Récit de rêve [fr]

Un rêve de cette nuit qui vient de me revenir subitement.

[en] A dream I had last night. It just came back to me.

Passant devant Mémoire Vive, je glisse et tombe, me faisant mal aux doigts. Je passe ensuite par le marché, je souffre, et en examinant mon annulaire gauche je vois qu’il y a un gros morceau de verre bleu dans la blessure. Je l’enlève, et vois qu’à  l’intérieur de mon doigt il y a encore plein d’autres morceaux de verre coloré, comme des perles pour collier vertes et bleues.

Je décide qu’il faut que j’aille au CHUV me faire opérer. Je pleure tellement j’ai mal. J’appelle l’école, en retard, pour dire qu’il faut me remplacer. Je passe voir la secrétaire, je n’arrive pas à  penser clairement, je cherche mes bagues et mes clés de voiture pour pouvoir partir. Elle me dit que si je peux conduire, je ne dois pas avoir si mal que ça. Elle ne me prend pas au sérieux, semble penser que je suis en train de me défiler, que je joue les douillettes. Je lui explique que j’avais la voiture avant l’accident. Je l’ai laissée au parking du Valentin et je veux simplement trouver mes clés.

Je suis en Inde, au Kérala. Je laisse mes bagages chez quelqu’un, sans y faire vraiment attention, et je pars pour Kochin. J’y retrouve Madhav. Mon doigt me fait toujours horriblement souffrir, et je me rends compte que je suis au mauvais endroit. Je devrais être au CHUV! J’envisage d’aller me faire opérer à  Pune. Misère, j’ai laissé mes bagages à  Allepey, à  1h30 de train, et dans l’autre direction! Je dis à  Madhav que je ferais peut-être mieux de rentrer en Suisse… mais je dois de toute façon aller récupérer mes bagages, et je ne sais pas trop où ils sont. Comment diable ai-je pu être aussi insouciante avec mes affaires? Je me sens complètement paniquée, dépassée, angoissée. Jamais je ne serai de retour à  l’école à  temps.

Similar Posts:

Les diamants du Pont Bessières [fr]

Une petite inspiration d’écriture, ce printemps.

[en] A small text inspired by the glittering sidewalk of the Lausanne bridge some desperate people choose to jump off.

Rédigé un jour ensoleillé de printemps 2004

Le tristement célèbre Pont Bessières brille au soleil de mille étoiles posées sur son trottoir. Petits éclats de verre sertis dans le bitume et qui m’éblouissent alors que je marche, admirant les nouvelles barrières censées rendre la tâche plus dure à  ceux qui voudraient sauter. Un peu de beauté, peut-être, pour leur redonner le goût de la vie?

Similar Posts:

Récupération [fr]

Un petit texte que je n’utiliserai pas pour l’exercice de français que je prépare. Je le colle ici plutôt que de le ficher à  la poubelle.

[en] A small text snippet I wanted to use in an exercice for my pupils. Not adapted, so I'm sticking it here instead of throwing it away.

Trop compliqué et subtil pour l’exercice de français que je préparais (l’idée était de faire ensuite récrire ce petit morceau d’histoire du point de vue de l’extra-terrestre caché dans les feuilles), mais bon, je le garde — ça peut toujours servir!

Notre vaisseau se posa doucement sur le sol. Je fus le premier à  sortir. Une peu méfiant, je descendis les marches et regardai longuement autour de moi. C’était toujours à  la fois excitant et effrayant d’être le premier à  fouler le sol d’une nouvelle planète. Tout était vert autour de moi: des plantes immenses et des arbres qui touchaient le ciel, recouverts de lianes entrelacées. J’étais en train de me retourner pour faire signe à  mes camarades, encore bien cachés dans le vaisseau, quand je crus voir quelque chose bouger dans la verdure, à  quelques dizaines de mètres. Je m’immobilisai et fixai l’endroit en question. Pendant quelques instants, il ne se passa rien. Soudain, dans un grand bruit de feuillage et de brindilles cassées, une forme à  première vue humaine prit la fuite à  travers les arbres.

Similar Posts:

Humeurs [en]

En fouillant un peu dans ma paperasse ramenée d’Inde, j’ai trouvé deux petits textes qui à  mon sens méritaient d’être mis en ligne.

Similar Posts:

Retour en arrière [en]

Suite à  une récente discussion, j’ai tiré pour vous de mes archives une composition française vieille de plus de dix ans: C’est un mec. Y meurt.

Similar Posts:

Fouilles [en]

Poèmes [en]

Suite à  mes fouilles archéologico-littéraires, voici quelques poèmes gris écrits il y a presque trois ans de cela. En les relisant, j’ai trouvé qu’il n’y avait pas que du mauvais, alors tant qu’à  faire…

Un mot d’avertissement toutefois: ne jugez pas mon moral et ma santé mentale sur ces quelques vers. On savait déjà  que je n’étais pas schizophrène, je vous annonce maintenant qu’en général je suis une personne heureuse et joyeuse, qui sourit et rit beaucoup. Comme tout le monde j’imagine, j’ai parfois des “bas” – et c’est en général là  que j’écris le plus. Disons que c’est cathartique. Vous êtes prévenus!

Similar Posts:

Flash-back [en]

Je sais tout à  fait de quel moment je parlerais si je participais au projet courant de Jaunt (idée ramassée chez Karl).

Comme j’avais à  l’époque déjà  essayé de le mettre par écrit, j’ai ressorti de sa boîte le gros classeur qui me sert de journal depuis dix ans. J’ai eu des périodes “journal intime”, mais j’y garde aussi tous les écrits plus ou moins personnels que j’ai commis au fil des ans.

Du coup, je me retrouve plongée dans l’année 1996. J’appelle cette année celle de mon “été révolution”. Entre le début et la fin de l’année, tout dans ma vie avait changé. Pour ne citer que deux choses, j’avais déménagé de chez mes parents et passé d’études de chimie en études de lettres. Le reste n’a pas sa place ici.

Donc, venons-en au texte en question (remanié pour l’occasion). Bien entendu, il s’agissait d’un moment ineffable – et tout ce que je pourrais écrire ne me satisfera sans doute jamais ; ).

Moment

Ce qu’il allait dire était évident. Ce ne pouvait être autre chose, mais je ne savais pas encore ce que c’était. J’avais entendu ces mots mille fois; je les entendais pour la première fois.

Avant même qu’il n’émette un seul son, tout s’est subitement ouvert et est resté suspendu dans le temps comme une bulle de savon. A peine un début d’esquisse de geste et j’avais déjà  compris. Tout devenait simple. Cette clarté me traversa physiquement le corps de bas en haut.

Le geste, les mots, la compréhension: le temps les a mélangés. Avant, après et en même temps n’ont plus aucun sens.

J’ai su ce qu’il avait dit avec ces mots comme si je le savais pour l’avoir vécu. Et quelque part entre ma tête et mon coeur, une bulle de savon s’était fait brièvement lumière avant de disparaître.

Similar Posts:

Inspiration [en]

A croire que tard hier soir, alors que j’essayais de dormir, je savais déjà  quelle belle journée nous aurions aujourd’hui… Même si ce n’est malheureusement pas encore tout à  fait l’été, voici un petit sentiment estival.

Jour d’été

J’aime les jours d’été. Les matins où l’on se lève tôt et où il fait déjà  jour. Et chaud.

Je sors ; je peux sentir la vie qui s’anime de partout. Je respire une grande bouffée de soleil qui me rend vivante et belle. L’été, c’est ma saison.

Marchant dans la rue, je suis prête à  aimer le premier regard qui se plongera un peu trop longtemps dans le mien.

Similar Posts:

Muffled [en]

It’s snowing.
The ground is white at last.
I wish I had a digi-cam to show you.
Or maybe the words to tell you.

Similar Posts: