Du rangement des objets numériques

[en] I write a weekly column for Les Quotidiennes, which I republish here on CTTS for safekeeping.

Chroniques du monde connecté: cet article a été initialement publié dans Les Quotidiennes (voir l’original).

Les objets numériques ne sont pas comme les objets physiques. Prenez un document texte, par exemple. Celui-ci peut être multiplié à l’infini, diffusé d’un bout à l’autre de la planète pour presque rien, rangé dans plusieurs dossiers à la fois, et surtout, trouvable d’un simple clic de souris à l’aide d’un système de recherche.

Peu de caractéristiques en commun avec le livre qui se trouve dans votre bibliothèque, ou votre téléphone mobile — objets physiques condamnés à n’occuper qu’un point précis de l’espace à un moment donné, et nécessitant une dépense d’énergie (parfois considérable) pour tout déplacement.

Pourtant, nous sommes prisonniers, à des degrés divers, de notre modèle d’objet “physique” lorsque nous avons affaire à des objets numériques. Preuve en sont les hierarchies virant parfois au grotesque dans lesquelles on cherche à ranger e-mails ou documents. Le besoin qui prend aux tripes de “faire de l’ordre” en effaçant des mails, alors que notre espace de stockage personnel coûte aujourd’hui si peu cher qu’il frise l’illimité.

L’ordre est nécessaire dans le monde physique. Chaque objet est à un seul endroit, il n’y a pas de bouton magique pour le faire apparaître si on l’a égaré (vous vous souvenez des porte-clés qu’on pouvait siffler?), l’espace est limité, et si on ne trouve plus l’objet dont on a besoin, nous devrons probablement nous le procurer à nouveau, ce qui a un coût.

Dans le monde numérique, rien de tout cela. Plutôt que de passer des heures à trier vos mails et classer vos documents, investissez votre temps à développer des stratégies de recherche efficaces. Utilisez ce satané champ “recherche” qu’on trouve un peu partout.

Oh, certes, un peu d’ordre ne fait pas de mal. Mais gardez en tête que dans le monde numérique, l’analyse coût/bénéfices de l’ordre n’est pas le même que dans le monde des objets physiques.

Similar Posts:

This entry was posted in Chroniques du monde connecté, Thinking and tagged objets numériques. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>