Voter "oui" pour les bilatérales [fr]

[en] Swiss politics ūüôā

300-250-frUne fois n’est pas coutume, je sors des sentiers battus ici sur Climb to the Stars pour parler politique.

Enfin, “parler politique”, c’est un bien grand mot. Ceux qui me connaissent savent que mon inculture en mati√®re de politique n’a d’√©gal que mon incompr√©hension des m√©canismes qui r√©gissent notre √©conomie.

Je ne vais donc pas essayer de faire croire que je comprends tous les enjeux de fond en comble. J’avoue que quand on m’a demand√© de faire partie des 20 blogueurs officiels de l’op√©ration Bloguer pour les bilat√©rales, j’√©tais la premi√®re surprise. Mais tant qu’√† faire, je me suis dit, allons-y: voter “oui” √† la reconduction de l’accord sur la libre circulation des personnes (avec extension) me semble √™tre une √©vidence.

Je me souviens d’un fameux 7 6 d√©cembre, et a priori, ce qui va dans le sens de l’Europe me para√ģt une bonne chose. Je penche √©galement plus du c√īt√© de l’ouverture des fronti√®res que de leur fermeture, dans le monde d’aujourd’hui.

Voter “oui”, d’accord, mais pourquoi?

C’est la question que j’ai pos√© aux personnes qui me suivent sur Twitter. Quels sont les enjeux, en moins de 140 caract√®res? Pas vraiment de r√©ponses, du moins pas pour ce qui est du contenu de la votation. Est-ce trop complexe √† exprimer en 140 caract√®res? Trop √©vident pour qu’on en fasse tout un fromage? Un “no-brainer”, comme diraient les anglo-saxons? En tous cas, pour une fois, Twitter n’aura pas vraiment √©clair√© ma lanterne.

Si vous cherchez un peu de substance, je vous sugg√®re d’aller faire un saut sur le bila-blog, et de lire ce qu’ont √† dire √† ce sujet mes compatriotes blogueurs politiques bien plus √©clair√©s que moi. En fran√ßais, vous y retrouverez Lyonel Kaufmann de politis.ch ainsi que Christian van Singer. Christian nous raconte des histoires de guillotines et de corbeaux, et Lyonel pr√©sente un argumentaire assez bien fichu.

Et si vous √™tes comme moi, que la politique ne vous int√©resse que peu, que vous votez quand vous n’oubliez pas, (je ne m’en vante pas, mais il faut regarder les choses en face), que le “oui” vous para√ģt tellement √©vident que √ßa ne vaut pas la peine de se faire du souci, √ßa passera — allez d√©terrer cette enveloppe grise qui tra√ģne dans le panier √† courrier, mettez une croix dans la case “oui” de la votation f√©d√©rale, collez un timbre dessus et mettez-la √† la bo√ģte aujourd’hui.

(Certains vont me trucider, mais si les autres objets de votation vous prennent la t√™te, que comme moi √©galement vous n’aimez pas mettre une croix quand vous n’√™tes pas convaincu de votre choix& eh bien, on peut toujours laisser les cases vides. C’est mieux de renvoyer un bulletin de vote √† moiti√© rempli que de ne pas l’envoyer du tout.)

Similar Posts: