), un Jelly ça peut être l’occasion de bloquer la journée, de sortir de votre cadre habituel, et de vous consacrer corps et âme à un de ces “machins” informes qui vous pourrissent la to-do list et la vie depuis des semaines ou des mois.

Trouvez quelques camarades d’infortune et donnez-vous le mot pour vous retrouver un Jelly afin de mettre à jour votre site professionnel / écrire des articles sur votre blog / mettre en place un système de backups / réparer ce fameux plugin WordPress / finir votre compta / concevoir la plaquette que vous voulez faire depuis deux ans / et j’en passe… ce sera encore plus motivant!

Pour donner une bouffée d’oxygène à votre créativité. A nouveau, vous sortir de votre quotidien, côtoyer de nouvelles personnes, ça va aider votre cerveau à respirer. Nouvelles idées, autres façons de voir les choses… c’est d’ailleurs un des grands bénéfices du coworking. Le Jelly vous y donne accès gratuitement, même si vous n’avez pas le profil d’un membre d’espace coworking (vous avez déjà des bureaux, vous êtes employé, vous préférez travailler chez vous…).

Pour le réseautage. Je n’insisterai jamais assez là-dessus, mais le réseau c’est une clé importante de succès et d’inspiration, que vous soyez indépendant, employé, en recherche d’emploi ou d’une nouvelle carrière.

Passer la journée à travailler dans le même lieu, ça tisse déjà des liens. On pique-nique ensemble à midi. On sort prendre l’air 10 minutes avec une nouvelle connaissance. On va boire un verre après le Jelly. Laissez quelques cartes de visite sur la table de l’entrée, échangez-en avec les contacts que vous aurez noués, et retrouvez-les le troisième vendredi du mois d’après, au Jelly suivant.

Pour découvrir le coworking et l’eclau. Si le coworking vous intrigue ou vous tente, mais peut-être pas (plus! ou encore!) comme mode de travail régulier, le Jelly vous donne l’occasion de l’expérimenter gratuitement de façon ponctuelle. C’est aussi une très bonne excuse pour venir à l’eclau, qui est un endroit de travail fort sympathique (si c’est moi qui le dis!) et rencontrer Bagha, le mythique chat des lieux.

Jelly-FAQ imaginaire

Puisque je suis lancée, quelques questions que vous vous posez peut-être, et des réponses.

Je ne suis jamais venu(e) à l’eclau, je peux quand même participer au Jelly?

Le Jelly est ouvert à tout le monde, est spécialement aux personnes qui ne sont pas membres ni visiteurs de l’eclau!

C’est où l’eclau? On arrive comment?

C’est à Lausanne, du côté de Prilly. C’est tout expliqué ici.

Je peux amener du monde?

Volontiers! Partagez l’événement sur Facebook, sur Twitter, motivez vos amis… Plus il y a de monde au Jelly, meilleure sera l’énergie de la journée!

On va être combien? Il y a assez de place?

Au minimum une bonne dizaine, au maximum 20-30. L’eclau a de la place pour autant de monde (110 mètres carrés, quand même) — on a acheté chaises pliables et tabourets supplémentaires, et au pire les derniers arrivés prendront possession des 3 canapés.

(Si vraiment on se retrouve avec trop de monde on devra refuser l’entrée aux participants de dernière minute donc… n’oubliez pas de vous inscrire!)

On arrive vraiment à travailler avec tout ce monde au même endroit?

Oui, bien sûr! C’est clair que c’est différent comme ambiance de travail que seul dans son bureau (ou son salon), mais la concentration, c’est contagieux aussi. De plus, les échanges et rencontres permettent des fois de gagner des journées entières de travail, en nous aidant à voir des raccourcis qu’on ignorait!

Y a-t-il des choses à éviter lors d’un Jelly?

Vu que l’eclau est un open space et qu’il y aura du monde, ne prévoyez pas de passer la journée au téléphone. Ne prévoyez pas non plus de recevoir du monde (clients, etc.) à moins que ceux-ci prennent aussi part au Jelly. L’eclau est un endroit sans fumée (on peut sortir) et sans musique (donc prévoyez de bons écouteurs qui ne fuyent pas si vous travaillez en musique). C’est tout!

Je ne suis pas un geek, je peux quand même venir?

Bien sûr, ce n’est pas du tout réservé aux geeks.

J’aimerais bien mais je ne pourrais venir que le matin / l’après-midi / quelques heures…

Aucun souci, venez quand vous pouvez, mais inscrivez-vous quand même!

Chouette, je veux venir, comment je fais?

Il suffit pour venir de s’annoncer sur Facebook ou sur doodle (liens pour le Jelly du 19 novembre 2010). C’est important de s’annoncer car ça encourage d’autres à venir, et rend le Jelly d’autant meilleur.

On se voit au prochain [email protected], alors!

Similar Posts:

Ça bouge du côté de l'eclau [fr]

[en] Eclau is turning 2 next week, and with that comes a simplified offer for members, visitor and drop-in options, and a special offer for tech/web startups.

Vu le rythme de publication fort ralenti sur le blog de l’eclau depuis le mois de juin, je vous pardonne amplement si vous n’avez pas encore vu qu’il se trame plein de choses excitantes du côté de l’espace coworking lausannois que j’ai l’honneur de gérer.

En bref? Eclau 2.0, avec, outre la belle salle de réunion que vous pouvez réserver, des formules simplifiées pour les membres, la possibilité de venir à la journée en tant que visiteur, un Jelly chaque mois pour encourager chacun et chacune à mettre un peu de coworking dans sa vie, et, last but not least, une offre spéciale pour startups web/tech.

L’eclau fête ses deux ans mercredi 3 novembre, et j’espère vous y voir!

Similar Posts:

Nouvelles du front [fr]

[en] Busy busy busy, but doing good!

Les jours et les semaines passent et le temps ne ralentit pas. Comme vous l’aurez deviné, c’est assez la course depuis quelque temps — mais je tiens à rassurer mes lecteurs sur le fait que je suis vigilante et que c’est moi qui gagne dans la lutte contre le stress et le submergement.

Mis à part une vie professionnelle bien remplie, je prépare actuellement mon deuxième dan de judo (pour le 19 juin si tout va bien), et côté Café-Café c’est aussi plutôt chargé question répètes, entre les trois concerts que nous donnons avant fin juin et Starmania.

Cette fin de semaine je serai à la conférence Lift à Genève (même si vous n’avez pas de billet, il y a 5 événements ouverts au public, faites un saut). Ensuite, je file au Portugal pour quelques jours de répit à Lisbonne avant la conférence SWITCH, à Coimbra.

En parallèle: préparation d’une formation longue haleine pour la rentrée (je vous en dirai plus quand je pourrai, mais c’est super excitant), diverses formations plus courtes pour divers clients, une conférence ou deux, mes mandats à La Muse (avec ses pique-niques) et pour ebookers.ch, le Bloggy Friday pas-en-mai-mais-en-juin, à l’eclau, p’tit déj et apéro, bref, je pourrais continuer, vous voyez un peu.

Je ne chôme pas.

Version courte, comme vous le dira la réponse automatique de mon e-mail: jusqu’à fin juin, je suis complètement bookée. Juillet, on peut commencer à parler. Août, c’est pas trop mal, et à la rentrée, si tout va bien, ça se chage de nouveau. Ah oui, et je vous ai dit que je comptais partir en Inde un mois en janvier-février 2011? Non? Ah, j’ai dû oublier 🙂

Similar Posts:

What Proportion of Ideas Do I Carry Out? [en]

[fr] Moi, en train d'essayer péniblement d'évaluer quelle proportion de mes idées je réalise.

Happy birthday l'eclau! [fr]

[en] Eclau, the coworking space I opened one year ago in Lausanne, is now... one year old. We're partying tonight!

Encore la radio! Couleur3, cette fois [fr]

[en] On the radio again this evening, to talk about eclau.

Eh oui, eh oui, après Fréquence Banane hier soir (c’était très sympa et intéressant, et je me réjouis de pouvoir vous mettre le mp3 de l’émission à disposition), vous pourrez m’entendre parler de l’eclau tout à l’heure sur Couleur3 (dès 17h00 environ si ma mémoire est bonne).

C’est la semaine radio, mais ça s’arrête là, ouf!

Similar Posts:

Fréquence Banane: Internet rend-il stupide? [fr]

[en] On the radio tonight -- and tomorrow night. In French.

Ce soir, de 20 à 21h, je serai l’une des invités de l’émission “La langue de bois” de la radio universitaire Fréquence Banane. Le thème: Internet rend-il bête? 🙂

Grande question pour un débat qui, j’imagine, sera animé (sauf si nous sommes tous d’accord avec moi!), avec Lyonel Kaufmann et Olivier Glassey.

Donc, ce soir, branchez-vous sur 94.55 si vous êtes dans le coin, et sinon, écoutez l’émission en streaming sur le site de Fréquence Banane!

(Je serai à nouveau sur les ondes demain, mais sur Couleur3, pour y parler de l’eclau lors de l’émission Saperlipopette, à 17h30 si ma mémoire ne me fait pas défaut.)

Similar Posts:

Sortons nos agendas [fr]

[en] If you're in the Lausanne or Geneva area, here are a whole bunch of dates to jot down so that you don't miss any of the fun!

Ceux qui me suivent sur Twitter (ou activement ailleurs, comme Facebook) auront remarqué que je redonne un coup de gaz à l’événementiel, ces temps. Voici un petit récapitulatif des dates annoncées aux quatre coins du web, et d’autres encore. Sortez votre crayon ou votre trackpad (suivant quel forme a votre agenda) et prenez note! Cliquez les liens pour plus d’informations.

J’ai oublié quelque chose? Au plaisir de vous voir bientôt, en tous cas!

Update, 28.09.09: Pascale me fait gentiment remarquer que je n’ai pas mentionné la conférence Paris-Web, qui aura lieu à Paris les 8-9-10 octobre. Effectivement, ce n’est pas très “local” comme info, mais pour les geeks qui sauteraient volontiers dans le TGV, je ne peux que vous recommander de vous y rendre!

Similar Posts:

Invitée de deux First de Rezonance: 15 septembre et 6 octobre [fr]

[en] On 15th September and 6th October, I'm invited to participate in two panel discussions where I will present the work done with the eclau coworking space.

J’ai le grand honneur d’avoir été invitée comme intervenante à deux First organisés par Rezonance:

Les First sont des conférences libres et gratuites — je vous encourage vivement à y participer. C’est l’occasion d’assister à des présentations et débats sur des thèmes d’actualités et de rencontrer ensuite des personnes intéressantes de la région autour d’un apéro. Pour s’inscrire, il suffit de créer un compte (gratuit) sur le site rezonance.ch, ce qui est de toute façon une bonne idée (Rezonance est un réseau social professionnel genre LinkedIn, mais suisse romand et assez orienté entreprenariat).

De quoi vais-je parler? De l’eclau, principalement. De Going Solo, également, lors de la deuxième date.

Je pense que ce qui sera particulièrement intéressant pour moi le 15 septembre, c’est de parler du fait que l’eclau n’a pas du tout été créé dans un état d’esprit “expressément solidaire” à la base — mais que l’entraide et la solidarité qui y règnent sont le produit naturel d’une formule coworking qui privilégie les rapports humains et la diversité.

Le 6 octobre, j’espère avoir l’occasion de montrer les ponts qui existent entre Going Solo et l’eclau (l’idée de la liste Coworking Léman est née à Going Solo, et c’est cette liste qui a permis les premières étapes de la mise sur pied de l’Espace Coworking Lausanne) et aussi de discuter les différences entre entreprenariat et indépendance.

Ce ne sont pas mes premiers First: il y a trois ans environ, j’avais été invitée au First consacré à L’Age de Peer avec Alban Martin (charrette, il faut vraiment que je finisse ce bouquin, je commence à avoir la honte!) — pour ceux que le sujet intéresse, je signale en passant le First du 4 septembre, “Copyright vs. Community” à l’ERACOM à Lausanne.

Ah oui, et pendant qu’on est dans les agendas: ne ratez pas l’émission Scènes de Ménage sur la TSR1 mercredi 16 septembre vers 20h05 — on y parle des bureaux en open space, avec à la clé un sujet sur l’eclau, tourné en mai dernier.

Similar Posts:

Sortez vos agendas pour juin [fr]

[en] Not much writing, but a few dates. The next Bloggy Friday, eclau apéro and breakfast, my birthday barbecue. And where to sign up if I know you and you want a chance to go out on the lake with the boat.

C’est un peu la panne d’écriture ces temps-ci, non? Trois billets entamés mais pas finis, le soleil qui brille et m’incite plutôt à rester sur mon balcon avec le chat et un bon bouquin, le lac et la montagne qui m’appellent… Envie de faire autre chose que m’asseoir devant mon ordinateur, et de laisser au repos les divers combats qui souvent me poussent à prendre mon clavier.

En attendant, je vous invite à sortir vos agendas et à noter:

  • le Bloggy Friday du 5 juin à Lausanne (c’est vendredi!)
  • côté eclau, p’tit déj le 10 et apéro le 16
  • pour ceux de mes lecteurs qui sont aussi mes amis (en gros, si je vous connais aussi ;-)): mon traditionnel barbecue d’anniversaire aura lieu cette année le 11 juillet (plus d’infos suivra) et si vous voulez profiter des sorties en bateau, c’est par ici (une place de dispo entre autres le 12 juin pour descendre à Genève avant le Bol d’Or)

N’oubliez pas de bien profiter des longues et chaudes soirées de cette époque de l’année!

Similar Posts: