Donner 80%, ou la loi de Paréto appliquée aux métiers des idées [fr]

On est tous familiers avec la loi de Pareto: 20% d’effort pour 80% de l’effet, etc.

L’an dernier, à SoloCamp, Dennis Howlett nous en a proposé une application en réponse à la question (qui torturait plusieurs d’entre nous): sachant que donner gratuitement est une forme de marketing très efficace, surtout dans les métiers des social medias, où mettre la limite? Combien donner? Quand commencer à faire payer? Comment ne pas se faire avoir, sans pour autant devenir radins?

Eh bien, sa réponse m’a stupéfaite, j’avoue, et bien tranquillisée. D’après lui, quand on est dans les métiers de la “propriété intellectuelle” (en gros, ce qu’on offre à nos clients, ce sont principalement des idées), une bonne ligne de conduite est de considérer qu’on va donner gratuitement (ou presque) 80% et faire payer (cher) les 20% restants.

Donner 80%!

Je suis presque tombée de ma chaise.

Puis, sachant que Dennis est quelqu’un qui réussit plutôt bien en affaires, que j’avais depuis un moment le sentiment désagréable que je donnais de moins en moins et que mon business en pâtissait, je me suis un peu détendue, et j’ai décidé de garder en tête ce principe.

Et si j’y réfléchis et que je fais un peu l’inventaire de mon “travail gratuit”, je me rends compte qu’on y est assez vite:

– tout ce que je publie sur ce blog et ailleurs sur internet
– les Bloggy Fridays
– l’eclau
– les repas, pots, “petites discussions” où je fais du “consulting gratuit” en échange d’une pizza ou de la reconnaissance éternelle de mon interlocuteur
– organiser Going Solo et SoloCamp (c’était pas censé, mais ça a fini par l’être, du travail “gratuit”)
– les personnes que je dépanne à l’oeil, en ligne et hors ligne
– les interviews accordés aux journalistes, participations non rémunérées à tables rondes et autres événements…

Je pourrais continuer encore la liste.

Bien entendu, il y a un retour sur investissement, là. C’est mon budget marketing, si on veut, toute l’énergie que je mets dans ces diverses activités. C’est “ce qui me fait”, aussi, et j’en suis bien consciente. Mais rien de tout ça ne remplit directement le compte en banque: ça fait partie des 80% grosso modo de mon temps-énergie que je ne facture à personne, et durant lequel je “travaille gratuitement”, suivant quelle définition on donne à “travailler” et “gratuitement”.

Me voici donc à répondre enfin à M. Fontana d’Universal, mon interlocuteur contradictoire lors du “débat” sur le piratage à la RSR1 il y a quelques mois, lorsqu’il demandait (ironiquement et sûr de sa réponse) si j’avais l’habitude de travailler à 100% et de n’être payée qu’à 50%. (L’homme de paille favori de mes détracteurs concernant les questions de partage de fichiers semble être que je ne veux pas que les artistes soient payés pour leur travail…)

Oui, oui, Monsieur — et même plus que ce que vous imaginez. C’est comme ça que ça fonctionne, dans mon métier.

Vous me voyez venir: si l’on accepte de sortir d’une mentalité d’employés (ou pire, de rentiers), on pourrait sans beaucoup de difficulté appliquer ce genre de raisonnement au monde des oeuvres de l’esprit en général, y compris la musique. Pour les détails, il faudra repasser, car je ne les ai pas (j’en entends déjà qui hurlent) — mais n’y a-t-il pas là quelque chose à creuser?

Similar Posts:

Recommandations musicales [fr]

[en] Some local musical recommendations: Mario Pacchioli, Laurent Brunetti and his Christmas tour, "Grain de folie" DVD and our next Café-Café show on January 25th.

Comme je souffre d’insomnie dominicale (la grasse mat’ était prévue au programme, mais voilà, 7h à peine et je suis “wide awake”), voici un petit billet sur “l’actualité musicale de mon petit monde” en attendant que ma tisane de fleurs d’oranger fasse son effet.

Si vous avez l’occasion d’aller écouter l’artiste suisse Mario Pacchioli (accompagné par Astrid Alexandre), ne la ratez pas. J’étais hier soir à son concert à Lutry: j’ai pleuré, j’ai ri, j’ai passé un excellent moment. Mario chante en anglais, français, et romanche (sa langue maternelle). Il est de plus fort sympathique, tout comme Astrid, avec qui j’ai passé un long moment en conversation vers la fin de la soirée.

Côté Suisse Romande, mon ami Laurent Brunetti (dont je vous ai déjà parlé à une ou deux reprises, et qui m’a donné envie de venir au concert de Mario) sera en tournée de Noël pour une série de concerts gratuits dans les temples et églises de la région. Les dates sont sur MySpace.

Cet été, Laurent était le Magicien Soleil dans le spectacle “Grain de folie” (composé par Pierre Huwiler et Bernard Ducarroz) lors de la fête du blé et du pain à Echallens. Je n’ai pas pu participer à ce spectacle ni y assister, la faute à mon agenda, même si bon nombre de mes collègues chanteurs de Café-Café en faisaient partie. Par contre, lors de notre concert à Echallens le week-end dernier, nous avons repris près d’une dizaine de titres de cette oeuvre et invité les solistes de la fête (Laurent Brunetti, Thierry Romanens, Gisèle Favre, Maël Graa et Simon Ruffieux, Bla Bla Bloo ainsi que le choeur d’enfants Pique-Notes).

Bref, ceci pour vous dire que même si j’ai raté le spectacle en tant que tel, j’en ai entendu/vécu/chanté assez d’extraits pour vous recommander chaudement le DVD “Grain de folie”.

Retour à Café-Café. Nous avons pris l’habitude, depuis ce printemps, de faire salle comble et même guichets fermés. C’était le cas bien sûr à Echallens (ou de nombreux choristes de la fête du blé et du pain sont venus nous voir — et aussi chanter avec nous, un public chantant comme on n’en avait jamais vu!) et ce sera le cas très certainement pour notre prochain concert, le 25 janvier à Cossonay. Lors de la répétition de mercredi passé, on nous a en effet annoncé qu’il ne restait déjà plus que 50 places en vente& Si vous pensez venir, réservez vite!

Similar Posts:

Musique: bénéfices d'une bonne stratégie internet [fr]

[en] This is a description of the benefits a musician or singer can find in implementing a sound internet ("web2.0-ish") strategy (blogs, social software, online presence...). It's lifted from a project proposal I sent a client recently, but it's in my opinion general enough to be of interest to other people. Oh, and check out SellABand.

Pour une personne faisant carrière dans le monde de la musique, avoir une bonne stratégie internet apporte un certain nombre de bénéfices non-négligeables. J’entends ici par “bonne stratégie internet” le fait de s’ouvrir à la dimension sociale et participative de l’internet vivant (blog, outils de social networking, sites communautaires, etc.) et de se “mouiller” dans cette culture. Expliquer ce genre de chose fait partie de mon travail de [consultante en blogs ou spécialiste(!) de la culture en ligne](http://stephanie-booth.com) (je cherche encore et toujours un moyen concis et efficace de décrire ce que je fais…)

Ce qui suit est une description des bénéfices auxquels pourrait s’attendre un chanteur ou un musicien s’il décide d’investir dans ce média intelligemment. En fait, cet argumentaire est repris presque tel quel d’une [proposition de projet](http://climbtothestars.org/archives/2007/02/07/martin-roell-getting-started-in-consulting-lift07/) que j’ai envoyée récemment à un client. Je le reproduis ici car il est assez général et peut à mon avis intéresser autrui.

#### Un site web facile à mettre à jour et bien référencé

Aujourd’hui, il est indispensable d’avoir un site web qui soit bien référencé et facile à garder à jour. Les outils de blog comme WordPress sont des systèmes de gestion de contenu légers et techniquement relativement faciles à manipuler.

Ils permettent à une personne n’ayant pas de compétences techniques particulières de publier et d’organiser le contenu du site et de le faire croître au fur et à mesure. Le site ainsi construit contient donc aussi bien une partie “blog” (organisée chronologiquement, qui donne en tous temps et un coup d’oeil les informations les plus fraîches) et une partie “classique” organisée hiérarchiquement (pages “contact”, “bio”, “discographie” etc.). Quelques sites construits sur ce modèle: [le blog du CRAB](http://crablog.net), [Groupe Vocal Café-Café](http://cafecafe.ch) et [Vibrations Music](http://vibrationsmusic.com).

De plus, ces outils séparent complètement le design du contenu du site: il est donc très aisé de changer la ligne graphique du site sans avoir besoin de toucher au contenu lui-même. La structure des pages est également telle qu’elle encourage un bon référencement par les moteurs de recherche (accessibilité, balisage sémantique), sans avoir recours à des techniques de SEO (“Search Engine Optimisation”) parfois douteuses.

En deux mots, gérer un site internet avec un outil de blog permet de le mettre à jour soi-même très facilement et garantit un bon placement dans les moteurs de recherche, en fonction du contenu du site bien entendu.

#### Tirer profit de la dimension sociale d’internet pour la promotion

Internet n’est pas juste une plate-forme de publication, à la différence d’un média traditionnel. C’est un lieu de vie, d’échanges, de relations, de bouche-à-oreille et de conversations. Cette dimension d’internet est souvent encore mal comprise et son importance sous-estimée. Avoir un site permettant les commentaires du public en regard des publications (une des caractéristiques du blog) est un premier pas. Il existe des également des dizaines de services, centrés ou non autour de la musique, qui permettent d’avoir un pied-à-terre virtuel dans diverses communautés en ligne. En comprenant les dynamiques sociales en jeu, on peut augmenter encore sa visibilité sur internet et lui donner une dimension plus humaine et personnelle.

Rassembler une communauté sur internet autour de soi ou de son travail ajoute un double bénéfice: la communauté est visible, ce qui peut attirer l’attention de personnes extérieures (médias traditionnels ou organisateurs d’événements) et encourager autrui à la rejoindre; d’autre part, les membres de la communauté sont eux-mêmes au centre de leur “réseau personnel”, leur propre communauté, dans laquelle ils jouent un rôle d’influenceur. Cette dynamique existe hors internet bien évidemment, mais elle est décuplée sur internet par l’absence d’obstacles géographiques et la facilité avec laquelle on peut faire circuler des informations dans le monde numérique.

#### Mettre de la musique à disposition en ligne et favoriser ainsi sa diffusion

Mettre à disposition sa musique en ligne favorise de façon générale sa diffusion, et donne l’occasion à des personnes qui ne l’auraient pas eue autrement de l’écouter et de l’apprécier. C’est la popularité d’un artiste auprès de son public qui va influencer les ventes de CD, et non le contraire. Il est donc intéressant d’une part d’utiliser internet comme véhicule ouvert de diffusion de la musique (afin d’augmenter visibilité et popularité), et également de permettre l’achat de CDs ou d’autres produits via internet, ce qui libère le public des contraintes géographiques. L’utilisation de licences adaptées ([Creative Commons](http://creativecommons.com)) permet de protéger les droits commerciaux tout en encourageant le partage et la diffusion de la musique.

Des sites comme YouTube, consacrés à la publication et au partage de vidéos, ou MySpace, ont déjà eu un impact considérable dans le lancement d’artistes, parfois avec des moyens extrêmement limités. La promotion du matériel ne coûte rien, elle est faite par le public qui lui trouve une valeur suffisante pour le partager avec son réseau.

#### Se former aux nouveaux médias afin d’être autonome et adéquat

Internet est un média (ou une collection de médias) dont une des caractéristiques principales est de contenir une dimension conversationnelle ou participative. Ces médias sont nouveaux et encore relativement mal maîtrisés en général, et ceci d’autant plus que l’on a pas eu l’occasion d’y être exposés passivement en grandissant. Ces nouveaux médias ont également comme caractéristique de remettre l’individu (avec sa personnalité propre) au centre, de favoriser le contact direct en libérant des intermédiaires, et de mettre en avant les valeurs de transparence, d’authenticité et d’honnêteté. Une formation sérieuse à l’utilisation adéquate de ces médias permettra d’en faire un usage efficace et autonome, et également d’éviter des faux-pas dûs à une méconnaissance de la culture en ligne.

Similar Posts:

Concert de Broll! [fr]

[en] Review of a local artist and friend of mine, Broll. You can listen to some of his music here.

Il y a quelques semaines, je suis allée voir [Broll](http://www.web-de-broll.com/) en concert.

Broll

Broll? [Jan d’Anvers](http://jandanvers.com/) dans une vie musicale antérieure, [Jan Huygens](http://www.web-de-broll.com/fr/broll-musicien.php?page=biographie-broll “Biographie.”) à la ville, ancien de [Café-Café](http://cafecafe.ch) rencontré il y a un peu plus d’un an lors d’un concert de [Laurent Brunetti](http://www.laurentbrunetti.ch/) (lui aussi ancien de Café-Café — [chantez à Café-Café](http://cafecafe.ch/chantez), c’est bon pour votre futur musical!)

Broll est compositeur-auteur-interprète, d’inspiration brassensienne (si ce mot existe), même s’il n’hésite pas à nous faire de temps en temps une jolie reprise — comme cette [magnifique interprétation du *Plat Pays* de Brel… en Flamand](http://www.mx3.ch/playlist/player?xml=/single/listen/22227), la langue maternelle de Jan. Ses chansons à lui sont personnelles, touchantes ou mordantes, et j’aime personnellement beaucoup sa voix et son interprétation. Vous pouvez [écouter certaines chansons sur Mx3](http://www.mx3.ch/artist/broll) pour vous faire une idée.

Un concert avec sept musiciens, très bien mené, et que Broll a su garder intime. Je veux dire par là que j’avais l’impression d’être chez lui, spectatrice privilégiée d’un spectacle qui m’était destiné. Ce que j’ai particulièrement apprécié, c’est que Broll a su mettre en place un spectacle de qualité sans toutefois tomber dans quelque chose de trop léché ou asceptisé, qui peut enlever à un artiste son humanité.

Son [site web](http://web-de-broll.com/) contient un [blog](http://web-de-broll.com/blog/) (il faut quand même noter ça!) qu’il anime avec l’aide de sa compagne Catherine (à la ville comme à la scène, particulièrement avec le quatuor de cabaret assez coquin [Senteurs de Charme](http://www.senteursdecharme.com/)).

Si Broll passe dans votre région, n’hésitez pas à aller l’écouter, que ce soit [avec les Senteurs de Charme ou en solo](http://www.web-de-broll.com/fr/actus-broll.php)! ([Programme des Senteurs de Charme.](http://www.web-de-broll.com/fr/actus-senteurs-charme.php))

Similar Posts:

Week-end chanson française [fr]

[en] I'm singing this week-end with Café-Café (we're about 70 singers) in Montreux (Friday), Chézard (Saturday) and Romont (Sunday). Come and listen to us!

Petit rappel: c’est [ce week-end](http://cafecafe.ch/blog/2006/10/09/novembre-pour-cafe-cafe/) que vous avez le choix entre venir écouter chanter [Café-Café](http://cafecafe.ch) (et donc moi) à [Montreux](http://cafecafe.ch/concerts/montreux) (demain soir, vendredi), [Chézard](http://cafecafe.ch/concerts/chezard) (samedi) ou [Romont](http://cafecafe.ch/concerts/romont) (dimanche). Dur de choisir!

Pour les geeks, j’ai mis [le concert de Montreux à l’Auditorium Stravinsky](http://upcoming.org/event/127826) sur [upcoming.org](http://upcoming.org).

Similar Posts:

Agenda [fr]

[en] Will be in Paris for Le Web 3 and in London just before Christmas. If you're anywhere near Lausanne end of november, come and listen to us (Café-Café) sing.

Serai à [Paris pour Le Web 3 les 11-12 décembre](http://www.leweb3.com/leweb3/2006/10/leweb3_program_.html). Fin novembre, [venez m’écouter chanter](http://cafecafe.ch/blog/2006/10/09/novembre-pour-cafe-cafe/) (avec le reste de [Café-Café](http://cafecafe.ch) bien sûr), entre autres à [l’Auditorium Stravinsky de Montreux](http://cafecafe.ch/concerts/montreux).

Avant Noël, petite expédition en Angleterre (Leeds pour voir mes grands-parents, puis Londres avant de rentrer).

Similar Posts:

Pourquoi les hommes ne chantent pas [fr]

[en] If you like singing in French, we're looking for male singers (in particular) for the vocal group I'm part of, Café-Café. We rehearse on Wednesday nights in Lausanne.

Hier, première répétition de la saison à [Café-Café](http://cafecafe.ch), après le week-end de travail aux Paccots de ce week-end. [Deux nouvelles, toutes motivées, mais pas de nouveaux](http://cafecafe.ch/chantez/).

Pourquoi je dis ça? Parce qu’on manque d’hommes. On manque d’hommes au point que ça pourrait commencer à devenir un problème. On est un choeur mixte, mais avec 4 basses et 7 ténors (comptés mercredi) pour un groupe d’une septentaine de personnes, ça commence à devenir chaud.

J’ai commencé à recruter activement autour de moi. Au judo, hier soir aussi, avant d’aller à la répète.

– Tu chantes?
– Moi?! Euh… non, et puis je chante faux.

En discutant avec des copines de Café-Café, c’est un peu le même constat partout: les hommes ne chantent pas, ou en tous cas chantent toujours faux.

Refusant de croire que nos hommes sont génétiquement programmés à ne sortir que des fausses notes, j’ai mis en marche mon petit cerveau, et je suis arrivée à l’hypothèse suivante, que j’ai testée sur quelques personnes qui l’ont trouvée fort séduisante. Mais permetez-moi d’abord un petit détour par mon histoire.

J’ai toujours aimé chanter. Mais seule. Avec la musique à coin dans ma chambre ou le casque sur les oreilles, sur mon vélomoteur, dans ma voiture, quand il n’y a personne dans le coin. Ou bien alors en camp scout autour du feu, quand tout le monde s’égosille et qu’il ne s’agit pas de chanter bien, mais de chanter tout court.

En parallèle de cela, j’ai toujours pensé que je chantais faux. Voyez-vous, je me basais pour tirer cette conclusions sur les seules démonstrations de chant publiques que j’avais faites. Je vous le donne en mille: les interrogations de chant à l’école quand j’étais adolescente.

Je ne pense pas qu’on m’ait jamais dit que je chantais horriblement faux. Par contre, quand on est seule debout au piano devant toute la classe, qu’on essaie vaguement de chanter quelque chose qui est trop haut, le trac au ventre, pour être évaluée, bien sûr qu’on s’entend dérailler.

Pour ma part, il a fallu que je passe par une succession d’étapes (vraiment m’écouter chanter dans la voiture pour constater que ce n’était pas si mal que ça, karaoke avec les copines, d’abord avec puis sans Martini, puis finalement prise de courage à deux mains pour aller m’inscrire dans un choeur) pour arrêter de penser que je chante faux. Allez, j’ai pas la voix la plus juste du monde, je dis pas ça, mais je crois pouvoir dire que je chante suffisamment juste.

Et les hommes dans tout ça? Eh bien.

Je pense que chanter faux, c’est en grande partie dans la tête. On croit qu’on chante faux, alors on se gêne, et en effet on chante faux. On croit qu’on chante faux, donc on ne chante jamais, et en effet quand on essaie c’est pas terrible. J’ai entendu quelque part qu’à moins d’avoir des problèmes d’ouïe (suivez mon regard… j’en ai!) tout le monde peut apprendre à chanter juste. Je ne sais pas à quel point c’est vrai, mais je reste persuadée qu’une grande partie des personnes qui se définissent comme “chantant faux” ne chanteraient en fait pas si faux que ça si elles arrivaient à faire un pas dans leur tête et chanter dans des conditions favorables (pas tout seul sur un scène pour commencer, par exemple).

A mon avis, les hommes souffrent en grande partie de ce que j’appellerai “le traumatisme de la mue”. A l’heure des interrogations de chant à l’école, nos pauvres garçons sont en train de muer. Catastrophe! C’est sans doute bien pire pour eux que ce que j’ai vécu. A moins d’adorer vraiment chanter, ou d’avoir un peu de technique de chant, je suis persuadée que beaucoup de ces adolescents en viennent simplement à s’étiqueter “je chante faux” pour le reste de leur vie. Quel gâchis de belles voix d’homme!

Alors, messieurs. Posez-vous la question. Essayez de chanter seuls dans votre voiture (avec la radio ou un CD, parce qu’a capella c’est bien plus difficile).

Affiche recrutement.
Et dites-nous dans le commentaires: quand avez-vous commencé à penser que vous chantiez faux, si tel est votre cas? Je crois qu’en quatrième année, il n’y a pas plus de petits garçons que de petites filles qui chantent faux. Si vous avez d’autres théories sur la question, je serai ravie de vous entendre.

Et messieurs de Suisse Romande, sachez que tous les mercredis soir à 20h, à Pierrefleur (sur le Grey, près des Bergières, sortie Blécherette), [on se retrouve pour chanter](http://cafecafe.ch/chantez/). On fait de la chanson française [Nougaro, Fugain, Aznavour, etc](http://cafecafe.ch/groupe/repertoire/), on n’est pas ringards, la moyenne d’âge est de 45 ans et notre benjamine en a 26, on est sympas et (avis aux célibataires) il y a plein de femmes :-).

Pour la pub plus musicale, nous sommes dirigés par [Pierre Huwiler](http://cafecafe.ch/groupe/pierre-huwiler/) (ce qui n’est pas rien) et [notre prochain concert](http://cafecafe.ch/concerts/montreux/), après le succès de [Chéserex](http://cafecafe.ch/concerts/cheserex), aura lieu [à l’Auditorium Stravinski de Montreux](http://www.swiss-riviera.com/agenda/details_strav.php?key=9720 “La chose surexposée à gauche de la photo, c’est bien moi.”). En clair, pour un groupe vocal amateur, on a vraiment un bon niveau, même si pour [venir chanter avec nous](http://cafecafe.ch/chantez) il n’y a pas de pré-requis côté technique de chant, lecture de partitions, etc.

Vous aimez chanter? [Venez!](http://cafecafe.ch/chantez “Oui, c’est la cinquième fois que je mets ce lien dans le billet, c’est pour être sûre que vous ne le ratez pas!)

Au minimum, [venez nous voir](https://www.montreux.ch/saison/06-07/tickets.html) le 24 novembre [sur scène à Montreux](http://www.swiss-riviera.com/agenda/details_strav.php?key=9720)…

PS: on ne refuse pas les dames, hein, surtout si elles sont Soprano II (très haut!), mais on a vraiment vraiment besoin d’hommes…

Similar Posts:

J'monte à Jval! Et vous? [fr]

[en] A soon-to-be-ex-collegue of mine (because I'm leaving) is organising a small music festival near Begnins, between Geneva and Lausanne. He was podcast-interviewed by James the Podcaster, and I asked him a few questions by e-mail. Jval Festival will take place on 18-20th August.

Les 18-19-20 août, dans le domaine Serreaux-Dessus (hauts de Begnins, au-dessus de Gland, entre Morges et Nyon, entre Genève et Lausanne — vous situez?) aura lieu [Jval Festival](http://jvalfestival.ch), organisé par mon futur-ex-collègue (c’est moi qui pars!) et ami Pierre Nicolas et son frère Laurent.

Vue depuis le domaine de Serreaux-Dessus Comment? Encore un festival? Moi qui n’ai pas encore mis en ligne mes photos de [la Cité](http://festivaldelacite.ch) et de [Paléo](http://paleo.ch)! Il faut dire que la formule est un peu différente: cadre magnifique, bon vin au bar, groupes locaux, ambiance intime (200 personnes).

Lorsque Pierre m’a dit il y a quelques jours qu’il était occupé à faire la promo de Jval Festival, j’en ai tout de suite touché un mot à [Thierry](http://www.idprod.ch/james/), et voici le résultat: [interview (vidéo) de Pierre Nicolas pour Culture Pod](http://www.idprod.ch/james/?p=76). Pierre nous y raconte comment l’idée du festival est née, ce que ça représente et implique d’organiser une telle manifestation, et [quels groupes seront présents](http://www.jvalfestival.ch/groupes.php).

Quand Pierre m’a parlé de ce festival, il y a de longs mois de cela, je sais que ce qui m’intriguait était ce passage entre “fête avec des amis” à “festival public”. Thierry a fort bien invité Pierre à s’étendre un peu sur le sujet, et de mon côté, je lui ai posé quelques questions par e-mail, que je reproduis ci-dessous.

**Peux-tu me raconter un peu comment a pris forme, l’année dernière, la première édition de Jval Festival? Quels groupes sont venus jouer, et comment les avez-vous trouvés?**

*Avec mon frere aîné, on pensait simplement faire un bar quelques soirs pour profiter avec des potes (ou autres) du cadre assez sympa! Finalement, comme mon frère et plusieurs de nos amis sont musiciens, on a decidé de faire venir quelques groupes, et le projet a ainsi petit à petit pris la forme d’un petit festival. Donc dans les 4 groupes qui sont venus jouer, il y avait Superstrings (groupe de mon frère), [Just for Funk](http://www.justforfunk.com/) (groupe d’un de mes potes), [For the Passion](http://www.poinch.net/poinch/forthepassion/) et Fargo (2 groupes dont s’occupe l’ingenieur du son du groupe de mon frère).*

**Combien de spectateurs l’an dernier, et combien attendus cette année? Est-ce qu’on pourra acheter les billets sur place, ou bien ça risque d’être complet?**

*L’année passée on a eu relativement peu de monde parce qu’on a fait la pub quelque chose comme 10 jours avant! En plus, il a plu toute la journee du premier soir et il a plu le deuxième… Au final on a eu 170 personnes le premier soir et environ 80 le deuxieme. Il sera certainement possible d’acheter des billets sur place, mais vu la taille très limitée du festival, [autant les acheter avant](http://www.jvalfestival.ch/reservation.php)! Cette année on attend environ 250 personnes par soir.*

**Comment avez-vous choisi [les artistes](http://www.jvalfestival.ch/groupes.php) pour cette édition? Est-ce que la plupart sont des artistes avec des agents, ou bien tu t’es (vous?) retrouvé à tracter directement avec les artistes en question? Comment on s’y prend, par exemple, pour que [Lole](http://www.lolemusic.com/) vienne chanter dans son festival?**

*Pour tous les groupes c’est la même chose: on se rend sur le site du groupe, on charge la page contact et on ecrit un mail pour connaître les disponibilités et les tarifs du groupe. Pour certains groupes, ce mail parvient directement à l’agent et c’est lui qui s’occupe de nous repondre. Les groupes étrangers ont généralement un tourneur en Suisse (Opus One, boîte appartenant à Paléo, par exemple) qui s’occupe de prendre contact avec l’agent des differents groupes dont ils s’occupent. Cette annee, à part pour Lole, on a negocié directement avec les groupes. Pour Lole, on a simplement pris contact avec son agent, qui est l’organisateur de [Festi’neuch](http://www.festineuch.com/) (la demoiselle vient de la-bas).*

**Est-ce qu’il y a des choses à préciser concernant le [domaine de Serreaux-Dessus](http://www.jvalfestival.ch/accueil.php “Photo.”), mis à part la vue?**

*Alors oui, on mise bien évidemment sur le cadre (domaine viticole éloigné de la circulation, etc.), la vue (de Villeneuve jusqu’a Genève), et sur ce que certains pourraient prendre comme un désavantage: la taille. C’est un tout petit festival, donc on aura droit à des concerts presque privés! Il faut dire aussi que les festivaliers auront la possibilité, pour une fois, de boire du bon vin pendant le festival, ce qui change de Paléo, quand même!*

Merci, Pierre! En ce qui me concerne, mon début de week-end est malheureusement pris de longue date, mais je monterai à Jval le dimanche 20. Je ne veux pas rater ça!

Similar Posts:

Sortez vos agendas! [fr]

[en] A few dates to write down in your diary. Of note: a two-day seminar on blogging for small and medium business owners (given by Anne Dominique and myself), the next Bloggy Friday, my birthday barbecue and the two next Café-Café concerts. By the way, if you're not afraid of singing in French, Café-Café is actively recruiting male singers!

Je profite d’avoir un ordinateur sous la main pour vous encourager à  sortir vos agendas pour noter les événements très divers suivants (comme je dis, faut [planifier un peu sa vie sociale](http://climbtothestars.org/archives/2006/05/15/pensee-sociale/)).

– Vendredi 2 juin, Bloggy Friday à  l’Evêché, dès 19h30 (avec un peu de chance, ce sera sur la terrasse cette fois!). Plan toujours accessible chez [Anne Dominique (annonce du BF de mai)](http://annedominique.wordpress.com/2006/05/05/friday-jour-du-fair-play/). Venez pour manger, ou juste pour boire un verre! Annoncez-vous dans les commentaires afin que je sache pour combien réserver.

– Jeudis 29 juin et 6 juillet, le duo de choc Anne Do + Steph donne un [séminaire sur les blogs destiné aux patrons de PME](http://www.romandieformation.ch/index.lasso?ID=14&Course=2318 “Voir le descriptif du cours.”) au Centre Patronal de Paudex (le cours est organisé par [Romandie Formation](http://www.romandieformation.ch/). Voir aussi [l’annonce du séminaire chez Anne Dominique](http://annedominique.wordpress.com/2006/05/18/un-blog-pour-mieux-communiquer-avec-mes-clients-enfin-le-seminaire/).

– Mercredi 14 juin à  18h00, [séance d’information sous forme de conférence gratuite](http://www.romandieformation.ch/index.lasso?ID=16&Course=2318) au sujet du séminaire mentionné ci-dessus. Idéal, donc, si vous voulez en savoir un poil plus avant de vous inscrire au séminaire, ou si vous n’avez aucune idée si le séminaire peut s’adresser à  vous, mais que la combinaison de mots “blog” + “entreprise” vous interpelle.

– Vendredi 7 juillet aura lieu mon traditionnel barbecue d’anniversaire, dès 19h00 au bord du lac au Parc Bourget (Vidy), à  Lausanne. Chacun amène sa viande et des choses à  partager, c’est très informel, on peut amener des amis, bref, plus on est de fous, plus on rit. Merci de me dire si vous avez un grill (y’en a marre de faire la chasse aux grills fixes à  Vidy) et une tente ou quelque chose qui pourrait m’aider à  prévoir un plan-catastrophe en cas de pluie. Jusqu’ici on a eu de la chance, mais vaut mieux prévoir.

– Je profite pour vous donner les dates des deux prochains [concerts de Café-Café](http://cafecafe.ch/concerts), si vous avez aimé ou raté [Chéserex](http://cafecafe.ch/concerts/cheserex/): [le 24 juin à  Saint-Prex](http://cafecafe.ch/concerts/st-prex/) (je ne pourrai malheureusement pas y chanter) et [le 22 juillet à  Burtigny](http://cafecafe.ch/concerts/burtigny/). Comme on est dans les annonces, je profite également de vous dire que Café-Café recherche activement des chanteurs **hommes**: vous êtes un homme, vous êtes libre le mercredi soir, et vous aimez (qui sait?) l’idée de fréquenter un cercle à  majorité féminine? [Venez chanter avec nous à  Lausanne!](http://cafecafe.ch/chantez/). Pas besoin d’être un grand chanteur ou d’avoir des talents de déchiffrage de partition, je vous rassure. Même moi j’y arrive…

Similar Posts:

Jeudi 4, supplémentaire pour Chéserex [fr]

[en] An extra opportunity to come and see Café-Café (a group I'm part of) sing at Chéserex, next Thursday (May 4).

J’ai peut-être mentionné déjà  que je chantais depuis la rentrée scolaire dans le groupe [Café-Café](http://cafecafe.ch “Notez en passant le magnifique site relooké et blogifié.”). Si tout va bien (comprendre: si j’arrête de bafouiller durant les répètes alors que je sais toutes mes paroles par coeur, et si donc le directeur du choeur me laisse monter sur scène) je serai présente sur scène à  [Chéserex lors du concert de la semaine prochaine](http://cafecafe.ch/concerts/cheserex/).

Vendredi et samedi sont pleins, il ne doit plus rester beaucoup de places pour mercredi, et on nous a confirmé ce soir que [la supplémentaire de jeudi 4 mai](http://cafecafe.ch/blog/2006/04/27/supplementaire-a-cheserex/) aurait lieu. Donc, si ça vous dit, venez nous écouter!

Il y a [un formulaire de commande](http://www.gironcoteouest2006.ch/Pages/reservations/reservations.htm) sur le site du festival (ne vous laissez pas bluffer par le titre de la page, c’est bien un formulaire), mais comme il n’a pas encore été mis à  jour pour le jeudi, voici aussi un numéro de téléphone pour les réservations de billets: 079 228 18 90 (numéro valable uniquement pour jeudi, attention!)

En passant, cet événement explique mon absence et au prochain Bloggy Friday ([allô Anne Do?](http://annedominique.wordpress.com/)) et aux [Swiss Blog Awards](http://swissblogawards.ch/) — voyez d’ailleurs à  ce sujet l'[excellent billet de Bruno Giussani au sujet de la sous-représentation des blogs francophones et italophones](http://giussani.typepad.com/loip/2006/04/swiss_blog_awar.html) pour ce prix.

Similar Posts: